15/11/2009

Troisème édition du calendrier sexy de Ryanair

Troisème édition du calendrier sexy de Ryanair

Le calendrier sexy 2010 de la low cost irlandaise Ryanair est disponible depuis quelques jours. Présenté comme le plus chaud depuis la première édition en 2008, il peut notamment être commandé via l'adresse ryanaircalendar.com (au prix de 10 euros). L'ensemble des bénéfices seront versés à l'association caritative britannique KIDS, qui apporte son soutien aux enfants handicapés. 11 000 exemplaires ayant été imprimés, Ryanair espère récolter pas moins de 110 000 euros pour la cause retenue.

Les photos du calendrier Ryanair ont été prises en septembre à Alicante (Espagne), et dévoilent à nouveau les jolies formes d'hôtesses de la compagnie en petites tenues affriolantes.

Selon la compagnie, son PDG Michael O'Leary a déjà acheté les 100 premiers exemplaires du calendrier et a pris soin d'en envoyer un à la politicienne Mary Honeyball, qui a accusé l'an dernier Ryanair de "forcer" ses hôtesses à participer au calendrier, ce que la société dément.

Plus de 800 des 4000 hôtesses de la compagnie auraient présenté leur candidature cette année.

Publié dans Insolite | Lien permanent

16/10/2009

Pour réduire le poids de l'avion, veuillez uriner avant d'embarquer

La japonaise All Nippon Airways (ANA) expérimente depuis le 1er octobre une nouvelle façon d'économiser du kérosène : demander aux passagers d'uriner avant d'embarquer, et ce afin de réduire le poids de leur vessie et donc de l'avion au décollage.

Ce test, d'une durée d'un mois, est réalisé sur 38 vols intérieurs entre Tokyo et Sapporo (nord) et Okinawa (sud), ainsi que sur quatre vols internationaux Tokyo-Singapour et retour, a indiqué une porte-parole d'ANA. Dans la salle d'embarquement, des écrans d'information demandent aux passagers de se rendre aux toilettes avant de monter dans l'avion.

Selon ANA, si la moitié des voyageurs de l'ensemble des vols suivait ce conseil, la compagnie parviendrait à réduire ses émissions de CO2 de 4,2 tonnes par mois. Cette mesure s'inscrit dans un programme expérimental baptisé "e-flight", et qui comprend de nombreuses autres initiatives comme le remplacement de bouteilles de vin en verre par des modèles plus légers en plastique ou encore l'emploi de baguettes en bois recyclé.

Publié dans Insolite | Lien permanent

06/03/2009

"On dirait un avion porno"

Southwest Airlines a recouvert un côté de l'un de ses avions avec une photo de Bar Rafaeli, la copine de Leonardo DiCaprio, en bikini. Cette photo a pour but d'illustrer un numéro du magazine Sports Illustrated. Et cette belle publicité, probablement monnayée à prix d'or, ne plaît pas à certains passagers.

"On dirait une publicité porno volante", explique l'un d'entre eux. "Je suis fan depuis longtemps de Southwest Airlines, mais c'est une des raisons pour moi de changer de compagnie aérienne."

Un autre raconte : "Je suis un garçon d'une vingtaine d'années et je ne veux pas avoir à regarder cet avion avec mes jeunes enfants, ma mère ou ma grand-mère. Je sais que Southwest est aussi connu pour son fun et ses qualités décontractées, mais c'est juste complètement inapproprié d'avoir mis cela sur un avion."

Un porte-parole de la compagnie aérienne a déclaré qu'un quart des réactions face à cette pub étaient négatives. "Mais dès que vous faites quelque chose de différent et d'unique, vous entendez des gens désapprouver."

Publié dans Insolite | Lien permanent

04/03/2009

Il survit à deux crashes en une semaine

Un habitant de Dordrecht, aux Pays-Bas, se souviendra sans doute longtemps de la semaine écoulée, placée pour lui sous le signe de fortes turbulences dans les airs et surtout au sol.

Rob De Knecht a en effet successivement échappé à un accident d'avion à l'aéroport d'Istanbul la semaine dernière et au crash de l'appareil de la Turkish Airines, mercredi, près de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol. Il s'en tire avec quatre côtes cassées qui le gênent lorsqu'il marche, mais remercie néanmoins tous les saints du ciel d'être encore de ce bas monde.

Les premières frayeurs de la huitaine remontent au 19 février lorsque l'avion qui devait l'emmener en Irak a glissé sur la piste et heurté de plein fouet un poteau d'éclairage, lors d'une escale, à Istanbul. Mercredi, Rob De Knecht allait vivre des sensations bien plus fortes lorsque le Boeing 730-800 de la Turkish Airlines reliant Istanbul à la capitale néerlandaise s'est écrasé au sol, à trois kilomètres de sa destination.

Rob se souvient encore d'avoir entendu le commandant de bord avertir le personnel de cabine de l'imminence de l'atterrissage: "Cabin crew: prepare for landing". Quelques secondes après le message, Rob, comme les autres survivants, se retrouvait plongé dans le silence glacial d'un avion disloqué sur le sol et laissant pénétrer la lumière du jour par ses flancs éventrés. Tout s'est passé en un éclair.

En sortant de la carcasse du Boeing qui vient d'ôter la vie à neuf personnes, Rob prend deux photos de l'avion. "Sinon, ils ne me croiront jamais", se dit-il. A l'hôpital, les médecins diagnostiquent quatre côtés cassées. Lorsqu'ils lui ont demandé si elles l'étaient déjà avant l'accident, le Néerlandais s'est empressé de répondre par l'affirmative. "J'ai dit oui, de peur que l'on me garde à l'hôpital"...

Publié dans Insolite | Lien permanent

20/12/2008

Pas la qualification requise pour atterrir dans le brouillard, il fait demi-tour

Pas la qualification requise pour atterrir dans le brouillard, il fait demi-tour

Un appareil de Flybe a été contraint de faire demi-tour quelques minutes avant son atterrissage prévu à Paris mardi matin, le pilote n'ayant pas la compétence pour atterrir dans le brouillard malgré ses 30 ans d'expérience, a annoncé la compagnie aérienne britannique. Le pilote a annoncé aux passagers, stupéfaits (on veut bien les croire...) : "Je n'ai pas les qualifications requises pour atterrir", avant de faire demi-tour en direction de l'aéroport de Cardiff, au pays de Galles, d'où il était parti.

La porte-parole de la compagnie  britannique  à bas prix a indiqué que le pilote était expérimenté et avait 30 ans de métier derrière lui. Mais il est récemment passé d'un bombardier Q300 à un Bombardier Q400, et "n'avait pas encore suivi l'entraînement pour effectuer un atterrissage dans des conditions telles que le brouillard dense qu'il a pu rencontrer à Paris", a-t-elle expliqué. "Le pilote a donc légitimement fait demi-tour vers Cardiff, une décision que la compagnie soutient à 100 %", a conclu la porte-parole.

"Si je n'avais pas été là, je ne l'aurais pas cru"
L'une des passagères, Cassandra Grunt, a indiqué avoir manqué un entretien d'embauche dans la capitale parisienne à cause de l'incident. "A 20 minutes de Paris, le capitaine a dit : 'Malheureusement je n'ai pas les qualifications pour atterrir. Ils réclament un niveau 2 et je n'ai que le niveau 5. Nous allons devoir faire demi-tour'", a raconté la jeune femme de 29. "Si je n'avais pas été dans l'avion, je ne l'aurais pas cru", a-t-elle souligné. On la croit...

L'autorité de l'aviation civile britannique a souligné qu'il s'agissait d'un incident exceptionnel mais probablement pas le premier du genre. "J'imagine qu'au moment du décollage, le pilote pensait remplir les conditions nécessaires pour se poser au sol", a déclaré un porte-parole. "Il y a différentes qualifications pour un appareil, et quand un avion est modernisé, les pilotes ayant volé avec la version précédente doivent complètement mettre à jour leur entraînement", a-t-il poursuivi.

A leur descente de l'avion, les passagers du vol BE1431 se sont vu proposer un remboursement ou un transfert sur un autre vol...

Publié dans Insolite | Lien permanent

17/04/2008

Aer Lingus vend par erreur des billets à 3550 euros pour 5 euros

Aer Lingus vend par erreur des billets à 3550 euros pour 5 euros
 

La compagnie aérienne irlandaise Aer Lingus refuse de reconnaître la validité de billets de classe affaires pour des vols transatlantiques allers-retours, d'une valeur de 3550 euros, vendus par erreur sur internet pour 5 euros.

Une centaine de passagers ont eu le temps de prendre un billet mercredi matin pendant les deux heures où l'offre était disponible sur le site de la compagnie. Aer Lingus les a avertis que leur réservation, permise par une erreur technique, n'était pas valable et que rien ne serait prélevé sur leur compte.

"C'est une authentique erreur, une erreur fondamentale de notre part", a déclaré Enda Corneille, un directeur commercial d'Aer Lingus en présentant ses excuses aux passagers concernés.

"Nous l'avons rectifiée aussi rapidement que possible", a-t-il expliqué à la radio RTE. "Nous avons contacté les clients et leur avons donné l'opportunité d'effectuer une nouvelle réservation. Vendre un vol en classe affaires pour 5 euros... c'est une vraie erreur, les gens doivent savoir que quelque chose ne va pas."

Cependant, pour l'Association des consommateurs irlandais, Aer Lingus est liée par contrat aux passagers qui ont réservé de bonne foi leur vol et à ce titre tenue de les autoriser à voyager sans qu'ils aient à acheter un nouveau billet.

Publié dans Insolite | Lien permanent

09/04/2008

Un C-130 Hercules pour transporter une patiente obèse

Une patiente australienne, qui était trop grosse pour être transportée par ambulance ou par avion médical ordinaire a été transportée dans un hôpital de Queensland par un avion de transport militaire C-130 "Hercules", ont annoncé ce lundi les médias australiens.

La femme de 240 kilos a été transportée, la semaine dernière, de Mount Isa à l'hôpital de Townsville par un C-130 quadrimoteur. Elle était trop lourde pour être transportée par ambulance ou un avion standard bimoteur du Royal Flying Doctor Service.

Selon le dernier rapport du Bureau australien des statistiques, deux millions de personnes de plus souffrent actuellement de surpoids ou d'obésité par rapport à 1995. Il s'agit au total de 7,4 millions d'adultes, soit 54% de la population. En 1995, ce pourcentage était encore de 45%.

Publié dans Insolite | Lien permanent

05/03/2008

6600 € pour une ampoule

6600 € pour une ampoule

Un avion de la compagnie charter britannique Thomsonfly a fait demi-tour une heure après le décollage environ et s'est reposé sur l'aéroport international de Luton (Londres) en raison du souhait du commandant de bord de changer une ampoule.

L'appareil, un Boeing 737-300 (vol TOM2707) qui devait effectuer la liaison entre Manchester et Marrakech avait décollé vers 15h20, heure locale, et était en vol depuis une heure lorsque le commandant de bord a averti les passagers que le vol allait faire demi-tour et se poser sur l'aéroport de Luton suite à des problèmes techniques. Puis, il a ajouté qu'une ampoule grillée devait être changée.

Les passagers, un moment agacés, ont pour certains cédés à la panique, ne pouvant imaginer un instant qu'un problème aussi simple et anodin puisse imposer aux pilotes de faire demi-tour et nombre d'entre eux ont alors imaginé une panne plus importante que l'équipage n'aurait pas osé avouer. Après deux heures au sol et le changement de l'ampoule - dont l'emplacement dans ou sur l'appareil n'a pas été indiqué -, le vol est finalement reparti avec pour les passagers, la nouvelle blague anglaise du moment : ”Combien faut-il de pilotes d'avions pour changer une ampoule ?”. Le 'détour' a couté 5.000£ (6600 €), consommé 2.000 gallons de carburant (9.000 litres) et rallongé le vol de 1.200 miles (1900 km).

Publié dans Insolite | Lien permanent

28/02/2008

Vote "aérien" pour une élection régionale autrichienne

Vote aérien pour une élection régionale autrichienne

La compagnie aérienne autrichienne Austrian Airlines (AUA) propose à ses passagers de voter à bord de ses avions à l'occasion des élections régionales de Basse-Autriche le 9 mars prochain.

L'opération est facilitée par un assouplissement de la réglementation sur le vote par correspondance : le citoyen peut remplir, désormais sans témoin, à l'endroit de son choix, le bulletin retiré auprès des autorités communales. Ce vote au-dessus des nuages ne nécessite aucun isoloir : c'est au citoyen de garantir la confidentialité de son suffrage. Néanmoins, une porte-parole de la société a indiqué que les électeurs pourront utiliser "en fonction des disponibilités" l'espace cuisine, une rangée de sièges libres ou encore les toilettes pour accomplir leur devoir civique.

La compagnie aérienne joue le rôle du postier et se contente de remettre aux autorités les enveloppes contenant les votes recueillies par le personnel de bord. Muni du matériel adéquat, les passagers peuvent remettre leur bulletin depuis mardi et jusqu'au 9 mars 17H00 (16H00 GMT) sur les vols du groupe AUA (Austrian, Autrian Arrows et Lauda Air) au départ de l'Autriche. Dans le sens inverse, la procédure ne sera ouverte que le jour du scrutin jusqu'à 17H00 (16H00 GMT).

Publié dans Insolite | Lien permanent

15/02/2008

Aperçu d’un palais volant nommé A380

Aperçu d’un palais volant nommé A380 2

On commence à avoir une idée de ce à quoi va ressembler l’intérieur du premier A380 « Flying Palace ». Si l’on ignore encore qui va s’occuper de l’aménagement cabine de l’appareil du prince et homme d'affaires saoudien Alwaleed bin Talal bin Abdulaziz al-Saud, certains détails ont filtré de la proposition formulée par Lufthansa Technik, comme l’a révélé le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung le 10 février.

L’A380 Flying Palace serait aménagé en trois niveaux. Le niveau inférieur est destiné à l’équipage et peut accueillir jusqu’à dix-huit personnes. Ainsi, il pourrait y avoir plusieurs équipes de pilotes dans l’appareil lors d’un voyage, ce qui éviterait d’avoir à faire des escales. Le niveau intermédiaire serait alors réservé à l’entourage du prince. Il compterait vingt-cinq sièges de classe affaires, une salle à manger de quatorze couverts, un bar et un espace média.

Aperçu d’un palais volant nommé A380


Mais ceci n’est rien comparé aux appartements du prince, situés au niveau supérieur. Comportant un bureau, une salle de jeux, une salle de projection, une suite de réception, plusieurs bains, chambres et salons, il serait également doté d’un bain bouillonnant équipé de capteurs et de canaux qui maintiendraient l’eau dans le bain, même lors de turbulences. Le prince Alwaleed bin Talal bin Abdulaziz al-Saud aurait également demandé un spa et une salle de gymnastique
.

Aperçu d’un palais volant nommé A380 3

Au niveau des décors, ils seraient à la fois traditionnels et futuristes. De nombreuses parties de la cabine devraient en effet être parées de tissus couleur sable placés de façon à imiter les dunes du désert. Et le lit, immense, devrait ressembler à une tente bédouine. La cabine sera donc à la mesure du luxe qui consiste à s’offrir le plus gros appareil commercial du monde pour son usage personnel. Alors qu’un A380 standard est évalué à 238 millions d’euros aux prix catalogue, cette cabine devrait ajouter 115 millions à la facture. Le Flying Palace sera livré en 2010.

Publié dans Insolite | Lien permanent