11/12/2010

Le secteur aéronautique représente 2,3% du PIB européen

Le secteur aéronautique représente 2,3% du PIB européen.JPG

Du 30 novembre au 2 décembre, le Parlement Européen a accueilli l'Aeroweek, un événement organisé par l'AeroSpace and Defence Industries Association of Europe (ASD). L'occasion, pour son président Domingo Ureña-Raso, d'évoquer le poids de l'industrie aéronautique en Europe.
"Cette industrie totalise en Europe près de 500 000 emplois très qualifiés pour un chiffre d'affaires qui dépasse 100 milliards EUR. Les trois-quarts de la production sont exportés, faisant de ce secteur l'un des plus importants contributeurs à la balance des paiements de l'Europe.
En tenant compte des aéroports, des compagnies aériennes, des services de navigation aérienne et de maintenance, le secteur aéronautique représente 2,3% du PIB européen, soit environ 275 milliards EUR et 3,4 millions d'emplois", a indiqué Domingo Ureña-Raso.

Domingo Ureña-Raso évoque également l'importance novatrice et l'effet dynamisant de la recherche aérospatiale : "La recherche et développement (R&D) mobilise 12% du chiffre d'affaires et 20% des salariés de cette industrie. De fait, elle a un double effet positif sur l'économie en assurant la diffusion d'innovations, et en induisant un effet d'entraînement dans d'autres secteurs. La recherche environnementale et l'emploi dans l'industrie aéronautique sont donc intimement liés".

09/12/2010

Groupe Lufthansa : hausse de 6,9% du trafic passagers en novembre

Groupe Lufthansa, hausse de 6,9% du trafic passagers en novembre.JPG

Le groupe allemand Lufthansa, qui comprend aussi Swiss, Austrian Airlines BMI et partiellement Brussels Airlines, affiche une hausse de 6,9% du nombre de passagers transportés en novembre sur un an, soit 7,2 millions de personnes.

Lufthansa seule a accueillie près de 4,9 millions de voyageurs le mois dernier, soit une hausse de 10,1% sur un an.
Les capacités du groupe ont augmenté de 5,9% sur un an. Pour des raisons d'économies, Lufthansa a décidé de réduire le nombre de ses avions en remplaçant les anciens par des appareils plus gros. Elle dispose ainsi de quatre très gros porteurs A380, dont le dernier vole depuis novembre.

La situation d'Austrian Airlines et de BMI, rachetées l'an dernier et en cours de restructuration, reste difficile, notamment pour la compagnie britannique dont le nombre de passagers, les capacités et les ventes ont nettement baissé par rapport à il y a un an.

Lufthansa Cargo, la filiale fret du groupe, est en revanche resté très solide, avec une hausse de 18,9% du tonnage de biens transportés en novembre, soit 172 000 tonnes de marchandises.
Lufthansa Cargo, l'un des grands acteurs mondiaux du fret aérien, avait récemment déclaré avoir besoin de l'équivalent de 6 avions cargo MD-11F d'ici 2015 pour répondre à la hausse de la demande dans les années à venir, mais aucune décision n'a été prise pour l'instant sur le sujet.


Lire aussi à propos de Lufthansa:
- Lufthansa, portée par la demande, relève sa prévision pour 2010 27-10-10
- Lufthansa : dividende mais pas d'augmentation de capital 06-09-10
- Lufthansa se dit optimiste après un été porteur 25-08-10
- Lufthansa optimiste 29-06-10
- Hausse spectaculaire du trafic chez Lufthansa 12-06-10
- Lufthansa vise un profit d'exploitation en hausse en 2010 11-03-10
- Grosses pertes pour Lufthansa 02-03-10
- Lufthansa redécolle grâce à ses acquisitions 12-01-10
- Lufthansa se la joue low cost 19-11-09
- Objectif de profit d'exploitation compromis pour 2009 pour Lufhtansa 28-10-09
- Moins de vols pour Lufthansa cet hiver 11-10-09
- Lufthansa veut réduire de 15% son personnel administratif 24-09-09
- Lufthansa a bouclé le rachat d'Austrian Airlines 04-09-09
-
Lufthansa réduit ses capacités Premium 19-03-09
- Lufthansa ne renonce pas à sa stratégie de croissance 12-03-09
- Lufthansa Italia se lance sur le marché domestique 06-03-09
- L'Europe bride la frénésie d'expansion de Lufthansa 13-02-09
- Lufthansa n'a pas besoin d'aide 02-02-09
-
Lufthansa a transporté plus de passagers en 2008 qu'en 2007 18-01-09
- Lufthansa Cargo réduit ses capacités et se rapproche de Jade 06-01-09
- Lufthansa reconnaît des discussions avec SAS 04-01-09
- Air France défie Lufthansa à Bruxelles 12-12-08
-
Lufthansa souhaite racheter Austrian à 100% 05-12-08
-
Lufthansa réduit la taille de Cityline 21-11-08
-
Lufthansa révise ses prévisions 31-10-08
-
Lufthansa prend le contrôle de Brussels Airlines 15-09-08
- Le personnel de Lufthansa en grève 28-07-08
- Lufthansa toujours au top 27-02-08
- Lufthansa devrait embaucher près de 4300 personnes en 2008 05-01-08
- Lufthansa investit dans le vol privé 11-12-07
- Lufthansa rejette les accusations de Ryanair d'entente sur les prix 12-10-07
- Le groupe Lufthansa commande 41 Airbus 20-09-07
- Lufthansa étoffe sa flotte régionale 19-04-07
- Lufthansa et Swiss, une année de succès 10-03-07
- Lufthansa fait toujours mieux 12-01-07

BAE Systems va supprimer plus de mille emplois au Royaume-Uni

Le groupe britannique de défense BAE Systems a annoncé jeudi prévoir de supprimer 1300 emplois au Royaume-Uni, en raison des coupes apportées par le gouvernement au budget de la défense. Les réductions d'effectifs toucheront principalement les employés travaillant sur l'appareil de surveillance Nimrod et l'avion de combat Harrier.
En octobre, le gouvernement britannique a annoncé qu'il réduirait de 8% sur quatre ans le budget de la dédence de 37 milliards GBP (44 milliards EUR environ).
Londres a supprimé une commande de neuf Nimrod et annoncé le retrait du service de ses Harrier. BAE produit le Nimrod et bénéficie d'un contrat pour l'entretien du Harrier, un chasseur à décollage vertical.

BAE a annoncé avoir "ouvert des consultations concernant des pertes d'emploi potentielles sur six de ses sites au Royaume-Uni et deux bases de la Royal Air Force" et ajouté que le retrait des deux programmes aéronautiques pourrait entraîner jusqu'à 1307 suppressions d'emplois.
La majeure partie des emplois concernés, soit 668, pourraient être supprimés sur le site de Warton, dans le Lancashire (Nord).

Celui de Farnborough, dans le Hampshire près de Londres, pourrait perdre 214 postes et celui de Samlesbury, dans le Lancashire, 119. Ce dernier site pourrait en outre perdre la majeure partie des 90 postes supplémentaires que souhaite supprimer au Royaume-Uni la filiale BAE Systems Saudi Arabia.

Le syndicat Unite a qualifié la décision de BAE Systems de "tragédie pour les employés et pour le Royaume-Uni".
"Le pays qui a créé le révolutionnaire Harrier va perdre le savoir-faire pour construire un tel appareil. La coalition (gouvernementale entre conservateurs et libéraux-démocrates) prive les forces armées du Royaume-Uni d'un outil nécessaire à sa défense, alors que des familles dans le pays entier craignent pour leur avenir", a déploré Bernie Hamilton, l'un des dirigeants d'Unite.


Lire aussi :
- BAE Systems vend des filiales 13-09-10
- Les profits de BAE Systems décollent 06-08-08

08/12/2010

Air France KLM affiche un trafic passagers en progression en novembre

 

Air France KLM affiche un trafic passagers en progression en novembre.jpg

Air France KLM a annoncé une hausse de son activité dans le transport et de voyageurs et de marchandises au mois de novembre.
Le trafic passagers a progressé de 4,3% en novembre et le trafic cargo de 6,1%, a précisé le groupe.

Le coefficient d'occupation s'est amélioré de 1,1 point pour les vols passagers, pour atteindre 79,1%, tandis que le remplissage cargo a progressé de 0,9 point à 72,6%.
"Les activités passage et cargo sont restées bien orientées au mois de novembre tant en termes de trafic que de recettes unitaires. Novembre est le premier mois de la saison hiver qui devrait voir une hausse de capacités de 3,3% dont 4,1% en long-courrier et 0,5% en moyen-courrier", a souligné Air France KLM.

La recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) hors change est en hausse par rapport à novembre 2009 dans le trafic passagers et "en très forte hausse" dans l'activité cargo, a notamment indiqué le groupe.


Lire aussi :
- Air France KLM relève son objectif opérationnel 2010 - 2011 18-11-10
- Air France abandonne son projet de compagnie low cost 15-11-10
- Air France KLM affiche une hausse du trafic en juillet 07-08-10

 

06/12/2010

Accident du Concorde : Continental coupable et EADS responsable

Accident du Concorde, Continental coupable et EADS responsable.jpg

La compagnie Continental Airlines a été déclarée coupable ce lundi de la catastrophe du Concorde qui s'était écrasé en 2000 près de Paris, mais EADS devra payer en partie la facture.
Après dix ans de procédure, le tribunal correctionnel de Pontoise (Val-d'Oise) retient que l'accident a été provoqué par l'éclatement d'un pneu avant droit du Concorde, causé par une lamelle en titane de 43,5 cm, une "bande d'usure" tombée d'un avion de la compagnie américaine Continental Airlines. Selon ce scénario, des débris du pneu projetés contre l'aile et dans le réacteur du Concorde ont endommagé la propulsion et provoqué une perforation d'un réservoir situé sous l'aile, ainsi qu'une fuite de kérosène, ce qui a causé un incendie fatal.

Continental est coupable d'une "faute caractérisée" de nature pénale, dit le tribunal, qui a condamné la compagnie à 200 000 euros d'amende et a frappé de quinze mois de prison avec sursis un de ses mécaniciens, John Taylor, absent du tribunal.
Continental, qui qualifie le jugement d'"absurde", fera appel et il y aura donc un second procès, a annoncé son avocat, Olivier Metzner.

L'organisation de Continental et la maintenance de ses avions étaient problématiques et c'est pour cette raison, dit le tribunal, que le mécanicien, qui a monté la pièce fatale sur l'avion, a mal travaillé sur un appareil mal entretenu.

John Taylor a été déclaré coupable à titre personnel parce qu'il n'a pas respecté les règles, utilisant notamment du titane pour forger la pièce, ce qui est interdit.
"Je ne comprends pas comment on peut considérer que mon client peut être le seul responsable du crash du Concorde", explique Francois Esclatine, avocat de John Taylor.


Le "père" du Concorde relaxé
Trois responsables de l'aéronautique française, Henri Perrier, 81 ans, un des "pères" du Concorde, directeur du programme Concorde de 1978 à 1994, Jacques Hérubel, ingénieur en chef de ce programme de 1993 à 1995, et Claude Frantzen, un des principaux dirigeants de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) de 1966 à 1994, ont été relaxés.

Le tribunal considère qu'ils ont commis non des fautes pénales mais des négligences dans les contrôles de sécurité du Concorde, dont les défauts étaient connus dès les années 1970.
Les juges considèrent cependant que ces négligences n'ont pas de lien de causalité avec l'accident, puisqu'il n'est pas établi selon eux que la catastrophe aurait été évitée si des modifications avaient été entreprises sur le supersonique.

Mais EADS, qui a succédé à la société Aérospatiale constructrice de l'avion, est jugé civilement responsable de ces négligences et devra payer 30% des dommages et intérêts dus aux victimes, bien que l'entreprise n'ait pas été mise en examen.
Une dizaine de parties civiles qui étaient constituées à ce procès se voient accorder des sommes allant de 1500 à 40 000 euros. Air France se voit accorder un million d'euros au titre du préjudice moral et de l'atteinte à l'image.

La plupart des familles des victimes ne se sont pas constituées partie civile à ce procès et ont déjà été indemnisées par les assureurs d'Air France pour une somme globale qui n'a pas été rendue publique mais qui, selon plusieurs médias, avoisine les 100 millions d'euros.

Si ce jugement est confirmé en appel, les assureurs pourront se retourner vers Continental Airlines et EADS pour obtenir le remboursement de cette somme.

L'accident avait mis un terme prématuré à la carrière du supersonique, avion le plus rapide de l'histoire de l'aviation commerciale, qui reliait Paris à New York en trois heures à 2400 km/h. Il a volé pour la dernière fois en octobre 2003, après 27 ans de vols essentiellement transatlantiques.


Lire aussi :
- Procès de quatre mois pour le crash du Concorde 31-01-10

04/12/2010

Bombardier affiche un bénéfice en baisse au troisième trimestre dans un contexte difficile

Bombardier affiche un bénéfice en baisse au troisième trimestre dans un contexte difficile.jpg

Bombardier a fait état d'un recul de 15% de son bénéfice au troisième trimestre et estimé que le contexte demeurait difficile pour le secteur de l'aérospatial.

Le troisième constructeur mondial d'appareils commerciaux (derrière Airbus et Boeing) a publié un bénéfice de 143 millions USD (108 millions EUR environ) sur le trimestre d'août à octobre (8 cents par action), soit moins que les 168 millions USD enregistrés l'année précédente sur la même période.
Le chiffre d'affaires du groupe a lui reculé de 13% à 4 milliards USD.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice par action de 9 cents, et un chiffre d'affaires de 4,53 milliards USD.


Lire aussi :
- Bombardier Aéronautique va encore supprimer 3000 emplois 04-04-09
- Bombardier subit le ralentissement économique 09-02-09
- Premier vol du CRJ 1000 de Bombardier réussi 07-09-08
- Le CRJ 1000 de Bombardier est bien parti 13-08-08
- SAS se retourne vers Bombardier 12-03-08
- Bombardier se prépare au lancement au lancement du CSeries 24-02-08
- Bombardier baptise son dernier Learjet 24-01-08
- Bombardier et les problèmes de volets 11-01-08
- Bombardier lance le Learjet NXT 01-11-07
- Bombardier devra faire face à une concurrence accrue d'Embraer, qui table sur un nouvel appareil 26-09-07
- Bombardier lance le CRJ 1000 avec Brit Air 19-02-07

TUI Travel affiche de bons résultats annuels

 

TUI Travel affiche de bons résultats annuels.jpg

TUI Travel, premier voyagiste européen, a fait état d'une progression de 11% de son profit opérationnel annuel, à la faveur de synergies et du retournement positif de certaines activités.

Le groupe, issu du rapprochement en 2007 entre la filiale voyages de l'allemand TUI AG et le britannique First Choice, a dégagé un bénéfice d'exploitation sous-jacent de 447 millions GBP (531 millions EUR environ) pour son exercice 2009 - 2010 clos fin septembre.
Les analystes tablaient en moyenne sur un profit opérationnel compris entre 428 et 447 millions GBP.

Le directeur général Peter Long a indiqué que le groupe avait constaté une amélioration soutenue de la demande depuis juillet et que l'activité commerciale pour l'hiver 2010 - 2011 et pour l'été 2011 était satisfaisante, mais il est resté prudent concernant les perspectives pour l'année prochaine.
"Bien que les réservations actuelles soient bonnes, portées par la demande pour nos offres diversifiées, nous restons prudents pour 2011 compte tenu de l'incertitude économique persistante et du stade relativement peu avancé du cycle de réservations", a-t-il dit.

Le groupe a précisé qu'il continuerait à passer en revue sa base de coûts afin de maintenir sa compétitivité
TUI Travel a expliqué que l'amélioration de 75 millions GBP reflétait les économies issues de la fusion réalisées cette année, les pertes réduites au Canada où il a développé une coentreprise avec Sunwing en juin et le bénéfice de 20 millions EUR issu de son partenarait avec Air Berlin en Allemagne.

Ces éléments ont permis de compenser la faiblesse de l'activité commerciale au Royaume-Uni où les réservations ont été notamment affectées par les perturbations dues au nuage de cendres volcaniques.
Elles ont également été pénalisées par le recul de la confiance des consommateurs après les mesures d'austérité décidées par le gouvernement britannique et la Coupe du monde de football, qui a dissuadé de nombreuses personnes de voyager, et la météo favorable qui ont incité les britanniques à rester chez eux.


Lire aussi :
- TUI Travel ajuste sa prévision de résultats 11-08-10
- TUI confiant pour l'exercice 2009 - 2010 malgré un mauvais premier trimestre 17-02-10
- TUI vise un retour à la croissance pour l'exercice 2010 - 2011 16-12-09
- TUI Travel estime pouvoir atteindre ses objectifs pour 2009 - 2010 01-12-09
- TUI Travel lève 440 millions de livres pour refinancer un prêt 05-10-09