16/02/2011

Le 747-8, le plus gros avion de Boeing, sort du ventre de sa chaîne

Le 747-8, le plus gros avion de Boeing, sort du ventre de sa chaîne.JPG

Un peu concurrente de l’A380, la version passagers suit la version cargo qui vole déjà depuis un an.

C’est ce dimanche 13 février que le Boeing 747-8 en version passagers a effectué sa sortie de chaîne à l’usine d’Everett près de Seattle. L’événement avait été baptisé "Incredible, again", mais après tout, c’était peut-être un peu présomptueux. Car, en fin de compte, ce n’est qu’un des multiples dérivés du 747-100 dont le premier vol remonte à 1970 et qui a donc plus de quarante ans. Ce dernier était véritablement "incroyable" vu son caractère révolutionnaire à l’arrivée du transport de masse, mais il faut bien reconnaître que, depuis lors, l’industrie aéronautique mondiale a fait mieux et plus grand avec l’Airbus 380.

Certes, Boeing ne manque pas de superlatifs pour qualifier son nouvel appareil : il devrait afficher les plus bas coûts d’exploitation des appareils de cette gamme (12% de moins que son petit frère, le 747-400), une consommation en carburant de 16% inférieure (et donc autant d’émissions de CO2) et une empreinte sonore plus basse, elle aussi, de 16%. Ceci en grande partie grâce à l’adoption d’un nouveau moteur, le GEnx-2B67 (General Electric), qui offre aussi l’avantage d'être composé de 30% de pièces en moins, ce qui devrait assurer une réduction du temps de maintenance.


Plus de confort
Ce que les passagers découvriront surtout, c'est qu’il bénéficiera des améliorations en cabine qui ont été développées pour le modèle 787, d’où sa dénomination "tiret-8" qui devrait faire figure de référence. Le 747-8 a peut-être profité du 787 dans sa conception, mais il a quand même souffert d’un retard d’un an, la plupart des ingénieurs s’étant concentrés sur le "Dreamliner" dont le retard est, lui, de trois ans. En principe, le nouveau quadriréacteur devrait effectuer son premier vol fin mars et être livré en fin d’année à la compagnie de lancement, Lufthansa, qui devrait le mettre en service début 2012.

Il est d’ailleurs intéressant de noter que la major allemande a passé commande à la fois du 747-8 et du 380, dont elle a déjà quelques exemplaires en service. Cela montre au moins que les deux appareils ne sont pas entièrement concurrents. Avec 467 passagers dans sa version standard à trois classes, le 747-8 est "plus petit" que le 380 qui est généralement exploité avec 525 sièges (configuration trois classes). Boeing estime d’ailleurs que cette configuration est idéale pour le marché mondial, le risque d’un exploitant de l’A380 étant de ne pas pouvoir remplir son avion pour le rentabiliser. On pourrait alors en dire autant du 777 plus petit que le 747-8, mais Lufthansa a décidé tout simplement d’avoir des avions pour tous les types de marché.


A quel prix ?
C’est un choix intéressant et peut-être coûteux car le 747-8 revient à peu près à 317,5 millions USD prix catalogue, mais il est vrai qu’en exploitation, le transporteur pourra utiliser les mêmes outils que pour ses 747-400. Reste qu’à l’heure actuelle, le nouveau venu n’a été commandé qu’à hauteur de 33 unités, dont 20 qui iront à la compagnie allemande et 5 à Korean Air qui, au passage, a aussi commandé des 380. Malheureusement, pour Boeing, le développement de l’avion aura coûté de l’ordre du milliard USD, ce qui est quand même beaucoup pour un avion qui n’est pas entièrement neuf. Reste quand même que le 747-8 s’inscrit dans une lignée dont le succès s’est avéré dans la durée.

Enfin, il faut rappeler que si le dernier-né de Boeing mettra moins de temps que le 787 entre son roll-out et sa certification, c’est aussi parce que la version cargo date déjà d’il y a un an, puisque son premier vol remonte au 8 février 2010. Le premier exemplaire du 747-8F devrait être livré à la compagnie luxembourgeoise Cargolux également avant la fin de l’année. Si tout va bien, avec la livraison du premier 787, 2011 sera alors une grande année pour Boeing.

Airbus étudie une nouvelle hausse de ses cadences

Airbus étudie une nouvelle hausse de ses cadences.PNG

Airbus examine sa chaîne de production pour décider si la cadence de production de l'A320 sera encore augmentée, a déclaré John Leahy, directeur commercial du constructeur.
Celui-ci compte déjà porter de 36 à 40 avions par mois sa production, un niveau jamais atteint par Airbus. Il avait indiqué en janvier qu'il envisageait de passer ultérieurement à un rythme de 42 - 44 par mois, au moment où les compagnies aériennes sortent de la récession.

Tom Enders, président exécutif, a demandé de nouvelles études "pour s'assurer que la chaîne de production est prête", a déclaré John Leahy lors d'un déjeuner organisé par l'Association des Journalistes Professionnels de l'Aéronautique et de l'Espace (AJPAE).
L'augmentation de la production doit permettre à Airbus de répondre à la demande à court terme, alors que le groupe prépare une version remotorisée du 320, attendue pour 2016.

L'A320neo sera équipé de nouveaux moteurs censés économiser jusqu'à 15% de kérosène.
John Leahy s'attend à ce que le groupe remporte plusieurs centaines de commandes fermes d'ici le salon aéronautique du Bourget, qui se tient en juin prochain.

La compagnie malaisienne AirAsia, grand client d'Airbus, a indiqué cette semaine qu'elle envisageait de passer une commande de 175 appareils, commande qui pourrait comprendre des A320neo.
Tony Fernandes, le président d'AirAsia, avait déclaré en novembre être prêt à acheter des avions au canadien Bombardier ou au brésilien Embraer s'ils proposaient des appareils plus grands.
Le CSeries de Bombardier est destiné à pénétrer le marché des avions de 150 passagers, dominé par l'A320 et le B737.

Mais John Leahy a écarté d'un revers de la main la menace que pourrait représenter le CSeries, estimant qu'il n'y aurait plus de marché pour un tel avion après la remotorisation de l'A320.

Tergiversations
John Leahy a par ailleurs accusé Boeing de trop tergiverser sur le fait de savoir s'il allait imiter Airbus en remotorisant le 737 et a prédit que l'avionneur américain abandonnerait son projet de lancement d'un nouvel avion.

Boeing a dit qu'il penchait plutôt pour un nouvel appareil succédant au 737, l'avion le plus vendu au monde, autour de 2020, mais les analystes estiment que cela coûterait une dizaine de milliards USD, soit cinq à dix fois plus qu'une simple remotorisation.

Boeing a défendu le processus de prise de décision en cours :
"Nous travaillons dur avec les clients pour établir la bonne marche à suivre et nous devrions être en position de prendre une décision vers le milieu de cette année sur le fait de savoir si on remotorise le 737 ou si on construit un appareil entièrement nouveau", a indiqué un porte-parole de Boeing.
"Ces discussions et ces études ne sont pas encore terminées".

John Leahy a également annoncé qu'Airbus était sur le point de finaliser une commande de quatre A380 de la compagnie japonaise Skymark Airlines pour un montant de 1,5 milliard USD (1,1 milliard EUR environ).

La commande préliminaire pour les quatre très gros porteurs, déjà annoncée en novembre, constituait une percée pour l'avionneur sur le marché japonais, où les grandes compagnies aériennes nationales restaient jusqu'ici fidèles au concurrent Boeing.
"Le Japon est un marché sur lequel nous n'avons pas encore réussi", a reconnu John Leahy.
Il s'est montré optimiste concernant les perspectives de l'A380 auprès des compagnies low cost.
"Le marché du low cost va lentement glisser vers l'A380", a-t-il estimé.

L'A380, le plus gros avion du monde, est conçu pour 525 passagers répartis dans trois classes, mais peut en transporter jusqu'à 840 lorsque les deux niveaux de l'avion sont entièrement dédiés à la classe économique.
Le prochain avion d'Airbus, le 350, destiné à concurrencer le 787 de Boeing, se vend très bien et devrait être livré fin 2013, a également souligné John Leahy.

15/02/2011

Les aéroports doivent disposer de plans de crise

Les aéroports doivent disposer de plans de crise.PNG

Les aéroports européens doivent surdimensionner leurs capacités d'accueil des passagers et de dégivrage des avions pour faire face à des phénomènes climatiques comme ceux qui ont paralysé le ciel européen en décembre, préconise un rapport parlementaire français.

De fortes chutes de neige ont perturbé les aéroports en France mais aussi dans les pays voisins, ce qui a conduit, pour l'ensemble de l'Europe, à l'annulation de 35 000 vols, soit davantage que sur l'ensemble de l'année 2009.

Dans son rapport élaboré dans le cadre de la commission des Affaires européennes de l'Assemblée nationale, la parlementaire Odile Saugues (PS) estime que le passager "doit être au centre des préoccupations".
"La recherche d'un moindre coût, accompagnée d'un profit maximal, en particulier pour les plateformes aéroporturaires a atteint aujourd'hui ses limites", affirme-t-elle.
"Il faut accepter pour les aéroports de mettre en oeuvre des surcapacités en matière d'accueil de passagers ou de dégivrage pour être en mesure d'assumer la mission de service public dont ils sont chargés et, qui dit mission de service public dit permanence du service public", déclare l'auteur du rapport.

Pour le député, le transport aérien doit aujourd'hui être géré en réseau, les décisions isolées de fermeture d'aéroports générant des répercussions en cascade.
Aussi propose-t-elle que la Commission Européenne inclue dans sa révision du règlement relatif aux droits des passagers aériens l'obligation pour les compagnies aériennes de disposer d'un responsable dans chaque aéroport majeur. Odile Saugues propose que la Commission oblige les compagnies à prévoir des plans d'urgence pour l'accueil des passagers dont les vols ont été annulés et une indemnisation significative en cas d'absence d'hébergement hôtelier. Elle propose que les normes de l'Agence Européenne de la Sécurité Aérienne intègrent l'obligation pour les aéroports de disposer d'un plan de crise permettant d'assurer un service minimal aux passagers dont le vol a été annulé.

Enfin, elle demande qu'Eurocontrol soit informé en temps réel des difficultés rencontrées par les aéroports et soit chargé d'une mission de coordination des déroutements consécutifs à la fermeture d'un aéroport.


Lire aussi :
- L'Europe invite les aéroports à tirer les leçons des perturbations liées à la neige 23-01-11
- Des mesures pour mieux faire face à la neige dans les aéroports français 14-01-11

14/02/2011

Hausse probable de 32% du trafic aérien passagers entre 2009 et 2014

Hausse probable de 32% du trafic aérien passagers entre 2009 et 2014.jpg

Le trafic aérien international de passagers devrait atteindre 3,3 milliards de passagers en 2014 contre 2,5 milliards en 2009, annonce l'Association Internationale du Transport Aérien. Cette progression représenterait une hausse de 32%.

Les compagnies aériennes mondiales ont bénéficié d'un fort rebond de leur activité après une brutale récession en 2009, notamment grâce à la reprise des économies asiatiques.

L'association précise toutefois que la récession mondiale affecte toujours certaines parties du secteur.
"L'ombre de la récession économique mondiale devrait planer quelques temps encore sur certains pans du secteur", indique Giovanni Bisignani, DG de l'IATA.

En décembre, l'association avait révisé à la hausse ses prévisions de bénéfice pour l'ensemble du secteur aérien à 9,1 milliards USD cette année, contre une estimation initiale à 5,3 milliards USD.
L'année dernière, le bénéfice réalisé par le secteur était estimé à 15,1 milliards USD, alors que les prévisions de septembre tablaient sur 8,9 milliards USD.

En 2009, il avait enregistré une perte de 9,9 milliards de dollars.


Lire aussi :
- Perspectives du transport aérien d'ici à 2027 01-08-09

- Bond de près de 21% du transport de fret en 2010 02-02-11
- Le trafic aérien a ralenti en novembre dans le monde 30-12-10
- L'Europe sanctionne 11 compagnies aériennes pour entente illégale sur les prix du fret 10-11-10
- Principes retenus par l'Union Européenne pour la sécurité du fret aérien 06-11-10
- L'Allemagne veut sécuriser le fret aérien 04-11-10
- Croissance du trafic passagers en hausse, celle du fret en baisse en septembre 26-10-10
- Fortes amendes probables pour le fret aérien 22-10-10
- La reprise du transport aérien ralentit 14-10-10
- La croissance du trafic aérien international a ralenti en août 01-10-10

- La demande de fret aérien devrait ralentir après un rebond 06-09-10
- La reprise du transport aérien commence à ralentir 25-08-10
- Recul de 2,4% du trafic aérien international en avril 27-05-10
- La reprise du transport aérien s'est accélérée en mars 28-04-10
- Nouvelle hausse du trafic aérien en février 30-03-10

- La crise du transpoert aérien encore pendant 4 ou 5 an ? 30-03-10
- Reprise du transport aérien plus forte que prévue en 2010 11-03-10
- Forte hausse du fret aérien en décembre 27-01-10
- Pas encore de reprise de la demande en première classe et classe affaires 18-01-10
- Airbus et Boeing face à la crise, encore et toujours 05-10-09
- Transport aérien : une crise historique 26-09-09
- Pas encore de reprise en vue pour l'industrie aéronautique européenne, selon Fitch 24-09-09
- Le trafic aérien restera très déficitaire en 2010 16-09-09
- La baisse du trafic aérien mondial s'atténue 11-09-09
- La reprise a commencé dans le trafic aérien, signale l'IATA 30-08-09
- Nouveau recul du trafic aérien international en juin 02-08-09
- Airbus table sur une sortie de crise dès l'année prochaine 13-04-09
- Nouveau plongeon de l'activité passagers en mars 08-04-09
- Eurocontrol publie ses prévisions de trafic aérien pour l'Europe 25-03-09
- Le transport aérien ne redécolle pas 03-03-09
- Le trafic Premium ne sauvera pas le transport aérien 01-03-09
- La chute du trafic des compagnies européennes ne fait que commencer 21-02-09
- L'étau de la crise se resserre sur le transport aérien 22-01-09
- Le trafic aérien subit un ralentissement général 03-01-09
- L'aéronautique face à la crise 03-11-08
- L'aviation civile en pleine tempête 02-09-08
- Le modèle low-cost a fait son temps, l'aviation de demain approche 19-08-08
- Le trafic aérien international résiste au ralentissement mondial 04-07-08
- Le prix des billets d'avion va continuer de s'envoler 19-06-08
- Le prix du pétrole devient une menace importante 26-05-08
- Le trafic aérien international continue de ralentir 03-05-08
- L'industrie aéronautique européenne menacée par le dollar faible 23-04-08
- Le transport aérien français dopé par les low-cost 27-02-08
- La pollution, un enjeu majeur pour l'industrie aéronautique 27-01-08
- Thales exclu une crise dans l'aéronautique 23-01-08
- Hausse de 9,3% du trafic aérien mondial 05-01-08
- L'Europe soupçonne un cartel dans le fret aérien 24-12-07
- 2,2 milliards de passagers aériens en 2007 23-12-07
- Big bang dans le transport aérien 02-10-07
- Le transport aérien en état de crise au Brésil 27-07-07
- Croissance du transport aérien s'accélère au premier trimestre 30-04-07
- La croissance du trafic aérien international a baissé en 2006 31-01-07

13/02/2011

Boeing s'oriente vers un tout nouvel appareil pour la succession du 737

Boeing s'oriente vers un tout nouvel appareil pour la succession du 737.PNG

Boeing hésite encore, pour le futur de son 737, entre revoir entièrement l'appareil ou simplement le remotoriser. Mais le constructeur tend tout de même à s'orienter vers la première solution, à savoir réinventer totalement l'appareil, a déclaré Jim McNerney, directeur général.

S'exprimant lors d'une conférence organisée par la banque d'investissement Cowen, le dirigeant a estimé que le projet d'Airbus de remotoriser son monocouloir 320 d'un nouveau type de moteurs moins gourmands en carburant en fera un concurrent encore plus redoutable pour le 737.
Il a néanmoins ajouté que Boeing prévoyait de proposer un appareil capable d'être plus performant que l'A320neo, version remotorisée du 320, censé faire économiser jusqu'à 15% de kérosène aux compagnies aériennes par rapport aux versions actuelles.

Choisir de construire un nouveau 737 offrirait davantage de gains en terme d'économies de carburant mais impliquerait une mise sur le marché plus tardive.
"Nous allons faire un nouvel avion qui ira au-delà de la capacité de l'A320neo", a-t-il déclaré.

09/02/2011

Air France KLM : trafic passagers en hausse de 4,8% en janvier, objectif de résultat d'exploitation pour 2010 - 2011 abaissé

Air France KLM, trafic passagers en hausse de 4,8% en janvier, objectif de résultat d'exploitation pour 2010 - 2011 abaissé.PNG

Trafic Passagers en hausse de 4,8 % en janvier 2011
Air France KLM annoncé une hausse de 4,8% de son trafic passager en janvier, pour des capacités en hausse de 3,3%, amenant ainsi un gain de 1,1 point du coefficient d'occupation à 79,2%.
Le nombre de passagers a progressé de 6,7% à 5,4 millions sur le mois.

Les recettes unitaires, bien qu'en amélioration sur l'année précédente, ont vu leur progression se tasser.

La compagnie rappelle que le mois de janvier 2010 avait été perturbé par des épisodes neigeux et par une grève de deux jours du contrôle aérien, favorisant ainsi la base de comparaison.


Objectif d'exploitation pour 2010 - 2011 abaissé
Air France KLM abaisse son objectif de résultat d'exploitation annuel sous l'effet conjugué des intempéries, des facteurs d'insécurité sur plusieurs destinations et des grèves de l'automne dernier en France.
Le groupe franco-néerlandais précise que le résultat d'exploitation de l'exercice 2010 - 2011 courant jusqu'au 31 mars sera positif mais inférieur à son objectif de plus de 300 millions EUR affiché en novembre dernier.

Les facteurs d'insécurité sur certaines destinations comme la Tunisie, l'Egypte et la Côte d'Ivoire pèseront sur les recettes de la période janvier-mars, tandis que la recette unitaire de janvier et février pâtit de surcapacités liée aux augmentations d'offres de sièges des concurrents du groupe.

Air France KLM chiffre à 100 millions EUR l'impact des intempéries et des grève sur son chiffre d'affaires du troisième trimestre et de 80 millions sur le résultat d'exploitation. Au total, 6900 vols ont dû être annulés.
Le groupe
précise cependant que l'amélioration de ses coûts hors carburant est conforme à ses prévisions et que les réservations enregistrées à ce jour à partir de la mi-mars et pour les mois suivants sont "de bonne qualité".

Pour son troisième trimestre, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 13,9% à 5,92 milliards EUR, notamment à la faveur de la poursuite du redressement de son activité cargo.
Son résultat d'exploitation courant s'est redressé à 81 millions EUR contre une perte de 245 millions EUR un an avant.


Lire aussi à propos d'Air France KLM :
- Air France KLM affiche un trafic passagers en progression en novembre 08-12-10
- Air France KLM veut partiellement réduire sa première classe 24-11-10
- Air France KLM relève son objectif opérationnel 2010 - 2011 18-11-10
- Air France abandonne son projet de compagnie low cost 15-11-10
- Air France KLM affiche une hausse du trafic en juillet 07-08-10
- Hausse du trafic pour Air France KLM (en juin) 08-07-10
- Une contre-performance record pour Air France KLM ? 17-05-10

- Air France KLM pourrait perdre 300 M EUR en Europe en 2009 - 2010 22-01-10
- Air France KLM s'intéresserait à LOT 20-01-10
- Air France vise 120 millions d'euros de gains d'Ebit en plus dans le réseau européen 03-12-09
- Perte au premier semestre pour Air France KLM mais redressement attendu pour 2010 19-11-09
- Air France KLM : nouvelle baisse du trafic en octobre 11-11-09
- Air France KLM émet 700 millions d'euros d'obligations à sept ans 16-10-09
- Air France KLM : baisse du trafic passagers de 3,7% en septembre 08-10-09
- Air France KLM accuse une basisse de 9,4% du trafic passagers en mars 07-04-09

- Air France KLM devrait basculer dans le rouge en 2008-2009 28-03-09
- Air France KLM s'intéresse à CSA 23-03-09
- Air France KLM va supprimer 1000 à 1200 emplois cette année 13-02-09  
- WestJet, nouvelle partenaire d'Air France KLM 09-02-09
- Air France, KLM et WestJet veulent un accord 05-02-09
Air France va réduire ses vols pour la première fois en cinq ans 03-02-09
- Air France KLM glisse dans le rouge au troisième trimestre 21-01-09
- Accord entre Alitalia et Air France 13-01-09
- Guerre du ciel : Air France défie Lufthansa à Bruxelles 12-12-08
- Air France KLM fléchit mais reste fort 24-11-08 
- Air France KLM pique du nez 25-10-08
- Amende de 350 millions de dollars pour Air France KLM pour entente illicite 30-06-08
- Permis de pollution : Air France dénonce un système à deux vitesses 12-06-08
- Air France multiplie les annonces 04-06-08

- Air France KLM entre dans des turbulences mais garde le cap 24-05-08 
- Air France teste les appels par téléphone portable avec OnAir 03-04-08
- VLM sous pavillon français 28-12-07
- Le coeur d'Air France balance entre l'A350 et le B787 28-11-07
- Les profits d'Air France KLM s'envolent malgré le pétrole cher (...) 23-11-07
- KLM renouvelle sa flotte 23-11-07
- Air France et Delta s'unissent pour concquérir l'Atlantique 18-10-07
- Air France communique sur ses métier 28-05-07

- Air France KLM s'envole 25-05-07
- Air France KLM lance CityJet for Air France et s'installe à London City 17-02-07

- Nouvelle allure pour Air France 12-02-09
- Air France a 75 ans ! 04-02-09
- Air France : perturbation, pénalisation, perte d'exploitation... la rime qui tue ! 20-11-08
- Le groupe Air France KLM et sa présidence 26-09-08

Air India en difficulté

Air India se noie.PNG

La compagnie aérienne indienne Air India manque sérieusement de liquidités. Elle a retardé pour la seconde fois le paiement des salaires du mois de janvier pour ses quelque 30 000 employés. La compagnie a annoncé être dans l’impossibilité de les verser en date habituelle (pas avant le 14), précisant être dans une "situation financière critique".

Une nouvelle aide de plus de 325 millions EUR pour renflouer la compagnie a été requise par Vayalar Ravi, le nouveau ministre indien de l’aviation civile.

La compagnie, ayant publié des résultats plutôt corrects en novembre et décembre derniers, avec un excédant opérationnel de respectivement près de 3,5 et 8 millions EUR, semblait pourtant garder la tête hors de l'eau.

Les charges salariales de la compagnie sont estimés à près de 500 millions EUR chaque année.


Nouveau report de livraison du Boeing 787
Boeing a annoncé pouvoir livrer son premier 787 (Dreamliner) à Air India au quatrième trimestre 2011, ce qui implique un retard supplémentaire par rapport aux précédentes prévisions.
En novembre, la compagnie aérienne indienne avait déclaré qu'elle espérait prendre livraison de son premier avion Dreamliner en juin 2011 alors qu'elle s'attendait précédemment à le recevoir en avril.

Le responsable du constructeur aéronautique en Inde, Dinesh Keskar, avait indiqué en août qu'Air India avait droit à des indemnités de Boeing pour ses retards de livraison.

Le groupe indien compte acquérir 27 Dreamliners à Boeing en plusieurs étapes.