J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

08/08/2010

La course des compagnies aériennes à la taille des joint-ventures

La course des compagnies aériennes à la taille des joint-ventures.JPG

C'est la forme ultime de compétition entre compagnies. Après la constitution des trois grandes alliances (Star Alliance, One World et SkyTeam) depuis la fin des années 1990, après l'ère des fusions initiée en 2004 par le rapprochement d'Air France et de KLM, l'heure est à la bataille des joint-venture. Air France a été précurseur en créant dès 2007 une joint-venture avec Delta, son partenaire de l'alliance SkyTeam. Celle-ci s'est élargie en mai 2009 à une joint-venture Air France - KLM - Delta - Northwest, suite à la fusion des deux compagnies américaines.

Ce type d'accord (la "joint-venture") permet aux entreprises d'aller plus loin que le "partage de code" traditionnel : le client achète un billet X Airways et voyage finalement à bord de Y Airways ou inversément. Dans le cas d'une joint-venture, les partenaires partagent également les coûts ainsi que les recettes.
"Le partage de codes est un levier considérable", explique un analyste. "Il permet d'augmenter les revenus des compagnies de 10 à 15 %."
Cette
joint-venture sur l'ensemble des vols de l'Atlantique Nord dispose d'une puissance de feu colossal : 130 avions, 220 vols quotidiens générant 12 milliards USD de chiffre d'affaires par an et 150 millions EUR de synergies.

Elle est en concurrence avec celle des membres de Star Alliance : la joint-venture "Atlantic Plus Plus" où l'on retrouve Lufthansa, United, Continental et Air Canada. L'alliance One World dispose aussi d'une joint-venture entre British Airways et American Airlines.
Ces trois entreprises communes aboutissent à peu près aux mêmes résultats en termes de synergies. En revanche, elles ont des philosophies différentes. La
joint-venture de British Airways est ainsi une alliance "défensive" qui cherche à maintenir son leadership sur l'Atlantique Nord.


La bataille de l'Atlantique

La
joint-venture d'Air France ratisse large en Europe pour faire transiter un maximum de passagers par son hub et les envoyer aux États-Unis. La joint-venture de Lufthansa est une joint-venture à fort maillage géographique : il n'est pas basé dans une capitale forte mais il couvre toutes les grandes villes européennes. Atlantic Plus Plus ne semble pas être le plus plus gros mais semble être le plus puissant : c'est la joint-venture qui travaille de la façon la plus efficace et qui offre le plus de synergies.

Reste maintenant à savoir si ce court avantage sera confirmé lors de la prochaine étape de la bataille de l'Atlantique : lorsque les fusions entre compagnies européennes et américaines seront possibles. Car personne n'est dupe : les joint-ventures sont une forme transitoire de collaboration en attendant une concentration plus poussée du ciel mondial.

Charleroi Airport (BSCA) a accueilli plus de deux millions de passagers

Charleroi Airport (BSCA) a accueilli plus de deux millions de passagers.JPG

L'aéroport de Charleroi (BSCA) a vu transiter sur son tarmac 564 261 passagers au mois de juillet, ce qui représente une augmentation de 40% par rapport à juillet 2009.
"Malgré les perturbations dues au nuage de cendres et aux grèves des contrôleurs aériens français, l'aéroport a enregistré 2 281 330 passagers durant le premier semestre de cette année, ce qui représente une croissance de 32% par rapport au même semestre 2009", souligne l'aéroport dans un communiqué.

Selon une récente enquête, 19% des passagers en partance viennent de pays avoisinants, précise encore BSCA. Outre 68% de passagers belges, l'aéroport carolorégien attire 10% de Néerlandais, 6% de Français et 3% de Luxembourgeois.


Lire aussi :
- Charleroi Airport (BSCA) pourrait être cédé 08-11-09
- L'aéroport de Charleroi peut se contenter de sa piste actuelle 25-10-09
- Les aéroports belges en chute libre 09-03-09
- Impayable, l'extension de Brussels South Charleroi Airport ? 30-09-08
- 13 prétendants pour l'aéroport de Charleroi 06-04-08
- Ryanair fête son douze millionième passager à Charleroi 27-03-08
- Brussels Airlines s'envolera bientôt vers Charleroi 08-03-08
- La privatisation de Charleroi Airport est lancée 28-02-08
- L'aéroport de Charleroi sur la voie de la privatisation 12-01-08
- Inauguration du nouveau terminal de l'aéroport de Charleroi 12-01-08
- Record de passagers pour l'aéroport de Charleroi 03-01-08
- Charleroi Airport explose ses prévisions 04-11-07
- Nouvelles compagnies bientôt à Charleroi 03-10-07
- L'aéroport de Gosselies veut réduire le poids de Ryanair 12-09-07
- Les aéroports de Bierset et Charleroi satisfaits du bilan 2006 03-01-07

07/08/2010

Air France KLM affiche une hausse du trafic en Juillet

Air France KLM affiche une hausse du trafic en Juillet.JPG

Air France KLM affiche une hausse de son activité tant pour le transport de voyageurs que pour celui de marchandises, au mois de juillet.

Le trafic passager a augmenté de 1,2% alors que le trafic cargo était lui en hausse de 1,7%.

Le groupe a précisé que le coefficient d'occupation des vols de passagers s'était amélioré de 1,1 point pour atteindre 86,2%, tandis que le remplissage cargo progressait de 2,4 points à 66,2%. "La dynamique de redressement des activités passage et cargo s'est prolongée au mois de juillet tant en termes de trafic que de recettes unitaires", a déclaré Air France KLM.
"Ces progressions traduisent à la fois une amélioration de la demande et une gestion prudente des capacités", précise le groupe.


Lire aussi :
- Hausse du trafic pour Air France KLM (en juin) 08-07-10
- Une contre-performance record pour Air France KLM ? 17-05-10

Mexicana s'étouffe

 

Mexicana s'étouffe.JPG

 

La situation de Mexicana se dégrade gravement. La mexicaine a annoncé avoir suspendu ses réservations jusqu’à nouvel ordre. Les vols sont cependant bien maintenus.

Mexicana indique que ses filiales domestiques MexicanaClick et Mexicana Link ne sont pas concernées par cette mesure de restriction importante. Leurs opérations se poursuivent donc normalement tout comme la vente des billets sur le réseau domestique.

Malgré plus de quatre années de restructuration intense, Mexicana en arrive à déposer une demande de protection contre la faillite, au Mexique (concurso mercantil) et aux Etats-Unis (Chapitre 15), reconnaissant une situation financière et sociale plus tenable. Le dossier déposé auprès du tribunal de Mexico a été accepté le 5 août.

La dette de Mexicana avoisine les 800 millions USD. Une des plus anciennes compagnies au monde, Mexicana attribue sa situation à la crise économique, à la crise de la grippe A mais aussi surtout aux salaires de son personnel navigant (PN), plus élevés que ceux de leurs collègues américains.


Update : Mexicana rachetée par des investisseurs mexicains 22-08-10


Lire aussi :
- Mexicana Link, nouvelle filiale de Mexicana 13-03-09
- Mexicana dépose une offre pour Aeromexico 06-10-07

05/08/2010

Southwest Airlines en forme

Southwest Airlines en forme.JPG

Southwest Airlines reste une compagnie rentable. La low cost américaine affiche un résultat opérationnel en hausse de 21% au deuxième trimestre par rapport à la même période de 2009, résultat de 3,2 milliards USD, qui atteste de sa forme actuelle.

Le bénéfice net sur cette période atteint 112 millions
USD.
Southwest indique que la demande n’a pas atteint son niveau d’avant crise mais qu’elle continue à se renforcer. Elle estime d’ailleurs que cette tendance à la hausse devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année.

Malgré tout, la compagnie reste prudente et ne prévoit pas d’augmenter sa flotte dans les prochaines années : elle restera stable en 2010, en 2011 et probablement en 2012 également, même si l’éloignement de l’échéance n’exclut pas un changement de plan. Southwest souhaite donner priorité à ses objectifs financiers et à l’augmentation modérée de ses capacités plutôt que de chercher une croissance importante de sa flotte.

Elle décide malgré tout d’accélérer le remplacement de ses 737 Classic par des 737 NG et a modifié en conséquence les commandes fermes, options et droits d’achat qu’elle détient chez Boeing. Six droits d’achat bloqués en 2014 ont ainsi été transformés en options. Le calendrier de livraison de trois autres options a été accéléré de 2015 à 2013 pour deux d’entre elles et de 2016 à 2014 pour la dernière. Enfin, 25 options ont été converties en commande ferme de 737-700. Les monocouloirs seront livrés entre 2011 et 2016.


Lire aussi :
- Southwest fait état d'une perte nette de 16 millions USD au troisième trimestre 16-10-09
- Southwest ralentit son expansion 23-01-09
- Southwest assure sa présence dans toute l'Amérique du Nord 13-11-08
- Southwest Airlines enregistre ses premières pertes depuis 17 ans 20-10-08
- Southwest & Westjet : alliance low cost en Amérique du Nord 10-07-08
- Southwest retire 44 Boeing 737 du service 15-03-08
- Southwest Airlines introduit un tarif "Business Select" 09-11-07

- "On dirait un avion porno" 06-03-09

04/08/2010

Cathay Pacific prend de l'altitude

 

Cathay Pacific prend de l'altitude.JPG

 

Cathay Pacific (la première compagnie aérienne de Hong Kong) annonce une commande de 30 nouveaux Airbus 350-900 au prix catalogue de 7,82 milliards USD (5,92 milliards EUR environ) pour répondre à la reprise du secteur aérien.

Cathay, qui s'attend à un exercice record après un trimestre supérieur aux attentes, deviendra le premier client chinois du 350.
La compagnie a signé une lettre d'intention avec Airbus pour l'achat de 30  modèles 350 XWB (eXtra Wide Body), les appareils devant être livrés entre 2016 et 2019, a précisé de son côté Airbus, dans un communiqué.
"Ces 30 nouveaux appareils viendront remplacer nos avions les plus anciens et nous permettront de développer une flotte prête à répondre aux défis futurs", a déclaré Tony Tyler, directeur général de Cathay Pacific, cité dans le communiqué d'Airbus.
Le carnet de commandes du 350 XWB (autonomie de 15 000 km) totalise à ce jour 535 commandes fermes émanant de 33 clients différents.
Le motoriste retenu par Cathay est Rolls-Royce avec ses réacteurs Trent XWB.
Cathay a également annoncé son intention d'exercer son option existante d'achat de six Boeing 777-300ER au prix catalogue de 1,605 milliard USD (1,21 milliard EUR environ). Elle accusera réception d'ici 2013 d'un total de 12 modèles 777-300ER.

En prenant en compte les commandes d'avions en cours, Cathay augmentera sa flotte de 40% comparé aux 166 appareils qu'elle comptait fin juin. Les nouvelles commandes seront livrées entre 2016 et 2019.


Cathay Pacific prend de l'altitude (2).JPGReprise du secteur
Le quatrième transporteur aérien asiatique (en termes de capitalisation boursière) a parallèlement annoncé avoir réalisé au premier semestre un résultat net record de 6,84 milliards dollars hongkongais (677 millions EUR), contre 4,13 milliards attendus en moyenne par les analystes.
Cathay a largement augmenté son bénéfice comparé aux 812 millions de dollars engrangés au premier semestre 2009, à la faveur de la reprise du transport aérien et d'une plus-value réalisée sur la vente de certains actifs.

Les compagnies aériennes mondiales reprennent des couleurs après avoir subi la pire crise de l'histoire du secteur. Certains analystes s'interrogent toutefois sur la pérennité de cette reprise, la faiblesse de la demande constatée en Europe menaçant le trafic long-courrier.
Le principal concurrent de Cathay Pacific, Singapore Airlines (deuxième compagnie aérienne mondiale) a également publié fin juillet des résultats meilleurs que prévu pour le deuxième trimestre.
L'action Cathay Pacific a clôturé en hausse de 3,9% mercredi (à la Bourse de Hong Kong), à son plus haut niveau depuis plus de deux ans et demi. Le titre enregistre la plus forte progression de l'indice Hang Seng, avec un gain de près de 25% depuis le début de l'année.

 

Lire aussi :
- Cathay Pacific étoffe encore sa flotte 08-12-07
- Cathay Pacific choisit le Boeing 747-8F 09-11-07

03/08/2010

Embraer relève sa prévision de chiffre d'affaires 2010 malgré une baisse de son activité

Embraer relève sa prévision de chiffre d'affaires 2010 malgré une baisse de son activité.JPG

L'avionneur brésilien Embraer fait état d'un bénéfice en baisse de 79% au deuxième trimestre, plombé par une baisse de ses ventes et par des éléments exceptionnels.
Le numéro trois mondial du secteur aéronautique a dégagé un bénéfice de 101,7 millions de reais (44,15 millions EUR) contre 475,3 millions un an auparavant.
Mais le bénéfice a plus que doublé d'un trimestre à l'autre puisqu'il était ressorti à 44 millions de reais sur les trois premiers mois de l'année 2010, ce qui suggère une reprise progressive des livraisons d'appareils.
Embraer a relevé sa prévision de chiffre d'affaires net à 5,25 milliards USD en 2010 contre 5 milliards auparavant. Il a en outre estimé que son bénéfice d'exploitation représenterait 6,5% de son chiffre d'affaire alors qu'il tablait auparavant sur une marge de 6%.
"La reprise du marché qui se met en place depuis le début de l'année est une opportunité, en particulier dans la division d'aviation commerciale", explique Embraer.
En dépit des progrès réalisés dans la maîtrise des coûts et des dépenses et une hausse de 23% des livraisons d'avions, le bénéfice net d'Embraer a été affecté par une hausse du service de la dette qui n'a pas été compensée par les intérêts produits par ses investissements.
Le chiffre d'affaires a diminué de 20% à 2,44 milliards de reais par rapport au deuxième trimestre 2009, tandis que le coût des produits vendus a reculé de 17%.


Lire aussi :
- Embraer pourrait construire un plus gros porteur 31-01-10
- Embraer dévoile le Legacy 650 20-10-09
- Embraer donne une famille au Legacy 21-05-08
- Embraer : les profits plongent de 49% au deuxième trimestre de 2007 19-08-07