J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

23/01/2011

L'Europe invite les aéroports à tirer les leçons des perturbations dues à la neige

L'Europe invite les aéroports à tirer les leçons des perturbations dues à la neige.PNG

Siim Kallas, vice-président de la Commission Européenne et responsable des transports, a rencontré le 19 janvier à Bruxelles les PDG de grands aéroports européens pour discuter de la manière de prévenir les problèmes auxquels ils ont dû faire face en raison de fortes chutes de neige, le mois dernier.
Les intempéries ont obligé les principaux aéroports européens à fermer, au moins en partie, ce qui a considérablement perturbé le trafic aérien sur l'ensemble du vieux continent. 35 000 vols (soit davantage que sur l'ensemble de l'année 2009) ont été annulés, obligeant plusieurs milliers de voyageurs à passer la nuit dans les aéroports. La Commission présentera des mesures spécifiques pour résoudre certains des problèmes les plus importants dans un paquet "Aéroports" qui sera publié plus tard dans l'année.

Siim Kallas a déclaré : « Si l'industrie du transport aérien peut difficilement prévoir un nuage de cendres volcaniques, nous savons par contre que nous devons affronter l'hiver chaque année et nous devrions y être prêts. L'élaboration et la mise en oeuvre de plans d'urgence incombent au secteur de l'aviation. À l'échelon européen, nous pouvons faciliter les choses en renforçant, si besoin est, le cadre réglementaire et, en particulier, en imposant aux aéroports européens de mettre en place un service minimum et de respecter des critères de qualité dans l'intérêt des passagers. Ces exigences feront partie d'une série de propositions législatives contenues dans le paquet Aéroports prévu pour cette année. » (MEMO/11/28).

Les évènements du mois passé
En décembre 2010, le trafic aérien a été sévèrement perturbé. Un grand nombre de plateformes aéroportuaires (hubs), parmi les plus importantes en Europe en termes de trafic, ont partiellement fermé pendant l'un des week-ends les plus chargés de l'année (puisqu'il correspondait au début des vacances de Noël). De nombreux vols ont été annulés et des milliers de passagers se sont retrouvés coincés dans ces aéroports dans toute l'Europe et même dans d'autres parties du monde. Il en a résulté d'énormes problèmes de manutention des bagages. Dans certains aéroports, des inquiétudes concernant une pénurie de liquide de dégivrage ont également nuit aux opérations. Au total, des dizaines de milliers de vols ont été annulés.

Au cours de la réunion, les représentants des aéroports ont donné leur avis sur les évènements et fait part de leur expérience et des facteurs et défaillances en jeu :
- Les fortes chutes de neige ont touché des plateformes aéroportuaires européennes qui fonctionnent presque à la limite de leurs capacités, et à un des moments les plus chargés de l'année.
- Bien souvent, les opérations de déneigement étaient trop lentes.
- Heathrow, l'une des plateformes où le trafic est le plus intense en Europe, a été fermée durant plusieurs jours. Cette fermeture a entraîné la fermeture d'autres aéroports en cascade, car les aéroports forment un système complexe.
- Les informations aux voyageurs ont été trop lentes pour éviter les temps d'attente aux aéroports.
- La menace d'une pénurie de liquide de dégivrage a perturbé et limité les opérations aéroportuaires.

Comment faire en sorte que cela ne se reproduise plus ?
- Il faut améliorer les plans d'urgence en cas de neige dans les aéroports.
- Nous devons garantir une meilleure coopération entre toutes les parties concernées dans les airs et au sol.
- Nous devons garantir le bon fonctionnement des plateformes aéroportuaires. En raison de l'effet de cascade, les aéroports doivent être davantage intégrés et travailler en réseau. Ils ne peuvent travailler en étant isolés les uns des autres.
- Il faut améliorer la qualité et la rapidité de diffusion de l'information aux voyageurs concernant les retards et les réacheminements.

Le secteur de l'aviation est le premier responsable des plans d'urgence. Ce que la Commission peut faire, c'est renforcer, si besoin est, le cadre réglementaire et, en particulier, garantir un service minimum et imposer le respect de critères de qualité dans les aéroports européens dans l'intérêt des passagers.


Prochaines étapes

Dans la perspective de Noël 2011, M. Kallas a demandé aux aéroports européens de lui présenter dès que possible un rapport sur l'état de la situation concernant les plans d'urgence pour l'hiver prochain.

M. Kallas présentera des mesures spécifiques pour résoudre les problèmes mentionnés ci-dessus dans le paquet Aéroports, attendu en principe avant l'été.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Commentaires

Merci pour cet article fort intéressant.

Écrit par : navette cdg | 18/08/2013

Les commentaires sont fermés.