J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

15/01/2011

Airbus pourrait gagner la bataille 2010 face à Boeing

 

Airbus pourrait gagner la bataille 2010 face à Boeing.PNG


Airbus devrait annoncer lundi avoir remporté la bataille 2010 face à son grand rival Boeing ainsi qu'une commande de dernière minute lors de la présentation de ses résultats commerciaux annuels.

Les deux leaders mondiaux de l'aéronautique civile surfent actuellement sur un forte vague de commandes, initiée par la reprise économique mondiale et amplifiée par le cours élevé du pétrole, qui incite les compagnies à se doter plus vite que prévu de nouveaux avions moins gourmands en kérosène.
L'examen des commandes préliminaires non encore signées suggère que le constructeur européen soit parvenu à combler son retard sur l'américain et à le battre en termes de commandes pour la troisième année consécutive. Airbus devrait battre Boeing à la fois au niveau des commandes nettes et des commandes brutes.
Airbus, qui a passé la majeure partie de l'année à courir après Boeing en termes de commandes, prépare avec confiance l'annonce de lundi qui pourrait démontrer que la crise est derrière.
Airbus s'est refusé à tout commentaire.

Le président exécutif d'EADS (maison mère d'Airbus), Louis Gallois, a indiqué qu'Airbus avait vendu et livré plus de 500 appareils en 2010, sans comparer ce résultat à celui de Boeing, qui de son côté fait état de 530 commandes nettes.

Une victoire inattendue d'Airbus après le traditionnel sprint de fin d'année serait une heureuse nouvelle pour le constructeur européen, qui a déjà créé la surprise cette semaine en annonçant une commande d'ampleur historique placée par la compagnie indienne IndiGo, portant sur 180 avions de la famille 320.

 

Bientôt le dix millième Airbus
La réunion de lundi, organisée au siège du groupe à Toulouse, sera également placée sous le signe du ralentissement de la production du très gros porteur 380 depuis l'avarie moteur subie début novembre chez Qantas et par le développement du futur 350.
"Il est moins important pour Airbus et Boeing de l'emporter sur une année donnée que de faire les choses correctement, en produisant un bon résultat net, en fournissant aux clients ce qu'ils demandent et en évitant les retards", a commenté Howard Wheeldon, analyste chez BGC Partners.

Louis Gallois a jugé cette semaine que l'objectif d'EADS de réaliser un bénéfice d'exploitation de 1,1 milliard EUR en 2010 et un résultat similaire en 2011 n'était "pas satisfaisant".
A la fin de novembre, Airbus avait décroché 440 commandes brutes sur l'année, contre 625 sur toute l'année pour Boeing. En tenant compte des annulations, Airbus dispose de 388 commandes nettes sur les onze premiers mois, contre 530 sur l'année pour Boeing.
Depuis la fin novembre, Airbus a réduit l'écart en faisant état de 73 commandes de modèles 320. Bien qu'annoncées après le jour de l'an, elles devraient être comptabilisées sur l'exercice 2010.

Pour dépasser Boeing, Airbus doit donc concrétiser une série de commandes laissées en suspens depuis le salon de Farnborough, notamment un accord sur au moins 40 appareils avec Virgin America et 15 unités de 350 pour Hong Kong Airlines.

Anecdote : Airbus se rapproche de la barre des 10 000 avions vendus depuis sa création, il y a quarante ans.

Avec 9874 ventes pour Airbus entre sa fondation en 1970 et la fin novembre 2010, le secteur des compagnies aériennes s'interroge déjà sur l'identité du transporteur qui recevra le 10 000ème Airbus et profitera de la forte publicité que ce type d'événement suscite généralement dans le secteur aéronautique.

En comparaison, Boeing a vendu 20 663 avions depuis janvier 1958, premier mois pour lequel des chiffres sont disponibles sur son site internet.

 

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.