J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

24/11/2010

EADS relève ses objectis 2010 en affichant un troisième trimestre correct

EADS a relevé ses prévisions 2010 de résultats et de commandes après un troisième trimestre supérieur aux prévisions à la faveur de solides livraisons chez Airbus, Astrium, sa filiale de satellites, et Cassidian, la division de défense et sécurité.
Le groupe européen d'aéronautique et de défense s'attend désormais pour 2010 à un objectif de résultat opérationnel ajusté d'au moins 1,1 milliard EUR avant éléments exceptionnels contre environ un milliard EUR auparavant. EADS s'attend également à ce que son chiffre d'affaires annuel dépasse son objectif précédent de 44 milliards EUR (toujours sur le base d'un euro à 1,35 dollar) contre 42,82 milliards EUR en 2009.

Le groupe compte légèrement dépasser son objectif de 500 appareils livrés cette année contre 498 en 2009. Airbus a livré 417 avions depuis le début de l'année.
Airbus a en outre relevé sa prévision de commandes brutes pour 2010 jusqu'à 500 unités contre plus de 400 anticipés fin juillet et 300 - 400 en début d'année.

A fin septembre, EADS affiche pour 57,7 milliards EUR de prises de commandes (contre 24,6 milliards un an plus tôt) soutenues par Airbus, et un carnet de commandes en hausse de 10% à 426,4 milliards.
Le groupe a également annoncé l'augmentation de production de long-courriers à neuf avions par mois à partir du premier trimestre 2012 contre 8,5 actuellement.

Reprise dans l'aviation commerciale
"Le redressement de l'aviation commerciale se poursuit et commence à se traduire dans les résultats des neufs premiers mois", précise le président exécutif d'EADS, Louis Gallois.
"À moyen terme, aux taux de change actuels, Airbus devrait améliorer de façon significative sa rentabilité sous-jacente, grâce à une hausse des volumes et des prix, et à la poursuite de l'amélioration de la situation économique du programme A380", ajoute-t-il.

Boeing a également relevé ses prévisions de résultats annuels fin octobre, après un bénéfice trimestriel meilleur qu'attendu soutenu par le redressement du marché des avions commerciaux.

Louis Gallois a salué l'accord intervenu vendredi dernier avec les sept pays clients de l'avion de transport militaire A400M sur le financement du programme.
Il se dit toutefois "attentif" aux défis possibles des relations commerciales d'EADS avec ses clients institutionnels, l'examen des budgets dans les pays d'origine du groupe étant encore en cours.

Le programme de l'A400M, qui reste complexe sur le plan technique, est source d'incertitudes financières, auxquelles sont venues s'ajouter l'incident en vol subi par un A380 de Qantas récemment, même s'il est imputé à une avarie du moteur de Rolls-Royce n'équipant qu'une partie des compagnies clientes.

Sur le seul troisième trimestre, le résultat opérationnel avant exceptionnels d'EADS augmente de 88% à 378 millions EUR, à la faveur d'effets favorables non récurrents chez Airbus Commercial et Airbus Military et de l'amélioration des performances de Cassidian.

Le chiffre d'affaires progresse de 18% à 11 246 millions sur la période, grâce à un bond de 26% chez Airbus, qui en assure environ les deux tiers.
Les analystes attendaient en moyenne un Ebit avant exceptionnels de 312 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 10 819 millions.

EADS, qui affiche une trésorerie nette de 10,3 milliards EUR à fin septembre, dit également tabler pour 2010 sur un flux de trésorerie disponible avant financements aux clients à environ un milliard EUR (soit plus de 800 millions après financements aux clients).

Les dépenses de recherche et développement autofinancées ont progressé de 11% à 2038 millions sur neuf mois, sous l'effet conjugué de la montée en puissance du programme du long-courrier A350XWB, des investissements dans les drones et les activités systèmes de Cassidian et dans toute la gamme d'Eurocopter.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.