J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

20/09/2010

L'IATA (International Air Transport Association) déplore le faible investissement des gouvernements

 

Le transport aérien déplore le faible investissement des gouvernements.jpg

Giovanni Bisignani (directeur de l'IATA), déplore que les gouvernements, tout comme l'industrie pétrolière, n'ont investi jusqu'à présent que des "cacahuètes" pour développer les biocarburants.

 

"Les gouvernements ont investi des cacahuètes, et qu'a investi l'industrie pétrolière ? Des cacahuètes", a affirmé Giovanni Bisignani devant les représentants du transport aérien présents à Genève pour un sommet sur le climat.
"Nous avons besoin" de l'industrie pétrolière à nos côtés, a-t-il ajouté.

GB a expliqué que les "biocarburants pouvaient casser la tyrannie du pétrole et sortir des millions (de personnes) de la pauvreté tout en offrant de nouveaux carburants pour l'aviation".
Ces dernières années, l'IATA s'est engagée à réduire ses émissions de CO2. L'Association espère améliorer l'efficacité du kérozène de 1,5 % par an d'ici 2020 et réduire de moitié les émissions de CO2 d'ici 2050, par rapport au niveau de 2005.
Un troisième objectif vise également à stabiliser les émissions de carbone d'ici 2020 grâce à une "croissance neutre en carbone".

Pour atteindre ces objectifs, l'association compte particulièrement sur les nouvelles technologies, les nouveaux carburants, l'amélioration des infrastructures mais aussi une meilleure gestion du trafic.
"C'est dans l'intérêt des gouvernements de s'impliquer davantage et de soutenir la commercialisation des biocarburants à travers des mesures incitatives qui permettent de faciliter les investissements nécessaires aux développements de ces produits qui consomment moins de CO2", a insisté GB.

GB a par ailleurs également appelé à la mise en place lors de la prochaine assemblée générale de l'OACI (Organisation de l'Aviation Civile Internationale ; ICAO en anglais, pour Internation Civil Aviation Organization), le 28 septembre 2010, d'un ensemble de règles au niveau mondial qui définissent les systèmes d'émission de CO2, critiquant le "patchwork" de systèmes régionaux et nationaux actuels.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Environnement | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.