J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

08/09/2010

Plusieurs centaines de nouveaux appareils pour Ryanair ?

 

Plusieurs centaines de nouveaux appareils pour Ryanair.jpg

Ryanair pourrait commander plusieurs centaines d'appareils, a déclaré Michael O'Leary, directeur général de la puissante low cost irlandaise.
Ryanair avait rompu en 2009 des discussions avec Boeing.

 

Michael O'Leary explique qu'il reste possible d'acheter non seulement ces nombreux avions à Boeing, un contrat d'un montant de l'ordre de 15 milliards USD (chiffres estimés), mais aussi à Airbus.
Un porte-parole de Boeing s'est refusé à commenter ces propos, se bornant à dire que les discussions avec la clientèle étaient confidentielles.

Michael O'Leary, qui s'est forgé au fil des ans une réputation de négociateur particulièrement difficile, avait déclaré en décembre que la commande était avortée car Boeing avait décidé de modifier ses modalités de livraison.
Les appareils étaient livrables entre 2013 et 2016.

Michael O'Leary déclare en outre qu'il n'y a aucune compagnie aérienne sur le marché intéressante à acheter.


Idée du moment de Michael O'Leary : un seul pilote dans l'avion...
Ryanair dit également demander aux autorités l'autorisation de n'avoir qu'un seul pilote à bord, une mesure pour réduire les coûts...
"Ça ferait économiser une fortune à toute l'industrie", fait-il valoir. On le croit bien...

Une nouvelle idée pour faire parler de lui, donc. Après les toilettes payantes, les voyageurs debout et les surtaxes pour les obèses, Monsieur Provoc' de l'aviation à bas prix fait à nouveau fort dans la presse :
"Pourquoi doit-on garder deux pilotes dans un avion ?"

Les passagers, eux, voient pourtant un intérêt immédiat : en cas de problème d'un des pilotes, l'autre peut prendre le relais. Pas question pour les voyageurs, évidemment, de tolérer un écart de sécurité, même pour un billet moins cher.

Soulignons que, de toute façon, le but de Michael O'Leary n'est pas d'appliquer ses belles théories. Le directeur de Ryanair est surtout toujours à la recherche d'arguments et de slogans pour faire de la publicité à sa compagnie. A coup de propositions irréalisables techniquement ou de phrases choquantes s'il le faut (les fellations comprises dans le billet, par exemple), il se fait ainsi une publicité gratuite, avec à la clé de noucvelles économies... Bien vu, donc. Jouer au perturbateur et la carte de la provocation pour faire prospérer les affaires, voilà le filon de Ryanair. Filon qui fait ses preuves, il faut l'admettre.

Plan finaud ou pas, il demeure que l'humour de ce dirigeant atypique fait grincer des dents. Surtout quand O'Leary ajoute qu' "en cas de crise cardiaque du pilote, une hôtesse formée pour atterrir pourrait toujours prendre le relais"...


A lire aussi à propos de Ryanair :
- Ryanair devient la plus rentable des compagnies européennes 02-06-10
- Ryanair espère bien profiter de la crise 10-02-09
- Ryanair souhaite profiter de la crise pour acheter 400 appareils 05-02-09
- La crise donne des ailes aux low cost 27-01-09
- Vive les low cost ! 15-01-09
- Pourquoi Ryanair et easyJet devraient survivre à la flambée du prix du pétrole 08-08-08
- Ryanair : un business model offensif, mais à équilibre fragile... 15-02-08
- Ryanair : une low cost, mais pour qui ? 14-02-08

> Voir petit graphique des chiffres clés de Ryanair

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.