J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

02/09/2010

Allemagne: plan d'austérité avalisé, taxe aérienne modifiée

 

Allemagne, plan d'austérité avalisé, taxe aérienne modifiée.jpg

Le projet de loi mettant en oeuvre l'essentiel du plan d'austérité de 80 milliards EUR sur quatre ans voulu par la chancelière allemande Angela Merkel a été adopté en conseil des ministres, tandis que la taxe envisagée sur le transport aérien a été modifiée.
En revanche, le gouvernement n'a pas pris de décision sur le projet controversé de taxation de l'énergie nucléaire. Il s'est contenté de "prendre note" de la proposition de taxe mais ne l'a pas incluse dans le projet de loi.
Le gouvernement Merkel, qui doit annoncer ses projets en matière énergétique le 28 septembre, rendra à cette occasion sa décision sur la taxe, a-t-on précisé.

 

Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances, a par ailleurs annoncé une modification du projet de taxation des passagers des compagnies aériennes, qui doit permettre à Berlin de récupérer un milliard d'euros par an.

Chaque passager d'un vol long-courrier supportera une taxe de 45 EUR, tandis qu'elle sera de 8 EUR pour les petits trajets et de 25 EUR pour les vols de distances intermédiaires, a-t-il déclaré.

Le précédent modèle envisagé prévoyait de taxer à hauteur de 13 EUR chaque passager des vols court-courriers et de 26 EUR les personnes transportées dans les autres catégories de trajets.


"Fardeau"
Cette modification devrait peser de façon disproportionnée sur les compagnies effectuant des vols long-courriers comme Lufthansa, qui a transporté 76,5 millions de personnes l'an dernier, ou British Airways et Air France KLM.

L'association des aéroports allemands, ADV, espère que le parlement bloquera le projet de Berlin. Elle estime que cette nouvelle fiscalité réduirait les recettes fiscales des Länder qui abritent les principaux aéroports du pays, pour augmenter celles de Berlin.
"Le gouvernement fédéral a marqué un but contre son camp, un but pour lequel devront payer les citoyens", a déclaré le président de l'ADV, Ralph Beisel.

Air Berlin, deuxième compagnie aérienne allemande, dont la plupart des vols se font à l'intérieur de l'Europe, a également critiqué cette taxe.
"Si une famille de quatre personnes doit débourser 120 EUR de plus pour des vacances en Egypte, alors les enfants redeviennent un fardeau", a indiqué Joachim Hunold, directeur général d'Air Berlin.

Wolfgang Schäuble a dit qu'il s'attendait à un débat intense au parlement sur cette proposition de taxe, qui ne concerne pas le fret ni les passagers en transit.

En juillet, l'association des compagnies aériennes allemandes BDF a estimé que ce projet de taxe ferait perdre cinq millions de passagers par an à l'Allemagne, tandis qu'au moins 10 000 emplois pourraient être transférés vers des aéroports et des compagnies à l'étranger.

En 2009, 182 millions de passagers sont passés par les aéroports allemands.


Lire aussi :
- La taxe européenne fait son chemin malgré les réticences 13-08-10
- L'IATA dénonce le projet de taxe aérienne en Allemagne 09-06-10

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.