J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

19/06/2010

Les pilotes d’Air Canada demandent des réformes de sécurité

Les pilotes d'Air Canada réclament une réforme de la sécurité aérienne dans leur pays, en demandant entre autres qu’un ministère soit seul responsable de cet enjeu.
C’est l’Association des Pilotes d’Air Canada (APAC), comptant 3000 membres, qui demande une série de changements dans le régime de sécurité.

Le premier est qu’un seul ministère fédéral prenne en charge le dossier. Cela voudrait dire qu’Ottawa enlèverait des responsabilités à l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien et aux autorités aéroportuaires.
Dan Comeau, président de l’Association des Pilotes d’Air Canada à Montréal, dénonce le manque de coordination actuel pour expliquer ce choix.
« Présentement, on travaille en silo. Les autorités peuvent déléguer du travail à des sous-traitants. Avec une seule autorité, ce serait mieux administré et les gens se parleraient entre eux ».

Un superviseur unique n’est pas le seul changement demandé. L’organisme souhaite que l’accent soit mis davantage sur une forme proactive de maintien de l’ordre et sur la collecte de renseignements, au lieu de se concentrer sur l’inspection des passagers.

Une autre réclamation porte sur la combinaison des systèmes de télévision en circuit fermé avec un logiciel de reconnaissance des visages.
De plus, les pilotes espèrent qu’Ottawa peut initier les policiers à la reconnaissance des comportements.
Ils veulent aussi que le personnel de cabine et le service à la clientèle soient formés en matière de sécurité afin d’aider la police quand c’est nécessaire.

« On ne fait pas d’enquête sur le passé des employés, précise M. Comeau. Il faut aussi être plus proactif parce qu’il existe des systèmes de reconnaissance de comportement et de visage. Toutes les formations doivent être données aux gens qui sont en contact avec les passagers ».
« Nous ne disons pas qu’il faut réduire l’inspection des passagers, ajoute-t-il, mais qu’il faut avoir un système de collecte d’information qui empêchera les terroristes de se rendre jusque-là ».

Enfin, une demande porte sur de meilleures équipes au sol et le resserrement de la sécurité aux points d’accès des aéroports.
L’association affirme que ses pressions sont nécessaires parce que les gouvernements se laissent un peu aller en matière de prévention.

« Il y a un faux sentiment de sécurité parce qu’il n’y a pas eu d’attentats depuis un bout de temps, souligne Dan Comeau. Nous, les pilotes, voyons des failles et nous voulons qu’elles soient réglées ».

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.