J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

09/06/2010

L'IATA dénonce le projet de taxe aérienne en Allemagne

L'Association Internationale du Transport Aérien (IATA) a fustigé le projet du gouvernement allemand d'imposer une taxe sur les compagnies aériennes alors que le secteur lutte en Europe pour dégager des bénéfices dans un environnement économique fragile.

La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé un projet fiscal visant à instaurer une nouvelle taxe sur le prix des billets d'avions au départ de l'Allemagne dans le cadre d'un vaste plan de réduction des dépenses annoncé par le gouvernement allemand.
"La proposition doit être abandonnée. C'est une mauvaise mesure au mauvais moment", a estimé l'IATA.
"La partie la plus vulnérable du secteur est en Europe. La dernière chose dont le secteur a besoin ici en Europe sont des taxes supplémentaires et des mesures qui ralentiront la croissance économique", a déclaré Brian Pearce, chef économiste de l'association influante.

Si l'organisme avait relevé ses prévisions de croissance lundi pour le transport aérien international, il avait en revanche estimé que l'Europe serait cette année la seule région à l'intérieur de laquelle les compagnies aériennes pourraient continuer à enregistrer des pertes (lire article).
L'Amérique et la zone Asie-Pacifique ont déjà commencé à se redresser, mais les compagnies européennes ont été handicapées par les fermetures de l'espace aérien de l'Europe (dûe au volcan), les grèves et la fébrilité de l'euro.
"Les compagnies aériennes européennes sont confrontées à une période assez difficile avec des économies fragiles et des Etats qui cherchent à générer des recettes", a indiqué Brian Pearce.

La major allemande Lufthansa, qui voit d'un très mauvais oeil ce projet de Berlin, devrait être la plus touchée selon les analystes.
L'analyste Franz Skodzik de Commerzbank estime ainsi que le coût pour Lufthansa serait d'environ 200 millions EUR par an, en supposant que la compagnie parvienne à répercuter la moitié de la taxe sur les passagers.

Les analystes et les organisations du secteur aérien pensent que le projet fiscal allemand pourrait augmenter en moyenne le prix du billet de 8 à 14 euros.

 

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.