J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

07/06/2010

Le transport aérien à nouveau profitable en 2010 ?

Le transport aérien à nouveau profitable en 2010

L'IATA table désormais sur un bénéfice de 2,5 milliards USD dans le transport aérien en 2010, alors qu'elle anticipait une perte presque symétrique de 2,8 milliards en mars dernier.

Expliquant que l'économie se remet de la crise financière plus vite que ce qu'elle prévoyait, l'association anticipe 545 milliards USD de revenus pour l'année en cours, à comparer aux 483 milliards de l'année dernière mais 564 milliards en 2008.

L’IATA a été surprise par la rapidité de la reprise dans le secteur aérien. Son assemblée générale s'est tenue aujourd'hui à Berlin, et elle y a présenté ses nouvelles prévisions pour 2010. Le secteur ne devrait plus être déficitaire de 2,8 milliards USD comme prévu initiallement, mais bénéficiaire de 2,5 milliards USD.

Le trafic a en effet enregistré un fort rebond au premier trimestre et les niveaux des réservations semblent encourageants. L’Association Internationale du Transport Aérien a donc entièrement revu ses prévisions pour l'année 2010. Le trafic passagers augmenterait de 7,1 % par rapport à l'année précédente et le trafic fret, quant à lui, de 18,5 %.
Les recettes unitaires devraient également augmenter, de 4,5 % (fret ou passagers).
Par ailleurs, le trafic Premium reprend contre toute attente en augmentant de de 20 % au premier trimestre, alors que les anaystes craignaient que la crise n’entraîne un changement structurel profond sur ce segment.

Cependant, l’IATA préfère ne pas crier pas victoire trop vite. Elle prend le soin de tempérer les bonnes nouvelles qu'elle a annoncé. La reprise s'accompagne de décalages entre zones géographiques. La marge moyenne du transport aérien ne dépassera pas 0,5 %, et l’Europe à elle seule devrait bel et bien rester déficitaire. Embourbée dans sa crise monétaire, son économie stagnante, les grèves, les fortes chutes de neige et aussi l’éruption du volcan islandais qui a paralysé le vieux continent des jours durant, les compagnies aériennes européennes devraient encore enregistrer une perte nette globale de 2,8 milliards USD. C’est pire que ce qu'elle prévoyait encore en mars (où l'estimation du déficit se chiffrait à 2,2 milliards USD), mais un redressement par rapport à 2009 est constaté, année durant laquelle les pertes avaient atteint 4,3 milliards USD.

Les autres régions du monde seront normalement en belle croissance.
L'Asie Pacifique en tête (hors Japon) : bénéfice net atteignant 2,2 milliards USD, alors qu'estimé à 900 millions en mars et que la région était déficitaire de 2,7 milliards l'année précédente.
Le revirement le plus spectaculaire concerne l'Amérique du Nord : après avoir perdu 2,7 milliards USD en 2009, elle devrait finalement gagner 1,9 milliard USD (contrairement à une perte de 1,8 milliard USD prévue).
Pour finir, avec 100 millions de bénéfices chacun, le Moyen-Orient et l’Afrique devraient être bénéficaires pour la première fois depuis 2005 et 2002 respectivement.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.