J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

02/06/2010

Ryanair devient la plus rentable des compagnies européennes

Ryanair devient la plus rentable des compagnies européennes

La compagnie à bas coûts irlandaise a profité du transfert des passagers vers des tarifs plus bas, mais aussi de la baisse du pétrole et du développement des recettes annexes. Elle versera, pour la première fois de son histoire, un dividende à la fin de l'exercice 2012 - 2013 et prévoit de passer devant Air France KLM en nombre de personnes transportées.

Oubliés, les 169 millions d'euros de pertes de l'exercice 2008 - 2009. Malgré… ou grâce à la crise, Ryanair est devenue la plus rentable des compagnies européennes. Alors même que ses concurrents traditionnels (Air France KLM et British Airways) ont enregistré des pertes record, la low cost irlandaise a dégagé un bénéfice net de 305 millions EUR sur l'exercice 2009 - 2010, soit la troisième meilleure performance de son histoire.

Mieux, pour la première fois, Ryanair va distribuer un dividende à ses actionnaires à la fin de l'exercice 2012 - 2013, pour un montant total de 500 millions EUR. Une annonce immédiatement saluée à la Bourse de Dublin par une envolée de l'action, qui a clôturé en hausse de 7,45 %, à 3,53 euros. Après l'échec des négociations avec Boeing sur une possible nouvelle commande d'avions, le directeur général de Ryanair, Michael O'Leary, avait déjà évoqué la possibilité de redistribuer une partie du cash disponible, sous forme de rachat d'actions ou d'un versement de dividende. Il en sera d'ailleurs l'un des principaux bénéficiaires, étant l'un de ses plus gros actionnaires, avec près de 4 % du capital.

Manifestement, la low cost a bénéficié d'une tendance des passagers à se diriger vers les vols bon marché. Le nombre des passagers de Ryanair a en effet bondi de 14 %, à 66,5 millions, tandis que le trafic intra-européen déclinait de 4 % l'an dernier. Selon son patron, Ryanair (dont la principale base est Londres - Stansted) aurait gagné un grand nombre de clients à British Airways. Et cette tendance devrait se poursuivre cette année. Malgré le nuage de cendres, qui lui aurait fait perdre 1,5 million de passagers et environ 50 millions EUR de chiffre d'affaires, Ryanair table sur une hausse de 11 % de son trafic, à 73,5 millions de passagers, qui devrait lui permettre de passer devant Air France KLM en nombre de passagers, pour un bénéfice net également en hausse, de 350 à 375 millions EUR.

Polémiques
Toutes les compagnies à bas coûts n'ont toutefois pas eu cette chance, comme en témoignent les faillites, l'an dernier, de Sky Europe (Slovaquie), My Air (Italie), Globespan (Royaume-Uni) et Bluewings (Allemagne). Au-delà du modèle low cost, les bons résultats de Ryanair doivent aussi beaucoup à la baisse du pétrole, qui lui a permis de réduire ses frais d'une centaine de millions EUR. Le développement des "recettes annexes", lesquelles recouvrent les nombreuses formes de suppléments tarifaires imposées aux clients ainsi que les aides marketing versées par les aéroports, y est également pour beaucoup. Source de polémiques, celles-ci ont encore progressé de 11 % l'an dernier, à 664 millions EUR, représentant désormais 22 % du chiffre d'affaires et probablement l'essentiel des bénéfices. Leur contribution devrait encore s'accroître cette année. Le supplément tarifaire pour les bagages enregistrés passera ainsi de 15 à 20 EUR par valise à compter de juillet. Quant aux recettes tirées des billets d'avion, elles ont baissé de 13 %, du fait des nombreuses promotions.

> Voir petit graphique des chiffres clés de Ryanair


A lire aussi à propos de Ryanair :
- Ryanair espère bien profiter de la crise 10-02-09
- Ryanair souhaite profiter de la crise pour acheter 400 appareils 05-02-09
- La crise donne des ailes aux low cost 27-01-09
- Vive les low cost ! 15-01-09
- Pourquoi Ryanair et easyJet devraient survivre à la flambée du prix du pétrole 08-08-08
- Ryanair : un business model offensif, mais à équilibre fragile... 15-02-08
- Ryanair, : une low cost, mais pour qui ? 14-02-08

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.