J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

06/04/2010

14000 incidents dans le ciel US

14000 incidents dans le ciel US

Un nouveau programme de l'aviation civile américaine qui incite les employés du transport aérien à faire remonter les dysfonctionnements dont ils sont témoins a permis de mettre au jour 14000 problèmes potentiellement dangereux, révèle une enquête.

Le Programme d'action pour la sécurité du trafic aérien (ATSAP) a été mis en place il y a un an et demi par l'aviation civile américaine, la FAA (Federal Aviation administration).
Les employés qui font remonter les dysfonctionnements auxquels ils assistent sont assurés en retour de ne pas être inquiétés, même s'ils sont directement concernés par ces manquements, selon l'engagement pris par la FAA.
Résultat, 14000 rapports auraient atterri sur les bureaux de l'agence américaine.

Environ 45% de ces signalements concernent des avions qui ont emprunté des trajectoires inappropriées ou qui ont volé trop près d'autres avions. De nombreux autres signalements concerneraient des avions dont la vitesse était trop rapide au départ de l'aéroport international de Chicago.
D'autres cas encore ont révélé que le système de pilotage automatique des avions, très complexe, avait pour conséquence de faire tourner certains appareils trop près d'autres aéronefs au départ de l'aéroport international de Dallas.

"C'est une façon de nous procurer de nouvelles paires d'yeux et d'oreilles dans beaucoup d'endroits", a expliqué Randy Babbit, un administrateur de la FAA. "Tout le monde est d'accord pour dire qu'il va y avoir un système plus sûr à long terme", poursuit-il.
Ces signalements ont déjà permis d'améliorer la situation dans certains aéroports du pays, en perfectionnant par exemple la signalétique pour les avions aux intersections les plus dangereuses des aéroports américains.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.