J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

07/03/2010

RAM-Express, nouvelle compagnie low cost régionale au Maroc

RAM-Express, nouvelle compagnie low cost régionale au Maroc

Le low cost se met au service de la régionalisation. RAM-Express est une nouvelle compagnie domestique à bas prix, qui vient enrichir et démocratiser le transport aérien au niveau de l'ensemble des régions du Maroc et servir le projet de la régionalisation marocaine engagé.

Le ministre de l'Economie et des Finances, le ministre de l'Equipement et du Transport et le PDG du groupe Royal Air Maroc (RAM) ont signé un contrat-programme pour 2010 - 2013 relatif au développement du transport aérien domestique, et ce à travers la création de la compagnie aérienne RAM-Express.

Le lancement de cette nouvelle compagnie répond aux exigences de développement socio-économique du Maroc en matière de promotion de l'intégration régionale, d'incitation des échanges économiques inter-régions, de renforcement de l'attractivité des villes du Royaume et de développement de la mobilité domestique et du tourisme intérieur.

Contribution de l'Etat à hauteur de 25%
En vertu de ce contrat-programme, l'Etat contribue à hauteur de 25% à l'investissement requis pour la nouvelle flotte, pour un montant de 300 millions de dirhams (27 millions EUR), comme apport en capital à la RAM à raison de 100 millions de dirhams (9 millions EUR) par an sur la période 2010 - 2012.

Dans le cadre de son soutien à RAM-Express, l'Etat a également décidé d'exonérer les vols domestiques de toutes les compagnies aériennes, de manière non discriminatoire, des redevances dues à l'Office National Des Aéroports (ONDA).
"RAM-Express est le fruit d'une volonté du gouvernement et de la compagnie nationale (RAM) de démocratiser le transport aérien et de désenclaver différentes régions du Royaume", a indiqué le directeur général adjoint de RAM.

L'Objectif, derrière la création de cette nouvelle compagnie domestique et du contrat-programme Etat-RAM en général, est de multiplier les fréquences et de lancer des vols sur des dessertes qui n'étaient pas reliées en aérien. C'est le cas d'Errachidia, d'Al-Hoceima, de Nador, de Guelmim et de Tan Tan, a-t-il précisé.
Il s'agit également de renforcer les dessertes déjà existantes, comme c'est le cas pour Casablanca - Laâyoune, dont le nombre des vols sera porté à deux vols par jour, et Casablanca - Dakhla, avec cinq fréquences par semaine.

Le renforcement et la multiplication des fréquences seront accompagnés d'une "politique tarifaire très attractive", dans le but de mettre l'aérien à la portée du citoyen marocain, a-t-il souligné, précisant que 30% à 50% de la capacité de RAM-Express sera commercialisée à un tarif maximal de 1000 dirhams TTC aller-retour (90 EUR).
Une autre nouveauté de la nouvelle low cost marocaine est la grille de tarif aller-simple des dessertes, Casablanca - Essaouira, Casablanca - Errachidia, Casablanca - Ouarzazate et Casablanca - Dakhla, qui vont être commercialisées à partir de 350 dirhams TTC (32 EUR), a-t-il ajouté.

Toutes ces mesures traduisent la volonté et la détermination des pouvoirs publics de démocratiser le transport aérien au niveau de l'ensemble des régions du Royaume du Maroc.
RAM-Express, qui dispose actuellement de quatre avions de type ATR72-200, verra en vertu du contrat-programme Etat - RAM sa flotte se renforcer pour s'élever à moyen terme à six ou huit avions neufs. Ces appareils, de type ATR 72-600 (72 sièges) et ATR 42-600 (42 sièges), sont adaptés aux spécificités du transport aérien domestique, qui bénéficiera avec cette nouvelle compagnie nationale d'une offre adéquate en termes d'horaires, avec des vols à des heures convenables pendant la journée, de densification du nombre des vols avec une hausse de 50% des vols à moyen terme pour atteindre 180 vols / semaine en 2012, et de tarifs avec des prix incitatifs.

Accompagner le développement
Cette petite nouvelle née de RAM est devenue une nécessité pour accompagner la dynamique de développement au niveau régional. Elle aura sans nul doute des répercussions positives directes sur le développement des investissements dans les différentes villes du Royaume, ainsi que sur le tourisme intérieur.

Le ministre de l'Economie et des Finances s'est dit confiant quant à l'avenir de cette nouvelle low cost domestique nationale, qui va accompagner et faciliter les investissements, renforçant ainsi la compétitivité et l'attractivité des villes marocaines en matière d'investissement et de tourisme.
Il a précisé que l'Etat ambitionne, à travers ce contrat - programme pour le développement du transport aérien domestique, de faire de Casablanca et de Laâyoune des plateformes aériennes principales. La première pour la connexion des réseaux, national et international, et la deuxième pour le renforcement des dessertes des provinces du sud du Royaume.

RAM-Express est promise à un bel avenir. Ses premiers résultats sont jugés "très encourageants". Les chiffres officiels font état d'une hausse de 76% du trafic aérien domestique sur la région de l'Oriental et d'une progression de 43% de ce trafic vers Laâyoune, depuis le début des vols de la nouvelle compagnie durant l'été 2009.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.