J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

12/01/2010

En 2010, Airbus reste confronté aux challenges de 2009

En 2010, Airbus reste confronté aux challenges de 2009

Lire : Chiffres 2009 records pour Airbus qui conforte sa place devant Boeing

Airbus est partagé. 2009 a été une année difficile, remplie de déceptions, mais aussi une année de records et de réussites. L’avionneur européen et sa maison mère EADS ont tenu une conférence de presse conjointe le 12 janvier afin de dresser leur bilan pour l’année écoulée et présenter les perspectives pour 2010.

Louis Gallois, Président d’EADS, a dressé un portrait assez sombre de 2009 : le dollar, encore plus faible que prévu, a pesé sur les recettes, les commandes ont diminué, l’A380 et l’A400M s’embourbent… Pourtant, lui et Tom Enders, President d’Airbus, s’accordent à dire qu’elle a également été une année exceptionnelle.

Airbus a en effet battu un record de livraisons, avec 498 appareils remis à leurs compagnies clientes. Et pour la première fois, la famille des monocouloirs a dépassé la barre des 400 livraisons en une année. John Leahy, directeur commercial d’Airbus, a expliqué que ce bon niveau avait été permis par une redéfinition du calendrier de production avec les compagnies clientes. Airbus essaie en effet de maintenir ses livraisons à un niveau stable année après année malgré les cycles industriels.

L’objectif de commandes, très inferieur à celui de 2008, a également été atteint : Airbus a conclu des contrats de vente pour 310 appareils, ce qui représente 271 commandes nettes et 30,3 milliards de dollars. Selon John Leahy, les prises de commandes devraient remonter à partir de 2013.

Des difficultés en perspectives
Toutefois, la crise n’est pas passée et le nombre des défis ne diminue pas. Le plus important et le plus immédiat est celui posé par l’A400M. Louis Gallois a indiqué qu’EADS dépensait entre 100 et 150 millions de dollars par mois sur le programme et que cela ne pourrait pas durer infiniment.

Le Président du groupe européen a fixé au 31 janvier la date butoir pour trouver un accord avec les sept nations européennes clientes car il estime qu’EADS et Airbus ne pourront pas attendre plus longtemps sans vision de l’avenir de l’appareil militaire de transport. Or aucune réunion de négociation n’est encore prévue. Tom Enders a soutenu qu’Airbus ferait tout son possible pour poursuivre le programme mais dans les limites du raisonnable. Il a précisé que cela ne se ferait pas sans une contribution financière importante des pays clients.

L’A380 est également source de déception. L’avionneur comptait initialement en livrer dix-huit en 2009, a révisé son objectif à quatorze et n’en a remis que dix. Airbus a mis ces retards sur le compte des exigences de ses clients mais a également reconnu qu’il avait un problème au niveau de la production. Son objectif de livraisons en 2010 a été fixé à vingt Super Jumbos.

2010 sera une année décisive pour l’A350, qui verra le lancement de la production des composants du futur appareil. Fabrice Brégier a annoncé que le calendrier était maintenu : 2011 devrait donc voir le début de l’assemblage du premier prototype, 2012 le premier vol et 2013 les premières livraisons.

Enfin, Airbus a affirmé qu’une décision serait prise sur la possibilité d’installer une nouvelle motorisation sur la famille A320, qui va déjà être améliorée de Sharklets.


Lire aussi : -
Chiffres 2009 records pour Airbus qui conforte sa place devant Boeing 12-01-10
                 - Airbus gagne la course aux commandes contre Boeing en 2009 02-01-10

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.