J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

06/01/2010

Barack Obama exige l'évolution immédiate de la sécurité aérienne

Le président Barack Obama n'est absolument "pas patient" en matière de sécurité aérienne et exige des évolutions immédiates dans ce domaine pour en finir avec les manquements ayant permis à un passager de tenter de faire exploser en vol un avion entre Amsterdam et Detroit le 25 décembre, a déclaré aujourd'hui mercredi le chef des armées américaines.

L'amiral Mike Mullen, président de l'état-major interarmes américain, a admis lors d'un séminaire à l'université à l'université George Washington que les Etats-Unis craignaient de voir ce passager faire des émules dans les milieux extrémistes.
"Nous tirons un bon nombre d'enseignements à la suite de ça et nous allons procéder à des changements en conséquence. Et le président, lui, n'est absolument pas patient dans ce domaine. Ces changements devront intervenir tout de suite", a dit Mike Mullen.
Mardi, le président américain avait déclaré que la tentative d'attentat du jour de Noël contre un avion américain était la conséquence d'un "ratage" potentiellement désastreux de la part des services de renseignement.

Le président américain employait un ton plus acrimonieux que d'ordinaire dans le but de limiter les conséquences politiques de l'échec des agences américaines à empêcher le terroriste de monter à bord du vol Amsterdam - Detroit avec des explosifs sur lui.
"C'était un ratage qui aurait pu entraîner un désastre", a accusé Obama lors d'une réunion à huis clos à la Maison blanche avec plus d'une vingtaine de responsables.
"Nous avons évité la balle, mais d'extrême justesse. Cela n'a été évité que grâce à des individus courageux et non parce que le système a bien fonctionné. C'est inacceptable", a encore ajouté Obama.

Le directeur du Renseignement national, Dennis Blair, a annoncé que les agences avaient "bien reçu le message du président aujourd'hui. Nous l'avons reçu et nous allons faire en sorte de pouvoir répondre aux nouveaux défis".
"Le système n'a pas réussi à arrêter ce terroriste, à l'empêcher de monter à bord d'un avion et à entrer aux Etats-Unis. Nous devons pouvoir empêcher de telles tentatives", a ajouté le responsable de la coordination des différentes composantes du renseignement.

A l'issue de la réunion, Obama s'est engagé à agir "avec la plus extrême urgence" pour améliorer les conditions de sécurité aériennes et a promis des changements dans la mise à jour de la liste de surveillance des terroristes potentiels ou jugés comme tels.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.