J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

30/12/2009

Airbus ne tiend pas son objectif de livraison d'A380 cette année

Airbus ne tiend pas son objectif de livraison d'A380 cette année

Airbus n'aura livré que dix A380 aux compagnies aériennes cette année, soit moins que son objectif et moins qu'en 2008 (lire ici), a-t-on appris mercredi de sources concordantes.
"Sur l'A380, on arrivera à dix (livraisons) au lieu de treize prévues au départ", a indiqué une source syndicale sous le couvert de l'anonymat.
"Il y a apparemment toujours des problèmes de montée en cadence et d'industrialisation", a expliqué cette source.

La compagnie aérienne australienne Qantas, qui devait recevoir un nouvel avion géant à la toute fin de l'année, ne sera finalement livrée que le mois prochain. "Nous prendrons livraison de notre sixième A380 dans la première semaine de janvier", a indiqué une porte-parole de Qantas.

Un porte-parole d'Airbus a confirmé que l'avionneur n'a livré que dix appareils jusqu'à présent mais a ajouté que l'année "n'est pas encore finie".
Les appareils dont les livraisons ne sont pas assurées cette année "ne sont pas perdus et seront livrés en janvier 2010", a-t-il assuré.

Airbus espérait encore il y a un an remettre 21 A380 aux compagnies cette année, mais cette ambition a peu à peu été revue à la baisse. Le dernier objectif de l'avionneur portait sur 13 livraisons, mais la direction avait reconnu qu'"une ou deux" pourraient bien être repoussées au début de 2010.

En tout état de cause, Airbus aura livré moins d'exemplaires de son très gros porteur cette année que l'an dernier. L'avionneur avait tenu de justesse son pari d'en remettre 12 en 2008, en livrant le dernier appareil de l'année à la veille de la Saint-Sylvestre.

L'A380 avait été qualifié de "source de préoccupation" en novembre par Louis Gallois, le président exécutif d'EADS, la maison mère d'Airbus, qui avait reconnu que le progrès de sa production est "plus lent que prévu".

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.