J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

15/12/2009

Pratt & Whitney compte sur un possible programme de remotorisation en 2010

Pratt & Whitney compte sur un possible programme de remotorisation en 2010

Airbus et Boeing pourraient être à l'origine d'importants programmes de motorisation s'ils décident de commander pour leurs avions de ligne qui se vendent le mieux de nouveaux moteurs en 2010, a déclaré lundi le président du motoriste américain Pratt & Whitney.

Le motoriste, filiale du conglomérat industriel United Technologies, participe à la construction de moteurs pour l'A320 d'Airbus et est prêt à proposer une version de son nouveau réacteur si Airbus ou Boeing décident de doter leurs monocouloirs d'un nouvel équipement.
"C'est en quelque sorte une répétition en costumes pour les segment monocouloir d'Airbus et de Boeing, et qui commence, à notre avis, à se mettre en branle", a dit David Hess, à propos du nouveau moteur GTF développé pour la série C du canadien Bombardier.
"Airbus et Boeing examinent tous deux avec plus d'attention des programmes de remotorisation qui pourraient en puissance être lancés l'an prochain", a-t-il ajouté.

Les compagnies aériennes recherchent des moteurs qui économisent le carburant et s'adaptent à des réglementations devenues plus contraignantes en matière d'environnement et de bruit. Toutefois Pratt & Whitney n'a pas encore conclu d'accord avec ses associés sur la manière de participer à un tel projet de remotorisation et il proposerait de lui-même son GTF s'il ne parvenait pas à s'entendre avec Rolls-Royce ou d'autres, a encore dit David Hess.
"Nous ne pouvons actuellement nous entendre avec Rolls sur la manière de procéder mais les discussions continuent; mais si nous n'y arrivons pas, nous sommes prêts à faire une offre en tant que Pratt en partenariat avec d'autres".

Le consortium International Aero Engines (IAE) regroupe Pratt & Whitney, Rolls-Royce, MTU Aero Engines et un trio de sociétés japonaises.

IAE a une part de marché de 50% sur l'Airbus A320 où il est en concurrence avec CFM International qui regroupe General Electric et Safran. CFM est le fournisseur unique du 737 de Boeing, l'appareil comparable de l'avionneur américain sur ce segment.

David Hess a observé qu'Airbus avait bon espoir de maintenir ses niveaux de production de monocouloirs en 2010 mais ajouté qu'une réduction de 5% à peu près serait "gérable" avec un préavis de six mois.

Il a également observé que les risques pour les niveaux de production semblaient plus élevés en 2011 qu'en 2010.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Motorisations | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.