Quel avenir pour Japan Airlines, la compagnie japonaise historique qui croule sous les dettes
? "Je n'ai jamais dit que le gouvernement n'admettrait pas un dépôt de bilan", a déclaré le ministre japonais des Transports Seiji Maehara devant une commission parlementaire. Mais il a précisé que Tokyo restait déterminé à empêcher JAL "de s'effondrer et de disparaître".

Japan Airlines a demandé la semaine dernière de suspendre provisoirement les versements à ses créanciers. Un répit avant d'être renflouée par l'Etat d'ici le début de l'an prochain dans le cadre d'un vaste plan de redressement actuellement à l'étude.
Un dépôt de bilan entraînerait une cessation de paiements en bonne et due forme, et le placement de la compagnie sous administration judiciaire.

JAL est convoité : Delta Air Lines et American Airlines sont toutes deux sur les rangs.
Delta Air Lines et le regroupement Skyteam (auquel appartient notamment Air France KLM) sont disposés à offrir sous différentes formes 1,02 milliard de dollars (environ 700 millions d'euros) à JAL pour l'attirer dans Skyteam. L'alliance ne compte pas de partenaire japonais.

Dans le même temps, la compagnie American Airlines, rivale de Delta et déjà partenaire de JAL au sein de l'alliance Oneworld, se dit prête à soutenir JAL en partenariat avec le fonds d'investissement TPG.


Lire aussi : - La dette dépasserait les actifs de 5,8 milliards d'euros chez JAL 25-10-09
                 - Un sauvetage public de Japan Airlines est envisagé, un nouveau plan de restructuration est rejeté 20-10-09