J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

11/11/2009

36 millions USD déjà récoltés pour l'envol de Sénégal Airlines

36 millions USD déjà récoltés pour l'envol de Sénégal Airlines

Le capital de Sénégal Airlines sera ouvert à l'actionnariat populaire à travers une offre publique de vente …

Les Sénégalais pourront souscrire à l'actionnariat de Sénégal Airlines (la nouvelle compagnie aéri­enne érigée sur les décombres d'Air Sénégal International, ASI) à l'instar du secteur privé national et des travailleurs de la défunte structure. C'est ce qu'a annoncé, hier, le porte-parole du ministère de la Coopération internationale, de l'Aménagement du Territoire, des Transports aériens et des Infrastructures.
« Cette politique volontariste d'implication des Sénégalais dans le développement de la compagnie nationale se poursuivra avec, à terme, l'ouverture du capital de Sénégal Airlines à l'actionnariat populaire à travers une offre publique de vente », a écrit Madior Sylla, après avoir indiqué que le capital de la compagnie aérienne Sénégal Airlines avait été totalement libéré, au-delà des espoirs même de ses initiateurs.

Ce processus, poursuit toujours le communiqué du ministère en charge des Transports aériens, a été conduit dans un délai record et de manière professionnelle par des banquiers et notaires de la place en étroite collaboration avec les fonction­naires et le concours actif des ex-travailleurs d’Air Sénégal International. Ce qui pousse le ministère de Karim Wade à louer cet engouement noté « dans un contexte économique mondial particulièrement difficile pour le transport aérien » et qui, indique-t-il, « traduit la confiance du secteur privé dans le potentiel de l'économie sénégalaise et son adhé­sion à la vision stratégique du chef de l'Etat de faire du Sénégal un hub ».

La tutelle rappelle que le capital initial de Sénégal Airlines est réparti entre partenaires selon la quotité suivante : 64% pour le secteur privé national, 31 % pour l'Etat du Sénégal à travers ses droits de trafics et par le biais de la participation de certains de ses démembrements (Aéroports du Sénégal, Caisse de dépôts et consignations et Port autonome de Dakar) et 5% gratuits pour le person­nel.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.