J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

28/10/2009

Les pilotes qui avaient "oublié" d'atterrir voient leur licence révoquée

La Federal Aviation Administration (FAA) a révoqué avec effet immédiat les licences du pilote et du copilote de l'Airbus 320 de Northwest Airlines (vol 188), qui avaient "oublié" d'atterrir mercredi dernier à l'aéroport de Minneapolis (Minnesota, nord des Etats-Unis). Voir article "Aborsbés par leur discussions, les deux pilotes oublient d'atterrir".

La FAA "a révoqué les licences des deux pilotes de Northwest Airlines qui ont dépassé l'aéroport de destination le 21 octobre lors du vol entre San Diego en Californie (ouest) et Minneapolis", explique un communiqué de l'autorité américaine. Ces deux révocations d'urgence sont motivées par la violation de nombreuses réglementations fédérales de l'aviation civile, dont le non-respect des instructions du contrôle du trafic aérien, souligne le communiqué.

Les deux pilotes ont dix jours pour faire appel de cette décision auprès du Bureau américain de la sécurité des transports (National Transportation Safety Board ;NTSB). Le commandant de bord, 53 ans, et son copilote, 54 ans, tous deux chevronnés avec respectivement 20 000 et 11 000 heures de vols, ont été interrogés par le NTSB pendant cinq heures après l'incident qui les a amenés à dépasser leur destination de 240 km.

Ils ont indiqué aux enquêteurs qu'il y avait eu "un temps de distraction dans le cockpit", évoquant une "conversation" durant laquelle ils n'ont pas surveillé les instruments de l'appareil ni répondu aux appels des contrôleurs aériens et de leur compagnie aérienne, ce qui avait suscité la crainte d'un détournement de l'appareil.

Les deux pilotes ont dit "avoir perdu la notion du temps" et admis avoir utilisé leur ordinateur portable personnel dans le cockpit, ce qui est interdit par leur compagnie.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.