J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

25/10/2009

Air France rappelle certaines règles à ses pilotes

Air France a rappelé à ses pilotes de respecter les procédures de vol à la lettre afin d'éviter certaines "déviations" qui auraient pu générer du risque, indique une note interne.

Ces rappels interviennent après l'accident du vol AF 447, qui a fait 228 morts le premier juin dernier entre Rio et Paris, et dont les causes restent inconnues.

Dans un courrier du 20 octobre intitulé "Assez de polémiques et de faux débats sur la sécurité des vols" adressé à tous les pilotes d'Air France, Pierre-Marie Gautron et Etienne Lichtenberger, respectivement directeur des opérations aériennes et directeur de la sécurité, soulignent qu'en l'absence d'explications sur les causes de l'accident, la compagnie met en oeuvre "des mesures sur un périmètre large".

Ils recommandent aux pilotes d'éviter "la sur-confiance" et "la volonté de 'trop' bien faire" et rappellent un certain nombre de règles, comme le fait de toujours considérer une alarme "config" comme synonyme d'"interdit" avant un décollage.

"La pression du temps ne peut être une excuse, l'exécution de la mission une raison suffisante pour passer outre", précisent Pierre-Marie Gautron et Etienne Lichtenberger. "La simple application des procédures prévues aurait permis d'éviter l'événement. Il n'y a pas de procédure à corriger, ni de nouvelle procédure à créer", ajoutent-ils, faisant référence au fait de passer outre cette procédure. Beaucoup de syndicats déplorent l'absence de remise en cause de la direction sur les procédures alors qu'une expertise externe sur la sécurité d'Air France a été acceptée.

Soulignant d'entrée de jeu une communication à la forme, au ton et au contenu "inhabituels", Pierre-Marie Gautron et Etienne Lichtenberger soulignent qu'il n'est pas improbable que les causes de l'accident de l'Airbus 330 ne soient jamais élucidées.

"Comme vous, nous ressentons très difficilement le fait de ne pas savoir ce qui s'est passé et de ne pas comprendre les causes de cet accident", disent-ils.
"La tentation est grande pour certains de remettre en cause (...) la doctrine, les procédures et les pratiques essentielles de notre métier", ajoutent-ils. "Nous vous demandons ne pas céder à cette tentation et aux voix les plus extrêmes qui s'expriment avec excès".

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.