J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

25/10/2009

Absorbés par leur discussion, les deux pilotes oublient d'atterrir

Deux pilotes de Northwest Airlines ont "oublié" de se poser à l'aéroport de Minneapolis. Absorbés par leur discussion boulot, ils n'ont réalisé qu'ils avaient dépassé leur lieu d'atterissage que 240 kilomètres et 20 minutes plus tard.

Un agent du bureau du FBI (police fédérale) à Minneapolis a confirmé sous couvert d'anonymat qu'une enquête était en cours à la suite de cet incident tout en refusant d'en dire davantage. Le Bureau de la sécurité des transports (NTSB) a également ouvert une enquête, a indiqué un porte-parole, Ted Lopatkruck, citant un communiqué basé sur des informations transmises par la FAA, l'autorité américaine de l'aviation civile. Il a précisé que la NTSB interrogera le pilote et son co-pilote lundi.

Le Bureau écoutera également l'enregistrement des conversations dans le cockpit et analysera les données de vols contenues dans la boîte noire de l'Airbus durant le week-end. Mercredi, la crainte d'un détournement avait commencé à grandir lorsque les contrôleurs aériens n'avaient pas pu établir le contact radio avec l'équipage de l'appareil qui transportait 147 passagers, selon le NTSB.

Si les passagers n'ont même pas réalisé ce qui se passait, au sol on craignait un détournement. L'inquiétude était telle que quatre chasseurs de l'armée de l'air ont alors été mis en alerte, sans toutefois décoller, rapporte de son côté le quotidien Minneapolis Star-Tribune. Ce n'est qu'après que l'appareil eut dépassé l'aéroport de Minneapolis de 240 km que le pilote et son co-pilote se sont rendus compte de leur bévue. Le contact avec la tour de contrôle avait été rétabli et l'Airbus avait effectué un virage à 180 degrés pour revenir se poser sans encombre à Minneapolis.

Les pilotes "ont expliqué qu'ils étaient plongés dans une discussion animée sur l'avenir de leur compagnie et qu'ils s'étaient laissés déconcentrer", indique le communiqué du NTSB. Mais selon Bill Voss, expert aérien de la "Flight Safety Foundation", citant une source proche de l'enquête, "il n'est pas du tout certain" que les pilotes aient fait état d'une discussion animée pour expliquer l'incident. "Nous saurons vraiment ce qui s'est passé après que le NTSB aura parlé à l'équipage et écouté l'enregistrement", a-t-il dit, ajoutant être lui-même très sceptique quant à l'explication avancée.
"Une autre possibilité est naturellement la fatigue et le fait qu'ils aient pu s'endormir", a poursuivi Bill Voss, lui-même ancien pilote. "Je n'ai pas d'indications me disant que des incidents aussi extrêmes se produisent souvent", a-t-il indiqué citant seulement le cas d'un pilote l'an dernier qui s'était endormi et avait raté son lieu de destination à Hawaii. Mais, a concédé cet expert, "je ne pense pas qu'on ait une idée très précise de la fréquence de tels incidents".

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.