J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

30/08/2009

La reprise a commencé dans le trafic aérien, signale l'IATA

Le volume mondial de fret transporté par les compagnies aériennes a diminué de 11,3% en juillet et le nombre de passagers de 2,9% par rapport à l'année précédente, a annoncé l'IATA, qui voit toutefois des signes de reprise du secteur. Ce déclin en rythme annuel est moins marqué qu'en juin, où le transport de fret avait reculé de 16,5% et le nombre de passagers de 7,2% souligne l'Association internationale du transport aérien dans son dernier rapport mensuel.
Si l'on prend le mois de juin comme comparaison, le transport de fret et de passagers en juillet est même en hausse de 3%, précise l'IATA.

Depuis le début de l'année, les volumes de fret ont baissé de 19,3% et le nombre de passagers transportés de 6,8%, ajoute l'IATA, dont les données excluent les vols intérieurs.

"Ces données peuvent être assez volatiles, mais elles confirment de précédents signes selon lesquels la reprise de la demande a commencé pour le transport aérien, même s'il y a de bonnes raisons de penser que le chemin de la reprise sera fluctuant et plus faible qu'après les dernières récessions", écrit l'organisme.

Le transport de fret aérien est un bon indicateur économique dans la mesure où ce secteur est connu pour subir en premier les effets d'une crise économique mais également pour bénéficier de la reprise avant les autres secteurs.
En temps normal, les entreprises privilégient le transport aérien, préfèrant gagner du temps plutôt que de faire des économies directes au détriment du temps de transport. A l'inverse, en temps de récession, le transport aérien est délaissé au profit des voies maritimes, explique l'IATA.

L'IATA observe des disparités selon les différentes régions du monde. Le transport de passagers dans la région Asie-Pacifique augmente légèrement mais reste fragile, tandis que le transport de fret observe un fort rebond, traduisant la reprise de plusieurs économies asiatiques.
Les compagnies aériennes européennes et d'Amérique du Nord n'observent pas la même progression dans le secteur du fret mais transportent en revanche davantage de passagers, conséquence probable d'une politique de baisse des prix des billets.

Les capacités pour le trafic passagers ont été plus en harmonie avec la demande en juillet, le coefficient d'occupation étant de 80,3% en moyenne mais il y a toujours des excédents de capacités dans le fret.
"La pression à la baisse sur les tarifs du fret et sur les chiffres d'affaires augmente toujours", ajoute l'organisme basé à Genève et qui représente 230 compagnies aériennes.

L'IATA dit enfin que les compagnies perdront neuf milliards USD (6,3 milliards d'euros) en 2009, après avoir essuyé des pertes de 8,5 milliards USD en 2008, alors que les prix du pétrole grèvaient les bénéfices et que la crise économique réduisait considérablement la demande de voyages d'affaires et de tourisme.

L'organisme estimait en 2008 que 3500 milliards USD de biens avaient été transportées par avion en 2006, ce qui représentait 35% du commerce international.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.