J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

01/08/2009

Perspectives du transport aérien d'ici à 2027

Perspectives du transport aérien d'ici à 2027 selon Boeing France.

Perspectives du transport aérien d'ici à 2027


Transport aérien : un secteur en pleine mutation

Le transport aérien traverse actuellement une période de turbulences marquée par le ralentissement de l’économie mondiale, la forte hausse du prix du pétrole et, dans certaines régions, une augmentation au ralenti du trafic. La présente étude s’appuie sur la réalité actuelle du marché pour montrer quelle sera l’évolution du transport aérien au cours des 20 prochaines années.

Un marché résistant
Ces vingt dernières années, le transport aérien a enregistré une croissance annuelle moyenne de 4,8 % et ce, en dépit de deux fortes récessions mondiales, de la menace terroriste, de la crise financière asiatique de 1997, de l’épidémie de SRAS1 en 2003 et des deux conflits du Golfe. Depuis quarante ans que nous publions ces perspectives, nous avons appris que la croissance du transport aérien doit sa résistance à l’importance intrinsèque que ce secteur industriel revêt pour la subsistance des populations du monde entier.

Au cours des vingt prochaines années, le trafic aérien mondial va progresser à un rythme moyen évalué à 5,0 % pour le transport de passagers et à 5,8 % pour le transport de fret. Grâce aux régions économiques les plus dynamiques, cette transformation va permettre de mieux équilibrer le marché au plan géographique. Davantage productifs, les nouveaux avions vont jouer un rôle accru et le respect de l’environnement va occuper une place de plus en plus importante.

INDICATEURS CLÉS
2007-2027

Taux de croissance du marché  
Économie mondiale, Produit intérieur brut (PIB)     3,2%
Nombre d’avions en service  3,2%
Nombre de passagers   4,0%
Trafic passagers, revenu passager-kilomètre (RPK)  5,0%
Trafic marchandises, revenu tonne-kilomètre (RTK)5,8%

DEMANDE PAR RÉGION

Prévisions de la valeur du marché et des livraisons d’avions

Région Mds $Nombre d’avions
Asie-Pacifique1.190  9.160
Amérique du Nord7408.550
Europe7406.900
Moyen-Orient2601.580
Amérique latine  1401.700
Communauté des États Indépendants (CEI)70950
Afrique60560
Total    3,2 billions$29.400

AVIONS EN SERVICE
2007 et 2027

Type 20072027
747 et gros-porteurs9101.340
Avions à 2 couloirs  3.4808.290
Avions à 1 couloir11.45023.540
Avions de transport régional3.1602.630
Total  19.000    35.800

 

DEMANDE PAR CATÉGORIE
2008–2027

Taille Mds $Avions
747 et gros-porteurs290980
Avions à 2 couloirs1.470 6.750
Avions à 1 couloir1.360  19.160
Avions de transport régional802.510
Total  3,2 billions $29.400

1 Syndrome respiratoire aigu sévère
1 billion = 1 million de millions, soit 1.000.000.000.000

 

Une croissance équilibrée

En 2027, les avions seront davantage productifs, ce qui signifie que chaque avion pourra générer un revenu par kilomètre-passager (RPK) supérieur de 40 % aux modèles actuels. Un nombre d’avions moins important assurera un volume de transport identique, de sorte qu’une augmentation annuelle de 3,2 % de la flotte mondiale suffira pour absorber une hausse du trafic de 5,0 %.

1

Toujours plus loin

L’augmentation moyenne du nombre de passagers va atteindre environ 4,0 % par an. Davantage de personnes utiliseront ce mode de déplacement à mesure que les économies se développeront. Les marchés vont s’ouvrir en raison de l’assouplissement des réglementations et de l’augmentation de la concurrence. En raison du développement des marchés, les nouvelles opportunités de voyage porteront principalement sur les vols desservant les destinations les plus lointaines.

La flotte de transport aérien joue un rôle fondamental dans la stimulation et la pérennisation de l’activité économique. Ce lien ne fait pas l’ombre d’un doute, la croissance annuelle de la flotte correspondant exactement aux prévisions de croissance économique à long-terme, à savoir 3,2 % dans les deux cas.

Utiliser des avions adaptés

Pour améliorer leur rentabilité, les compagnies aériennes exploitent leurs avions en fonction des particularités économiques de chacune des routes empruntées. Dans cette optique, elles utiliseront en général des avions de transport régional et des mono-couloirs offrant une plus grande capacité ainsi qu’un nombre accru de bi-couloirs de petites et moyennes dimensions. Le tableau montre comment se présentera cette tendance favorable aux avions de milieu de gamme.

Corollaire direct de cette meilleure efficacité opérationnelle, les avions « standard » auront un impact moindre sur l’environnement. 82 % des appareils en service en 2027 n’existent pas aujourd’hui. Livrés neufs, tous ces avions seront supérieurs aux modèles actuels et se caractériseront par un plus grand respect de l’environnement, un niveau de confort accru pour les passagers et des performances plus élevées pour les compagnies aériennes.

2

Une flotte remaniée

Les records atteints par le prix du pétrole obligent de nombreuses compagnies aériennes, notamment aux États-Unis, à prendre des mesures urgentes en réduisant leur capacité ou en revoyant à la baisse leurs prévisions de croissance. La solution consiste invariablement à limiter l’utilisation des appareils les plus anciens et les moins efficaces sans modifier les investissements consacrés à des appareils neufs.

3

Une orientation claire

L’influence de la conjoncture actuelle sur nos perspectives est sans ambiguïté : le taux de renouvellement des avions est supérieur aux prévisions précédentes — 43 % au lieu de 36 % — et la flotte sera en légère baisse à la fin de la période couverte, avec 35.800 unités au lieu des 36.400 prévues par la précédente étude.1

Nombre des avions récents utilisés pour le transport de passagers et convertis en avions de transport de fret permettent de répondre à une forte demande non satisfaite. 2.500 appareils seront transformés en avions-cargo et 860 appareils neufs seront nécessaires, dont la plupart apporteront de nouvelles opportunités à ce marché.

4

Carnet de commandes : un œil sur l’avenir

C’est un véritable record: 31% des prévisions d’avions de plus de 100 sièges, soit 8.300 appareils2, font déjà l’objet d’une commande ferme. Nous disposons ainsi d’une visibilité sans précédent quant aux besoins futurs, ce qui confère davantage de poids à nos prévisions.

Les compagnies aériennes historiques vont être bientôt amenées à commander de nouveaux avions pour remplacer les appareils vieillissants qui n’auront pas été écartés malgré les annonces de réduction de capacité. Pour leur part, les sociétés de location vont continuer à commander de nouveaux appareils à court et moyen termes. En effet, ayant déjà affecté une proportion élevée des avions commandés à certains clients, elles doivent commander des appareils supplémentaires.

1Comparaisons par rapport à l’étude Current Market Outlook 2007

2Ascend CASE, juin 2008

 

Des marchés dynamiques

Le marché du transport aérien est dynamique en ce sens où il est en perpétuelle évolution: de nouveaux concurrents viennent bouleverser le paysage actuel tandis que le développement de nouveaux territoires déplace le centre de gravité du marché. Même si les principaux marchés vont conserver leur place, certains marchés émergents devraient acquérir un poids suffisant pour changer la donne au niveau planétaire.

5

Évolution du centre de gravité du marché

L’Asie est actuellement la région qui devrait afficher les besoins les plus forts en avions neufs et représenter le principal marché quant au nombre de livraisons. Pour la première fois, la valeur du marché européen sera équivalente à celle du marché nord-américain. À l’heure où le marché aéronautique s’étend, la concurrence des nouveaux constructeurs venus d’Asie et de la CEI est attendue.

La création de nouvelles routes commerciales et la mondialisation des sources d’approvisionnement vont stimuler le marché du fret aérien, qui devrait connaître une forte croissance en Asie du Sud-Est. Les compagnies du Moyen-Orient qui proposent des vols sans escale vers toutes les destinations affichent de grandes ambitions et investissent en conséquence dans les infrastructures et les avions.

Aux États-Unis, les compagnies domestiques voient déjà leurs activités fléchir et elles déploient leurs opérations sur des destinations internationales, plus intéressantes. À terme, le marché américain recouvrera son fort taux de croissance et, dans l’intervalle, le rythme de croissance élevé ralentira en Europe.

6

Un meilleur équilibre

Le dynamisme des marchés va contribuer à équilibrer le futur paysage commercial. En 2027, les régions Asie-Pacifique et Amérique du Nord détiendront chacune environ 30 % de la flotte en activité, contre 25 % pour l’Europe et la CEI. La répartition sera également optimisée entre les différents types de compagnies aériennes, ainsi qu’entre le renouvellement et l’expansion de la flotte.

 

Des avions cargo plus efficaces

L’évolution vers des avions cargo de plus grand tonnage et des nouveaux avions plus efficaces permettra de maintenir le coût du transport de marchandises à un niveau abordable. La croissance soutenue du commerce international et du PIB mondial va se traduire par une augmentation annuelle du transport de fret de 5,8 % en moyenne, ce qui correspond aux tendances précédentes. De nouvelles routes aériennes permettront de rallier des destinations jusqu’alors mal desservies.

7

Une demande en hausse

L’économie mondiale nécessite des échanges rapides et fiables entre les entreprises, une exigence que le transport de fret aérien peut satisfaire pleinement. Les entreprises dépendent des services de fret aérien pour gérer efficacement leurs stocks en flux tendus. Les avions-cargos représentent le plus économique des moyens d’approvisionnement en pièces et ensembles. Dans de nombreuses régions du monde où l’infrastructure terrestre est insuffisante, le transport aérien facilite les exportations vitales pour ces marchés et permet d’acheminer les denrées de base.

Les avantages offerts par les avions cargo gros-porteurs en termes de coût kilomètres/tonne et de rayon d’action permettront aux compagnies aériennes de satisfaire la demande sur les liaisons commerciales à forte croissance, et notamment vers l’Asie. Au cours des vingt prochaines années, le trafic du fret aérien va tripler tandis que doublera le nombre d’avions cargo. Les avions de remplacement seront généralement plus volumineux, portant la part des avions-cargo gros-porteurs de 26 à 35 % d’ici à 2027.

8

La rapidité, clé de la valeur ajoutée

Le transport aérien participe à la subsistance des économies en voie de développement en permettant d’expédier des denrées périssables telle que les fleurs coupées, les fruits ou les animaux vivants vers des marchés éloignés. Par leur fiabilité et leur régularité, les vols dédiés au transport de marchandises assurent la disponibilité au meilleur coût des médicaments, de sang de transfusion et d’autres produits d’hygiène et pharmaceutiques. La rapidité des livraisons apporte une valeur ajoutée à un large éventail de produits, tels que les articles de mode et les produits d’électronique grand public.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.