J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

06/04/2009

Gifas dresse le bilan de l’aéronautique française en 2008

Gifas dresse le bilan de l’aéronautique française en 2008

Quelques grammes d’optimisme dans ce monde de crise. Quand tous les organismes et associations mondiaux y vont de leurs prévisions lugubres pour 2009, Gifas (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) dresse son bilan pour 2008. L’année se situant à la fin d’un cycle de croissance forte qui a perduré jusqu’à l’été et a touché l’industrie avec quelques mois de retard, les résultats sont en décalage avec la situation actuelle.

Le chiffre d’affaires de l’industrie aéronautique française est donc très bon. Il s’élève à 37,1 milliards d’euros, une croissance de 4,7% par rapport au résultat de 2007, grâce aux commandes record enregistrées ces dernières années. Cependant, celle-ci ayant vraiment été extraordinaire en 2005, 2006 et 2007, la valeur des prises de commandes a diminué de 17% à 48,6 milliards d’euros.

L’emploi en France a été porté par ces bonnes performances. 12 000 recrutements ont été enregistrés, une hausse de 20% par rapport à 2006 et 2007, permettant la création nette de 2000 emplois. Ces créations ont principalement concerné les équipementiers et les PME.

Cependant, le Gifas n’a pas détourné son regard du futur. Le syndicat estime que le dynamisme dans l’emploi va s’épuiser en 2009 et que seules 3000 à 4000 embauches vont être comptabilisées sur l’année, principalement pour renouveler des compétences essentielles. Toute la chaîne industrielle va en effet être touchée par la réduction des cadences annoncée par les avionneurs.

Celle-ci ne suffira d’ailleurs probablement pas à garantir l’activité dans le secteur. Plus la crise durera, plus les reports seront nombreux. Or, même s’ils ne sont pas aussi problématiques que les annulations pures et simples, les reports sapent les carnets de commandes des constructeurs et l’activité de tous les fournisseurs. C’est pourquoi, le Gifas accueille très favorablement l’aide de cinq milliards d’euros de l’Etat français pour le financement des exportations et demande aux autres pays partenaires d’Airbus (Allemagne, Espagne, Royaume-Uni) et ATR (Italie) de prendre la même décision.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.