J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

31/03/2009

Air Berlin et TUIfly concluent leur partenariat

Air Berlin et TUIfly concluent leur partenariat

L’accord est signé, il ne reste plus aux autorités antitrust qu’à l’approuver. Les conseils de surveillance d’Air Berlin, TUI et TUI Travel ont approuvé le 28 mars l’alliance stratégique entre les deux low cost allemandes Air Berlin et TUIfly, entérinant les principes d’actionnariat croisé et de gestion d’une partie du réseau de la seconde par la première. TUI Travel prendra une participation de 19,9% dans Air Berlin, par l’intermédiaire d’une filiale, et Air Berlin acquerra 19,9% de TUIfly.

Quant au transfert de responsabilité économique, il devrait être effectif à partir du 1er octobre. Ainsi, dès le programme hiver 2009-2010, les opérations régulières de TUIfly seront assurées par Air Berlin, avec le code et les produits d’Air Berlin transposés à la flotte de TUIfly. Sur les trente-huit appareils de la low-cost allemande en 2010, dix-sept seront exploités par Air Berlin en wet leasing. TUIfly conservera en revanche ses activités charters.

L’accord permet à Air Berlin d’éliminer une nouvelle concurrente en faisant d’elle sa partenaire, participant encore activement à la concentration du ciel en Allemagne. Il lui permet également de se renforcer sur trois marchés stratégiques : Stuttgart, Cologne et l’Italie.

Week-end chargé pour les investisseurs d’Air Berlin
L’annonce de la réussite des négociations n’a pas été la seule nouvelle du week-end. Elle induit en effet que TUI Travel devient le nouvel actionnaire principal d’Air Berlin. Elle intervient de plus juste après que la holding ESAS a révélé son intention d’acquérir 15,3% des parts de la low-cost, devenant ainsi son deuxième actionnaire. La maison mère de la compagnie charter turque Pegasus reprend une partie des 18,94% de titres que l’ancien actionnaire principal d’Air Berlin (AI Aviation Cooperatief, une société de Len Blavatnik) a cédé en janvier.

La low cost allemande a également publié ses résultats annuels pour 2008 le 30 mars. Le chiffre d’affaires a augmenté de 34% pour atteindre 3,4 milliards d’euros. En revanche, les prix élevés du pétrole au premier semestre 2008 et la récession mondiale qui a suivi au second semestre n’ont pas épargné la compagnie. Le résultat opérationnel perd 33% à 14,2 millions d’euros et Air Berlin enregistre une perte nette de 75 millions d’euros (contre un bénéfice de 21 millions en 2007).

Toutefois, la compagnie a mis en place un plan de restructuration, baptisé Jump, en 2008 qui lui a permis de s’adapter rapidement à la demande très changeante et d’améliorer ses revenus au siège. Les destinations les moins rentables ont été supprimées (Air Berlin en a desservi neuf de moins en 2008 par rapport à l’année précédente), certains A330 ont été redéployés sur des liaisons moyen-courriers et certaines fréquences, particulièrement celles où la demande des voyageurs d’affaires est importante, ont été augmentées. Le nombre de passagers a également légèrement augmenté (de 1,2%) et dépasse les 28,5 millions.

Si Air Berlin a confiance en les effets positifs de Jump, elle sait aussi que 2009 va être encore plus difficile que 2008. Elle va donc poursuivre encore deux ans, sur 2009 et 2010, la consolidation de sa rentabilité. Elle ne devrait reprendre sa croissance que lorsque l’économie mondiale sera bien engagée dans la relance, celle-ci ne devant pas s’esquisser avant 2010 selon le FMI, l’Union Européenne et IATA.


Lire aussi : Air Berlin et TUIfly en route vers une coopération 17-03-09

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.