J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

14/03/2009

Aéroports de Paris reste solide

Aéroports de Paris reste solide

Aéroports de Paris n’a pas ressenti l’impact de la crise en 2008. Le groupe aéroportuaire a publié de très bons résultats le 12 mars, qui font état d’une augmentation du chiffre d’affaires de 10,2% à 2,53 milliards d’euros. Le résultat opérationnel et le résultats ont tous deux crû de 12,6% et atteignent respectivement 501,1 et 271,2 millions d’euros, hors éléments non récurrents.

Aéroports de Paris est le seul aéroport majeur européen à avoir enregistré une croissance de son trafic passager en 2008, même légère de 0,8%. La société explique cette originalité par ses forces structurelles : les plateformes sont situées dans la deuxième zone de chalandise en Europe, Paris exerce toujours une attraction très forte sur les voyageurs et le hub d’Air France KLM est le plus puissant en UE. Cette croissance a été portée par la résistance du trafic international hors Europe et les bonnes performances des compagnies low-cost.

Pierre Graff, le PDG d’Aéroports de Paris, est plutôt optimiste sur le moyen et long terme. Selon lui, il n’y a aucun risque que le transport aérien ne retourne pas sur la voie de la croissance. Cependant, la singularité de la crise ne permet pas d’établir des prévisions sûres à court terme, notamment parce que personne ne saurait prédire sa durée. En se basant sur les analyses des différents acteurs du transport aérien, Aéroports de Paris estime que le trafic passagers devrait diminuer d’entre 2,5 et 4,5% en 2009 puis se stabiliser en 2010.

Pour 2009, la prudence sera donc de mise pour la société, comme pour ses clientes les compagnies aériennes. Le plan « Performance 2010 » prévoyait une réduction des coûts de 17 millions d’euros par l’optimisation du recours à la sous-traitance et une meilleure mutualisation des moyens dans l’entretien et la réparation. Ce montant va être augmenté de 25 millions d’euros, principalement grâce au gel des embauches. Toutefois, aucun plan de licenciement n’est envisagé.


Lire aussi : - Aéroports de Paris poursuit sa croissance 15-03-08
                 - Aéroports de Paris en pleine croissance 17-03-07

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.