J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

31/01/2009

Le prochain Air Force One ne sera pas un Airbus

Le prochain Air Force One ne sera pas un Airbus

Airbus ne servira toujours pas la présidence des Etats-Unis lors des prochaines décennies. EADS North America a indiqué le 27 janvier qu’il ne répondrait pas à l’appel d’offres lancé par l’armée de l’Air américaine au début du mois pour le remplacement d’Air Force One. Boeing resterait donc seul en course.

La filiale américaine du groupe aéronautique européen estime en effet que le programme n’entre pas dans sa stratégie de croissance aux Etats-Unis. Celle-ci consiste à soutenir les forces d’attaque du pays, à y réaliser des investissements industriels et à y créer des emplois dans le domaine des technologies de pointe de la Défense et de l’aéronautique. La faible envergure de la commande ne correspond donc pas à ses aspirations et ne justifie pas l’ouverture d’une ligne de production aux Etats-Unis.

Tom Enders avait déjà laissé paraître le manque de motivation d’Airbus à s’impliquer dans l’appel d’offres pour Air Force One le 15 janvier en déclarant qu’il était trop tôt pour y travailler trop intensément. Surtout, EADS doit appliquer toute sa concentration pour remporter le contrat des Tankers et ne souhaite probablement pas mobiliser des ressources sur un contrat certes symbolique mais moins important.

L’US Air Force souhaite commander trois appareils, livrables en 2017, 2019 et 2021. Ils doivent remplacer l’actuelle flotte présidentielle, composée de deux Boeing 747-200 avec les améliorations du modèle -400 et d’un 757. VC-25A, selon la désignation militaire d’Air Force One, est en service depuis 1990.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.