J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

13/01/2009

Accord entre Alitalia et Air France

Accord entre Alitalia et Air France

Air France KLM et Alitalia ont conclu un accord conduisant à renforcer leur partenariat stratégique accompagné d'une prise de participation minoritaire par Air France KLM dans la compagnie italienne.

Cet accord permet au groupe Air France KLM d'avoir un accès élargi au marché italien à travers Alitalia qui, à la suite du rachat d'Air One, conforte sa position sur son marché domestique.

Il permet également à Alitalia de s'appuyer sur le premier groupe mondial de transport aérien et d'offrir ainsi à ses passagers le réseau le plus puissant entre l'Europe et le reste du monde organisé autour d'une combinaison de plateformes de correspondances, désormais du nord au sud de l'Europe. 

Air France KLM et Alitalia ont évalué un certain nombre de synergies potentielles qui monteront progressivement en puissance sur trois ans. Elles devraient provenir principalement de l'optimisation des réseaux et du revenue management ainsi que du renforcement de la joint-venture entre Air France et Alitalia et de la mise en œuvre d'une joint-venture entre Alitalia et KLM. Ces joint-ventures ont pour vocation de couvrir l'ensemble des trafics entre ces trois pays.

Accord entre Alitalia et Air France (3)

Alitalia est repartie sur de nouvelles bases. L’ancienne compagnie publique criblée de dettes a réalisé son premier vol en tant que compagnie privée le 13 janvier, après s’être assurée la veille du soutien de l’une des plus importantes compagnies mondiales, Air France KLM. La compagnie italienne a en effet ouvert les bras au groupe franco-néerlandais le 12 janvier en le choisissant pour partenaire stratégique.

Air France KLM a donc souscrit une augmentation de capital réservée de 323 millions d’euros (à peine le double de ce qu’il a versé lors du rachat de VLM) pour acquérir 25% des parts dans Alitalia. Ce faisant, il a reçu trois sièges (sur dix-neuf) au Conseil d’Administration de la compagnie italienne et deux (sur neuf) au Comité Exécutif. Toutefois, le groupe ne pourra pas prendre possession de davantage de parts avant au moins quatre ans.
A ses côtés, les principaux actionnaires industriels et financiers sont le groupe Riva, IMSSI, Banca Intesa et le groupe Benetton.

Air France KLM ne pouvait pas en effet laisser Alitalia entre les mains de ses concurrentes européennes, notamment Lufthansa, car elles auraient ainsi pu l’isoler et prendre de l’importance face au groupe. Cependant, il ne s’agit pas non plus d’un investissement à perte. Air France KLM acquiert en effet un accès élargi au marché italien, très touristique, et devrait dégager des synergies évaluées à 90 millions d’euros par an les deuxième et troisième années du partenariat. Bien sûr, les bénéfices de ces synergies seront encore plus importants pour Alitalia, qui les estime à 720 millions d’euros sur les trois premières années.

Le partenariat sera basé sur un système de multi-hub, dans lequel les plateformes d’Amsterdam, Paris (CDG), Rome et Milan seront au même niveau. Cependant, dans les faits, le hub de Rome restera initialement bien plus important, notamment dans le domaine des vols intercontinentaux. Le joint-venture entre Air France et Alitalia va être renforcé tandis que celui entre KLM et la compagnie italienne va être créé. Ainsi, l’ensemble du trafic des trois pays sera couvert. L’accord entrera en vigueur dès qu’il aura reçu le feu vert des autorités de la concurrence et de l’Union Européenne, ce qui devrait intervenir d’ici la fin du trimestre.

Accord entre Alitalia et Air France (2)


La nouvelle Alitalia en piste
L’officialisation du partenariat avec Air France est intervenue quelques heures avant le décollage de la nouvelle Alitalia. Née grâce au rachat des activités de transport de l’ancienne Alitalia par le consortium d’investisseurs italiens CAI et leur fusion avec Air One, la nouvelle compagnie ne compte plus que 12500 employés et va desservir à partir d’aujourd’hui soixante-dix destinations (vingt-trois domestiques, trente-quatre internationales et treize intercontinentales) avec 2300 rotations hebdomadaires.

Elle exploite une flotte de 148 appareils qui a été rajeunie avec l’arrivée des appareils d’Air One. L’ancienne partenaire de Lufthansa était en effet en plein renouvellement : elle a apporté deux A330-200 et vingt-trois A320 neufs à Alitalia et possède respectivement douze et quarante-sept appareils en commande, auxquels s’ajoutent douze autres A350-800. Quant à Alitalia, elle a mis en vente quarante-six de ses appareils (deux Boeing 767-300ER, vingt-deux MD-82, huit ATR72 et quatorze ERJ 145) et ne devrait en conserver que quatre-vingts de son ancienne flotte.

La renaissance d’Alitalia met un terme à quatre ans de tentatives de vente du gouvernement italien. Après l’échec de la seule offre sérieuse de rachat présentée par Air France, la compagnie s’est déclarée en faillite et a été placée sous administration extraordinaire en août 2008. Le consortium d’investisseurs italiens CAI a finalement réussi, malgré la très forte opposition des syndicats du personnel navigant, à faire accepter son offre de sauvetage et a racheté les activités de transport aérien d’Alitalia le 12 décembre pour plus d’un milliard d’euros. Aujourd’hui, Alitalia s’offre un nouveau départ. La sage Alitalia semble terminée. Quoique...


Lire aussi :  - Air France KLM devrait rentrer dans le capital d'Alitalia le 10 janvier
                  - Transaction conclue par la CAI pour la reprise d'Alitalia
                  - Alitalia sera rachetée le 12 décembre
                  - Berlusconi toujours favorable à une alliance entre Alitalia et Lufthansa 
                  - Poursuite des perturbations chez Alitalia, beaucoup de vols annulés
                  - Alitalia prête à être sauvée, ou presque
                  - Le "oui" des syndicats d'Alitalia a été prononcé
                  - Berlusconi exclut la reprise d'Alitalia par un groupe étranger
                  - Les pilotes d'Alitalia acceptent le plan de reprise
                  - Sauvetage d'Alitalia : le retour d'Air France - KLM
                  - Encore un appel d'offres public pour Alitalia
                  - Alitalia gagne un sursis
                  - Alitalia décroche
                  - Tractations de la dernière chance pour Alitalia
                  - Alitalia : 4500 suppressions d'emplois
                  - Rome place Alitalia sous tutelle
                  - Rome va modifier la loi sur les faillites pour sauver Alitalia  
                  - Air France KLM serait invité à reconsidérer le dossier Alitalia
                  - Le partenaire étranger d'Alitalia serait Lufthansa
                  - Le gouvernement italien trouve un financement pour sauver Alitalia
                  - Alitalia veut une recapitalisation puis un partenaire international  
                  - Le processus de vente d'Alitalia relancé
                  - Multi-Long Corp fait une offre pour reprendre Alitalia
                  - Silvio Berlusconi évoque une possible nationalisation d'Alitalia
                  - Ryanair porte plainte auprès de l'Union Européenne                 
                  - Bruxelles doute de la nature de l'aide italienne à Alitalia              
                  - Air France-KLM retire définitivement son offre sur Alitalia
                  - Alitalia pourrait obtenir de l'Italie un prêt de 100 à 150 millions
                  - Air France-KLM juge que la balle est dans le camp d'Alitalia
                  - Renouer le fil entre Alitalia et Air France-KLM
                  -
Air France KLM tire une croix sur Alitalia
                 
- Air France-KLM ouvert à des concessions sur l'offre d'Alitalia
                  - Air France propose à Alitalia une alliance, et non une acquisition
                  - Alitalia repousse le choix d'un partenaire
                  - Alitalia va approcher Air France KLM et Lufthansa
                  - Alitalia serait en contact avec Air France

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.