J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

03/11/2008

L’aéronautique face à la crise

L’aéronautique face à la crise

L’industrie du transport aérien fléchit avec la crise. Selon une étude de la société d’assurance française Euler Hermès, 2008-2009 s’annoncent très difficiles pour les compagnies aériennes. Fortement touchées par le ralentissement économique, elles devraient transmettre leurs difficultés aux constructeurs à partir de 2010. Toutefois, l’impact sur ces derniers devrait être plutôt limité par rapport aux précédentes crises conjoncturelles.

Euler Hermès estime que le trafic annuel mondial n’atteindra pas les 4,5 voire 5% de croissance auxquels il devait parvenir en 2008 et 2009 mais seulement 3,5% cette année et 1% l’année prochaine. Cette prévision commence déjà à se vérifier avec les derniers chiffres publiés. L’IATA (l’Association Internationale du Transport Aérien) est alarmée par la première chute du trafic depuis l’épidémie de SRAS en 2003 : en septembre, le transport de passagers a connu une baisse de 2,9% et celui du cargo de 7,7%.

Plus inquiétant : alors que la diminution du trafic était jusqu’à présent cantonnée à l’Asie Pacifique, elle s’est étendue à toutes les régions du monde en septembre. L’association estimait il y a quelques mois que les pertes totales des compagnies aériennes s’élèveraient à 5,2 milliards de dollars en 2008 et 4,1 milliards de dollars en 2009. Elle pense maintenant qu’elles seront plus importantes, sans les avoir encore chiffrées.

Aéroports de Paris a fait le même constat à son échelle. Elle a publié un trafic en baisse de 3,6% sur le mois de septembre, qui a principalement touché le secteur domestique, les vols vers l’Afrique et vers le Royaume-Uni. Les compagnies n’ont pourtant pas réduit leurs mouvements sur la période : c’est le coefficient de remplissage qui a chuté.

Dégradation des comptes et faillites
Les prix n’augmentent pas suffisamment rapidement pour palier la désertion des passagers. Selon Euler Hermès, leur hausse devrait se limiter à 3% en 2008 et 2,5% en 2009. Cette situation seule suffirait à mettre les compagnies en danger. Mais à cela s’ajoute le prix du pétrole. S’il a diminué de moitié depuis le pic de juillet, il reste trop élevé pour ne pas grever les revenus des compagnies. Pire, la plupart d’entre elles subissent maintenant leur politique de couverture carburant car elles se sont couvertes à des tarifs supérieurs à ceux en vigueur aujourd’hui.

L’ERA (European Regional Airlines Association) a calculé que la facture pétrolière était 41% plus élevée au deuxième trimestre 2008 qu’à la même période l’année dernière, faisant dégringoler la rentabilité du secteur. Dans l’ensemble, les compagnies ont une marge opérationnelle négative (de -2,5% selon Euler Hermès) pour la première fois depuis 2003.

D’où un nombre accru de faillites. La conjoncture a précipité la mise en faillite voire la disparition d’une soixantaine de transporteurs depuis le début de l’année (dont douze aux Etats-Unis), un nombre qui se rapproche dangereusement de celui de 2003. L’ERA en a quant à elle compté trente-cinq faillites depuis le début de l’année parmi ses membres. Elle estime que deux fois plus devraient disparaître d’ici fin 2008.

Pour faire face, les compagnies ont lancé de vastes programmes de réduction des coûts qu’elles ont intensifié ces derniers mois, notamment en diminuant leur programme de vols pour l’hiver 2008-2009. Air France KLM elle-même a renforcé son programme Challenge 10 et prévu un nouveau plan d’économies pour réduire ses dépenses de 1,2 milliard d’euros supplémentaire d’ici 2013-2014.

Les grandes compagnies à bas coûts devraient cependant profiter de la situation. Les voyageurs vont en effet davantage chercher à dépenser moins et les low-cost subiront moins la concurrence des compagnies traditionnelles qui auront du mal à baisser leurs prix. Cependant, seules les low-cost bien implantées survivront à la hausse du prix du pétrole. Ryanair estime qu’elle restera seule avec easyJet en Europe d’ici dix ans.

Un impact limité sur les constructeurs
La crise ne devrait cependant pas atteindre immédiatement les constructeurs. La hausse du prix du kérosène a incité les compagnies aériennes à investir dans des appareils neufs, plus performants, pour réduire leur consommation, donc leurs dépenses en carburant. Les carnets de commandes des deux constructeurs Boeing et Airbus sont pleins pour au moins sept ans.

Cependant, la crise économique a obligé certains transporteurs à repousser voire annuler des livraisons. Leur pic devrait être atteint en 2010 mais un repli devrait intervenir ensuite. Euler Hermès explique que celui-ci sera limité à 25%, alors qu’il était de 40% lors des précédentes crises.

En prévision, Airbus a suspendu son plan d’augmentation des cadences jusqu’à ce que les conditions de marché s’améliorent. Le constructeur avait envisagé de produire quatre monocouloirs et un gros porteur supplémentaires chaque mois. La crise ne l’inquiète pourtant pas vraiment car la demande reste très forte. Louis Gallois a expliqué sur RTL le 28 octobre : « Nous savons tous que nous allons vers un ralentissement économique très généralisé, il est clair que nous allons le sentir au niveau du trafic aérien et que ça aura des conséquences sur les compagnies aériennes (…). Ceci étant dit, actuellement, nous ne constatons pas de flot d’annulations de commandes pour Airbus (…). »


Lire aussi : - L'aviation civile en pleine tempête 02-09-08
                - Le modèle low-cost a fait son temps, l'aviation de demain approche 19-08-08 
                - Le trafic aérien internationnal résiste au ralentissement mondial 04-07-08
                - Le prix des billets d'avion va continuer de s'envoler 19-06-08
                - Le prix du pétrole devient une menace importante 26-05-08
                - Le trafic aérien internationnal continue de ralentir 03-05-08
                - Hausse de 9,3% du trafic aérien mondial 05-01-08
                - 2,2 milliards de passagers aériens en 2007 23-12-07
                - Big bang dans le transport aérien 02-10-07 
                - Croissance du transport aérien s'accélère au premier trimestre 2007 30-04-07
                - La croissance du trafic aérien internationnal a baissé en 2006 31-01-07

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.