J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

27/08/2008

Airbus et Boeing en proie à des désistements de commandes

Airbus accusé d'avoir touché jusqu'à 205 milliards de subventions

La conjoncture est bonne pour l’industrie aéronautique, et notamment pour Airbus qui ne s’inquiète pas des quelques annulations et report de commandes.

Après le Salon international de l'aéronautique de Farnborough, qui a lieu tous les deux ans près de Londres, Airbus qui totalise 711 commandes depuis le début de l’année, à finalement  relevé ses prévisions passant de 700 à 850 pour 2008.

Pourtant le groupe confirme aujourd’hui avoir 43 annulations de commandes. Alors que certaines sont simplement liées au report de commandes sur  lancement du nouvel A350 XWB, la nouvelle version de l’A350, d’autres, comme par exemple la compagnie indienne Kingfisher sont décalées de 2 ans.

Vijay Mallya, le PDG de la compagnie aérienne indienne Kingfisher a négocié avec Airbus un report de livraison de 32 moyen-courriers A320, initialement prévue pour 2008-2009, à 2010-2012.

A ce sujet, le groupe Airbus, sans confirmer ce report, a expliqué «avoir commencé cette année, en raison du changement de conjoncture dans le transport aérien, à discuter avec ses clients pour savoir si les délais de livraison négociés précédemment leurs convenaient toujours», et ajoute au sujet de la compagnie indienne qu’«il n'y a en tout cas pas eu d'annulation de commandes et c'est ce qui importe».

Cependant ce chiffre pourrait se dégrader avec le problème de santé des compagnies américaines. Parmi les 4.000 avions restant à livrer par Airbus, près de 200 sont destinés à des sociétés en difficultés, comme United ou US Airways.

Boeing prudent sur les commandes américaines
Boeing a également de bons chiffres avec en date du 12 août 577 contrats signés.
Boeing subit également, la faiblesse des compagnies américaines, qualifiant d’«incertaines» les 146 commandes de Continental et Delta airlines. En valeur absolue, les 146 commandes américaines représenteraient près de 10 milliards de dollars de manque à gagner. Cependant, au regard d’un carnet de commande de 400 milliards de USD environ, les conséquences paraissent mois désastreuses.

Quant à American Airlines, le transporteur aurait réussi à négocier avec Boeing la conversion en commande d'une option de 26 B737, en indiquant que 6 d’entre eux devraient être livré très rapidement, avant 2010.


La guerre entre les deux constructeurs... ne fait que continuer.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.