J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

21/08/2008

Spanair assure avoir respecté toutes les règles

Spanair assure avoir respecté toutes les règles

Au lendemain du drame, le crash du MD-82 de Spanair, les principaux dirigeants de la compagnie et le président de sa maison mère (SAS) ont assuré que la compagnie aérienne espagnole était sûre et qu'elle respectait toutes les règles en vigueur.

"Tout ce que nous avons fait avec cet avion, nous l'avons fait en respectant les règles et les normes", a déclaré le directeur général de Spanair, Marcus Hedblom. L'avion de la compagnie, un MD-82, qui devait rejoindre Las Palmas, dans l'archipel espagnol des Canaries, s'est écrasé mercredi au décollage, entraînant plus de 150 personnes dans la mort, la pire tragédie aérienne espagnole depuis 25 ans.

La mine grave, dans une salle pleine à craquer de journalistes, le président de SAS, Mats Jansson, le directeur général de Spanair, Marcus Hedblom, le directeur des ressources humaines Hector Sandoval et le sous-directeur général Javier Mendoza, ont demandé de respecter une minute de silence en mémoire des victimes, comme dans tous les bureaux de la compagnie dans le monde.

Règles strictes
Après avoir dit que toutes leurs pensées allaient aux proches des victimes, ils ont répondu aux questions sur la sécurité des vols de la compagnie, qui connaît des difficultés financières. "Chez Spanair, nous avons une culture de la sécurité depuis le début de notre l'existence", en 1986, a déclaré Javier Mendoza.

"A aucun moment nous n'avons programmé des activités qui ne sont pas comprises dans les limites des règlements, et nous ne forçons aucun de nos employés à réaliser une quelconque tâche", a-t-il ajouté. Il répondait à des questions suscitées par le syndicat des pilotes espagnols Sepla qui affirmait que certains pilotes étaient contraints à réaliser des tâches de maintenance.

"L'entretien des avions se fait en accord avec un programme et les règlements. Certaines tâches sont réalisées par les pilotes, et les tâches allouées aux mécaniciens sont réalisées par des mécaniciens", a déclaré M. Mendoza.

Il a affirmé que ce n'était pas le pilote qui avait réglé un problème sur l'avion détecté lors d'une première tentative de décollage. "Le pilote, avant le décollage, est retourné à la porte d'embarquement, informant de l'existence d'un problème de surchauffe sur une prise d'air", a-t-il déclaré. "Le problème a été résolu en accord avec les règlements", a-t-il ajouté.

Selon les premières informations, qui restent à confirmer, un des moteurs de l'avion aurait pris feu au cours du décollage vers 14H45. L'appareil se serait ensuite écrasé après être monté à une altitude de 50 mètres, selon la ministre des Infrastructures Magdalena Alvarez.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.