J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

27/07/2008

Des bouteilles d'oxygène à l'origine de l'incident sur le 747 de Qantas ?

Des bouteilles d'oxygène à l'origine de l'incident sur le 747 de Qantas

(Voir article : Un Boeing 747 à deux doigts de la catastrophe)

Les enquêteurs chargés de déterminer les raisons d'une explosion survenue vendredi dans la soute à bagages d'un avion australien ont évoqué l'hypothèse de deux bouteilles d'oxygène d'urgence, a indiqué aujourd'hui un responsable de l'aviation civile.

L'avion de Qantas, un Boeing 747, qui transportait 365 passagers entre Hong Kong et Melbourne vendredi a subi une explosion qui a provoqué un trou de près de trois mètres dans le fuselage. L'incident est survenu à 8.800 mètres d'altitude. L'appareil a dû effectuer un atterrissage d'urgence sur un aéroport de Manille, aux Philippines, après que les pilotes aient descendus l'appareil en urgence de 6.000 mètres.

Si l'hypothèse des bouteilles d'oxygène se vérifie, les résultats de l'enquête pourraient avoir un impact sur tous les Boeing 747 en
circulation dans le monde. "Il y a deux cylindres localisés à peu près à l'endroit où le trou est apparu", a déclaré Peter Gibson, un porte-parole de l'aviation civile australienne. "On ne peut pas assurer que cela soit vraiment la cause (...) mais c'est clairement un des aspects clé de l'enquête", a ajouté Gibson. Un rapport préliminaire d'enquête est attendu dans environ 30 jours.

Qantas a par ailleurs reçu l'ordre de vérifier toutes les bouteilles d'oxygène à bord de ses Boeing 747, a indiqué dimanche un responsable de la sécurité aérienne australienne. "Il s'agit d'une inspection visuelle prise par mesure de précaution", a précisé Peter Gibson, porte-parole de l'aviation civile australienne.

"Il est trop tôt pour dire s'il s'agit de la cause de l'explosion", a déclaré Neville Blyth, enquêteur du Bureau australien de la sécurité des transports, lors d'une conférence de presse. "Mais il manque l'une des bouteilles qui fournit de l'oxygène d'urgence", a-t-il ajouté. "L'inspection des bouteilles prendra environ deux heures pour chaque avion et il faudra quelques jours pour vérifier l'ensemble de la flotte" de Qantas, a ajouté M. Gibson.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.