J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

19/07/2008

Ryanair ferme temporairement 7 bases

Ryanair ferme temporairement 7 bases

La compagnie à bas prix Ryanair va fermer temporairement sept "bases" et retirer temporairement du service 15 avions à l'aéoport de Londres Stansted en raison notamment des prix élevés du pétrole.

Le CEO, Michael O'Leary, mène un plan de réduction des coûts pour arriver à l'équilibre financier cette année. Bâle (Suisse), Budapest (Hongrie), Cracovie et Rzeszow (Pologne), Palma et Valence (Espagne), et Salzbourg (Autriche) sont concernés par la fermeture temporaire. Ryanair ne dispose à l'aéroport de Charleroi que d'une liaison avec ces destinations, à savoir Valence.

A Londres Stansted, la compagnie irlandaise va immobiliser au total temporairement 15 avions et en conservera 28, soit huit de moins que l'hiver dernier (-25%). La compagnie avait alors retiré temporairement du service 7 avions. Ryanair estime en outre à 14% la réduction du nombre de vols hebdomadaires (de plus de 1.850 par semaine l'an dernier à un peu moins de 1.600 cette année). Quant au nombre de passagers, il va probablement diminuer de 900.000 cet hiver par rapport à il y a un an.

Cette mesure permettra à Ryanair de perdre moins d'argent, précise le communiqué. "C'est le deuxième hiver consécutif que nous allons réduire significativement la capacité à Stansted", a indiqué Michael O'Leary. Parmi les raisons évoquées pour justifier cette décision, la compagnie pointe du doigt le baril à 140 dollars et le fait que Londres Stansted est l'aéroport le plus cher des 28 bases.

Le transporteur a dans le même temps annoncé de nouvelles routes notamment vers Ibiza, Tenerife et Malaga au départ de cet aéroport londonien. Outre les quinze avions immobilisés, la compagnie a annoncé 4 autres immobilisations à Dublin, sa seconde base, et une autre en Espagne.


Réduction des capacités à Dublin pour l’hiver
Ryanair a annoncé qu'elle allait diminuer ses capacités à Dublin de 18% pour le programme hiver 2008-2009 par rapport à celui de 2007-2008. Elle considère que l’aéroport est trop cher.

Ryanair va retirer quatre des vingt-deux appareils basés sur l’aéroport irlandais. Les vols hebdomadaires vont donc diminuer : ils passeront de plus de 1 350 en 2007 à moins de 1 200 cette année. Cela représente une baisse des fréquences de 12%. La compagnie estime qu’elle va perdre 500.000 passagers.

Les réductions de fréquences toucheront particulièrement la desserte de Varsovie, la desserte de la capitale polonaise étant complètement suspendue. Les rotations vont également se raréfier vers Leeds et Londres Stansted.

Ryanair a expliqué que cette décision venait de la cherté de l’aéroport de Dublin. Selon la low-cost, la plateforme, protégée par son monopole, applique des taxes trop importantes et qui augmentent de façon exponentielle, dopée par les travaux en cours. A cela s’ajoute le baril de pétrole qui ne semble pas vouloir redescendre au-dessous des 140 dollars. La compagnie a donc considéré qu’elle devait diminuer le nombre des vols qui lui coûtent le plus puisque le prix du billet baisse en hiver et ne suffit pas à compenser les taxes.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.