J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

14/05/2008

EADS sort du rouge

EADS sort du rouge

Le groupe européen de défense et d'aéronautique affiche un bénéfice net de 285 millions d'euros au premier trimestre, contre une perte nette de 10 millions d'euros un an plus tôt. Louis Gallois minimise l'impact du nouveau retard de l'A380, et précise que "les mesures additionnelles" au plan d'économies Power 8 "ne porteront pas principalement sur l'emploi".

Au premier trimestre 2007, EADS avait été plombé par l'inscription d'une provision de 688 millions d'euros au titre du plan de restructuration Power 8 prévoyant la suppression de 10.000 emplois chez sa filiale Airbus et ses sous-traitants entre 2007 et 2010.

De janvier à mars 2008, son résultat d'exploitation (avant écarts d'acquisitions et exceptionnels) - EBIT - a été multiplié par plus de huit par rapport à l'an passé à 769 millions d'euros. Au premier trimestre 2008, le chiffre d'affaires d'EADS a progressé de 10% à 9,853 milliards d'euros. EADS a déclaré "confirmer sa prévision d'EBIT pour l'exercice 2008 à 1,8 milliard d'euros", dans le communiqué.

Concernant les conséquences du nouveau retard de l'A380, le patron du groupe Louis Gallois, a déclaré aujourd'hui sur RTL que "les mesures additionnelles" au plan d'économies Power 8 "ne porteront pas principalement sur l'emploi". Il a évoqué "des économies sur des éléments de recherche et de développement par exemple ou plus d'achats en zone dollar". "Cela veut dire délocaliser, cela veut dire préserver ce qu'on peut préserver en Europe (...) faire faire ce qui relève moins de la haute technologie dans des pays qui sont à l'abri des risques de change".

Les nouveaux délais de l'A380 étaient une "mauvaise nouvelle" mais "pas une catastrophe". M. Gallois a souligné que la fabrication d'avions était un "métier très difficile" et que des retards pouvaient survenir. Airbus a confirmé hier (voir ici) de nouveaux retards de livraisons de son gros porteur 380, dont le calendrier a déjà été révisé à trois reprises depuis 2006.

Le plan de restructuration Power 8, annoncé le 28 février 2007 par la direction d'Airbus, prévoit notamment 10.000 suppressions d'emplois entre 2007 et 2010 dont la moitié chez les sous-traitants ainsi que la vente ou la cession de certains de ses sites afin de réaliser 5 milliards d'euros d'économies d'ici à 2010.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.