J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

07/05/2008

L’A380 vit sous la menace de nouveaux retards

L’A380 vit sous la menace de nouveaux retards

Une révision du programme A380 a été entreprise. C’est ce qu’a annoncé Airbus lundi, tout en précisant qu’il s’agissait là d’une décision standard. La déclaration fait suite à l’envoi d’une lettre à tous les clients de l’A380 par Tomas Enders, le Président d’Airbus, expliquant que le programme restait une gageure. Le programme est en effet arrivé à une phase critique : la vague 2 de production. Et il pourrait enregistrer de nouveaux retards, selon les révélations de Tim Clark, le CEO d’Emirates.

MSN 26 est le premier appareil de cette seconde vague, qui marque le début de la pleine industrialisation. Il est le premier appareil avec une configuration de câblage entièrement neuve et installée automatiquement avant l’assemblage du fuselage. Jusqu’alors, le harnais avait dû être modifié manuellement sur chaque appareil après assemblage, en raison des erreurs entraînées par l’incompatibilité des logiciels de CAO utilisés à Hambourg et à Toulouse.

Or sa mise sous tension a été retardée de trois mois et n’a eu lieu qu’à la fin mars. Ceci pourrait retarder d’au moins autant la livraison des appareils. Tom Enders a toutefois estimé qu’il était possible pour Airbus de se tenir à l’objectif des treize appareils livrés en 2008. Mais il n’a pas non plus exclu un nouveau report.

Dans ce dernier cas, il est probable que la livraison de l’un de ces Super Jumbo glisse à 2009. Et il est presque certain qu’Airbus ne pourra pas atteindre les vingt-cinq livraisons en 2009, ni l’augmentation des cadences de production à quatre appareils par mois en 2010. Tomas Enders a reconnu que l’industrialisation de l’A380 continuait à « présenter des défis ». Il devrait être fixé sur la capacité d’Airbus à les relever d’ici deux à trois semaines.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.