J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

26/04/2008

Royal Air Maroc plus forte sur l’Afrique

Royal Air Maroc plus forte sur l’Afrique

Royal Air Maroc a renforcé son réseau africain. A présent la deuxième compagnie africaine en terme de trafic, elle s’est attachée à se développer sur le continent avec une grande campagne de recrutement lancée en 2005, suivie d’une expansion importante, principalement en Afrique de l’Ouest.

Royal Air Maroc a d’abord souhaité s’adapter à sa clientèle en y recrutant quatre-vingts personnels navigant commercial, trente en 2005 et cinquante plus récemment. Ils sont principalement originaires du Sénégal, du Gabon et de la Côte d’Ivoire. Mais Royal Air Maroc a également embauché 196 personnels navigant commercial au Maroc depuis 2006. Ce nombre devrait encore augmenter d’une centaine d’hôtesses et stewards de nationalité marocaine d’ici fin 2008.

Toutes ses personnes ont été recrutées dans un seul but : renforcer l’identité internationale et plus particulièrement africaine de la compagnie marocaine. Ainsi, alors qu’elle réalisait six vols hebdomadaires vers huit destinations sur le continent en 1997, elle en réalise aujourd'hui septante par semaine vers vingt destinations. Six nouveaux pays ont été intégrés au réseau depuis 2006 : le Ghana, le Cameroun, le Sierra Leone, le Congo Brazzaville, la République Démocratique du Congo et la Guinée Equatoriale.

Royal Air Maroc est également devenue très forte sur les échanges avec l’Europe, en se plaçant en deuxième position en terme de trafic entre l’Afrique et le vieux continent. Elle a donc amélioré ses services en conséquence. A bord, elle adapte ses menus selon les attentes des passagers. Sur sa base de Casablanca, elle a aménagé un salon dédié aux passagers en correspondance. Et grâce à ses atouts ils sont plus de 1 500 par jour à transiter par le hub Mohamed V.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.