J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

23/04/2008

L'industrie aéronautique européenne menacée par le dollar faible

L'industrie aéronautique européenne menacée par le dollar faible

Dénonçant une "situation désespérée", les professionnels européens de l'aéronautique évoquent les menaces que fait peser la faiblesse du dollar sur les 640.000 emplois du secteur.

L'association européenne d'aéronautique et de défense (ASD) a tiré la sonnette d'alarme face à la faiblesse du dollar, évoquant une "situation désespérée" risquant de conduire à plusieurs milliers de suppressions d'emplois en Europe.

Dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion de son conseil à Bruxelles, l'ASD dit "chercher le dialogue avec les autorités pour trouver une solution à cette situation désespérée, qui devient de plus en plus critique" pour les sociétés européennes du secteur.

"La faiblesse durable du dollar va inévitablement conduire à une délocalisation massive des capacités de production aéronautiques et des centres technologiques vers la zone dollar, où les coûts du travail sont d'environ 30% à 40% plus bas que dans la zone euro", explique l'association.

Cela "pourrait menacer l'avenir des plus de 640.000 travailleurs hautement qualifiés et ingénieurs" employés par les sociétés européennes du secteur de l'aéronautique et de la défense, poursuit-elle.

Dans l'aéronautique et la défense, les prix de vente sont libellés en dollars, ce qui pénalise les sites de production européens, dont la majorité des coûts (salaires, etc.) sont en euros.

Le conseil de l'ASD réunit entre autres des représentants du groupe européen EADS, des britanniques BAE Systems et Rolls-Royce, de l'italien Fincantieri, des français Thales et Dassault Aviation, des allemands Diehl et Rheinmetall.

Le patron d'EADS, Louis Gallois, avait déjà prévenu le mois dernier que l'euro fort était "en train d'asphyxier une bonne partie de l'industrie européenne en laminant ses marchés à l'exportation".

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.