J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

19/03/2008

Adam Air clouée au sol

Adam Air clouée au sol

Adam Air a perdu sa licence de vol. Le Directeur Général du transport aérien en Indonésie, Budhi Suyitno, a annoncé le hier que la compagnie low-cost avait été clouée au sol pour des raisons de sécurité. Ses opérations seront suspendues pour trois mois à partir du 19 mars puis définitivement si aucune amélioration n’est constatée. Le ministère des transports indonésiens a identifié des manques à tous les niveaux : standards opérationnels, de maintenance et de formation.

Le gouvernement indonésien a de nouveau menacé Adam Air de fermeture le 17 mars, pour des raisons financières cette fois. Douze des vingt-deux appareils exploités par la compagnie sont cloués au sol pour défaut de paiement à la société de leasing à qui ils appartiennent et, si les actionnaires n’injectent pas rapidement des capitaux, les opérations pourraient être temporairement suspendues dès le 21 mars.

Voici le tableau qu’a dressé Adam Suherman, le Président et fondateur d’Adam Air. Le problème est que deux des actionnaires principaux souhaitent se retirer de la compagnie, accusant sa mauvaise gestion financière et ses problèmes de sécurité. Le groupe Bakhti Investama va notamment céder ses 50% de parts à Adam Suherman pour 11 millions de dollars. Voilà qui ne va pas jouer en sa faveur auprès du gouvernement, qui a laissé trois semaines à Adam Air pour prouver qu’elle est économiquement viable.

La compagnie est dans une très mauvaise passe. Non seulement, sa flotte a été réduite de moitié mais son réseau a été considérablement réduit puisqu’elle n’exploite plus qu’une douzaine de lignes.

Ces difficultés font suite à plusieurs accidents de la compagnie. Le 10 mars, un Boeing 737-400 de la compagnie est sorti de piste lors de son atterrissage sur l’île de Batam, blessant cinq des 176 occupants de l’appareil. C’est alors que le gouvernement avait menacé Adam Air de clouer ses appareils au sol si elle n’améliorait pas ses standards de sécurité. Car elle a connu d’autres accidents : le 1er janvier 2007, un B737 s’était abîmé au large des Célèbes, entraînant la mort des 102 personnes à bord. Quelques semaines plus tard, un appareil s’était brisé en plusieurs morceaux après un atterrissage un petit peu dur.

Adam Air avait passé une commande auprès de l'avionneur européen Airbus pour une trentaine d'A320 (dont 6 en leasing) en février 2006. Les premières livraisons devaient intervenir cette année.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.