J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

09/03/2008

Le pire a été évité chez DHL

Le pire a été évité chez DHL

Alors que l'année politique et sociale 2004 avait été marquée par le feuilleton DHL, il semble que le pire ait été évité pour Zaventem où "seuls" 300 licenciements secs devraient être recensés.

Ce premier avril, DHL va officiellement démarrer les activités de son nouveau centre de tri européen à Leipzig en Allemagne. Ce même jour, Zaventem sera "rétrogradé" en simple "centre régional", même si le siège bruxellois accueillera encore des vols de Scandinavie, Grande-Bretange, Espagne, Italie et un de l'Afrique de l'ouest.

Trois cents licenciements "secs" devraient être enregistrés dans les deux sociétés concernées: 167 à DHL même et 150 à EAT, la filiale aérienne. "On est loin des scénarios catastrophes qui tablaient sur une perte de 1.500 emplois directs". Aux licenciements secs s'ajoutent plus de 480 départs volontaires, 43 prépensions et le non-renouvellement de 370 contrats à durée indéterminée ou intérimaires, soit 1.200 "ruptures" d'emploi, mais dans des réalités très diverses, précise le journal.

"Globalement, on est dans les chiffres discutés en 2004", relativise Xavier de Buck (DHL). "Mais la gestion du volet social se déroule bien", ajoute-t-il. Côté syndical, on se félicite également de la bonne réalisation du volet social. On souligne le nombre finalement restreint de perte sèche et on se montre satisfait de conserver à Zaventem une centaine d'emplois supplémentaires qu'initialement prévu.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.