J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

07/03/2008

Une erreur humaine a failli causer une collision en vol

Une erreur humaine a failli causer une collision en vol

Deux avions de passagers ont évité de justesse une collision en vol au large de la côte sud-est de l'Irlande l'an dernier à la suite d'erreurs humaines dans le contrôle aérien, a indiqué un rapport officiel.

Volant "à une vitesse de rapprochement de 630 noeuds, les deux appareils ont été à 17 secondes d'une possible collision", a indiqué le ministère irlandais des Transports, qualifiant cet incident survenu le 23 septembre 2007 de plus grave sur lequel il ait jamais eu à enquêter depuis sept ans. "Ils ont été à moins de 600 pieds (183 mètres) l'un de l'autre", a ajouté le ministère.

L'incident a impliqué un Boeing 737 de la compagnie Ryanair transportant 185 personnes de Faro au Portugal à Dublin, et un McDonnell Douglas-83 de Flightline reliant Londres à Cork avec 170 personnes à bord.

La catastrophe avait été évitée de justesse lorsque les systèmes d'urgence à bord avaient fait monter l'un des avions et descendre l'autre, a expliqué Frank Russell, l'un des auteurs du rapport d'enquête.

Selon lui, les avions avaient été "gravement mis en danger à cause de l'incapacité du contrôle radar - situé à Shannon dans le sud-ouest de l'Irlande - à maintenir une altitude de vol sûre" entre eux. "Aucune raison électronique ou technique n'a contribué à cette défaillance. C'est une erreur humaine", a-t-il poursuivi.

Selon le rapport, la mauvaise appréciation de l'évolution de la situation avait entraîné "des décisions tactiques incorrectes et potentiellement dangereuses" dues à une mauvaise communication parmi les contrôleurs au sol. "Il n'y a eu aucune possibilité de confusion au niveau du contrôle lors de cet incident. L'image radar était impeccable et les signaux électroniques, en ce qui concerne la marche à suivre, étaient clairement visibles au contrôleur radar", a-t-il encore poursuivi.

Les deux contrôleurs impliqués, l'un avec 30 ans d'expérience et l'autre moins de deux ans, avaient conscience de la menace mais leur réaction a été "inadaptée" à la situation. Le rapport a émis trois recommandations, dont un examen de la formation et des procédures de contrôle. L'autorité de l'aviation irlandaise a accepté toutes les conclusions.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Aviation - dossiers | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.