J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

16/02/2008

Air Arabia, rentable, s’étend à tire-d’aile

Air Arabia, rentable, s’étend à tire-d’aile
 

Air Arabia a le vent en poupe. La jeune compagnie low-cost arabe a publié le 13 février des résultats annuels qui la montrent en pleine ascension. Ses bénéfices nets ont presque quadruplé en 2007 par rapport à 2006, lui donnant presque carte blanche pour ses futurs projets d’expansion.

Ses profits s’élèvent en effet à 102,4 millions de dollars en 2007, une augmentation de 272% par rapport à 2006, pour un chiffre d’affaires en expansion de 71,3% à 349,3 millions de dollars. Avec un coefficient de remplissage d’en moyenne 86% sur ses dix Airbus A320, Air Arabia a transporté 2,7 millions de passagers.

Depuis le lancement de ses opérations en octobre 2003, la compagnie de Sharjah semble jouir des faveurs divines. Rentable dès sa première année d’opérations, elle s’est sans cesse renforcée et dessert aujourd’hui 38 villes dans une vingtaine de pays. Son offre publique initiale, lancée en mars 2007, a parfaitement fonctionné et lui a permis de financer l’expansion de sa flotte. Elle a passé une commande de trente-quatre A320 (et quinze options) au mois de novembre et espère exploiter cinquante appareils d’ici 2015.

Air Arabia s’est à présent lancée dans la conquête d’autres continents. Elle a ouvert un second hub à Katmandou au mois de janvier d’où elle dessert Sharjah, Kuala Lumpur et Abou Dhabi à l’aide de sa compagnie FlyYeti.com, créée à partir de la compagnie régionale népalaise Yeti Airlines.

Elle a prévu d’en ouvrir un autre dans le courant de l’année 2008. Celui-ci devrait se situer au Maroc, à Rabat. En effet, elle avait conclu un accord de gestion avec Regional Air Lines en novembre 2007.

Après s’être dotée d’une plateforme lui ouvrant la voie vers l’Asie Centrale et du Sud-Est depuis Katmandou, elle va donc en avoir une lui donnant un accès à l’Europe et à une zone plus étendue de l’Afrique. Ainsi, bientôt, on pourra traverser l’Eurafrasie en A320 et en low-cost.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.