J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

16/01/2008

Boeing repousse encore le premier vol du B787

Le Boeing 787 pourrait être retardé de trois semaines de plus

Le calendrier du Dreamliner s’est décalé de trois mois. Boeing a confirmé aujourd'hui que le premier vol du B787 aurait trois mois de retard supplémentaires par rapport à ce que Boeing avait annoncé lors de sa dernière mise à jour sur le programme. Il ne décollera donc plus que vers la fin du deuxième trimestre 2008. Les livraisons sont reportées en conséquence au début de l’année 2009, au lieu de décembre 2008.

Boeing a assuré que le design et les technologies du B787 n’étaient pas remis en cause. En revanche, une nouvelle évaluation des problèmes de démarrage sur ses lignes d’assemblage et celles de ses fournisseurs a montré que le calendrier ne pouvait pas être maintenu. Le constructeur américain s’est donc accordé davantage de délai pour assembler le premier appareil.

Certains fournisseurs ont en effet eu du mal à respecter le calendrier qu’il avait fixé et Boeing se trouve à présent face à une pénurie de composants, particulièrement les rivets, et de sous-ensembles. Pour pallier ce manque, il a dû prendre en charge une partie du travail de production qui leur était initialement dévolue, tout en s’attachant à progresser sur l’assemblage du premier Dreamliner. Il a précisé qu’il ne s’agissait pas d’un problème de cadence de production mais de séquence de travail.

De gros progrès ont pourtant été faits. En décembre 2007, il manquait 10 000 fixations à l’« Airplane n°1 ». Aujourd’hui, il n’en manque plus que quelques centaines. Mais le câblage, qui devait être réalisé durant les vacances, n’a pas pu l’être. Les laboratoires n’ont pas non plus tous les composants nécessaires à l’accomplissement de leurs tests. Ainsi, il manque 27 composants issus des systèmes d’activation pour pouvoir démarrer l’appareil (power-on). Ceux-ci devraient être livrés le 21 janvier. Il manque également une vingtaine de composants pour pouvoir commencer les tests de roulage.

Les évaluations du travail des fournisseurs ne sont cependant pas terminées. Une nouvelle série devrait avoir lieu à la fin du premier trimestre. En attendant, Boeing va devoir estimer l’impact que ces nouveaux retards vont avoir sur ses clients, ses fournisseurs et ses prévisions financières pour 2008.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.