J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

10/01/2008

Airbus à hauteur de Boeing

Airbus à hauteur de Boeing

"Les commandes d'Airbus atteindront globalement le niveau de celles de Boeing en 2007", a déclaré aujourd'hui Louis Gallois, patron du groupe européen de défense et d'aéronautique EADS, maison-mère de l'avionneur européen.

"Cela se joue dans un mouchoir de poche", a déclaré M. Gallois, lors d'une conférence de presse à Donauwörth (sud de l'Allemagne), siège allemand du fabricant d'hélicoptères Eurocopter. Boeing a annoncé la semaine dernière avoir engrangé l'an passé 1.413 commandes nettes d'avions commerciaux. "Je ne me soucie pas de l'écart car pour les clients, lorsque les deux rivaux évoluent entre 40% et 60% du marché, ils sont à égalité à leurs yeux" a-t-il ajouté. M. Gallois a souligné que ces succès commerciaux avaient permis au groupe EADS de terminer l'année 2007 avec une trésorerie de plus de 5 milliards d'euros, "supérieure à ce qui était prévu".

Le président d'EADS Louis Gallois a indiqué que le groupe disposait d'une trésorerie de 5 milliards d'euros supérieure aux attentes, et vise une marge d'exploitation de 10% avant 2015. Airbus sera "globalement" au niveau de Boeing en terme d'appareils vendus sur l'année 2007 écoulée.

Louis Gallois a tenté aujourd'hui, en présentant les voeux d'EADS à la presse, de montrer le côté positif de l'année écoulée. "Nous avons vendu plus de 1.300 avions à des prix meilleurs que prévus" a indiqué le président exécutif du groupe européen d'aéronautique et de défense.

Le groupe EADS a du coup terminé l'année 2007 avec une trésorerie de plus de 5 milliards d'euros, supérieure à ce qui était prévu, notamment grâce à ce succès commercial des ventes d'Airbus. EADS "a pour objectif d'atteindre une marge d'exploitation de 10% avant 2015", a encore déclaré jeudi le patron d'EADS. "C'est un défi", a-t-il convenu. Lors de sa création il y a près de 8 ans, EADS s'était déjà fixé un objectif de 10% de marge d'exploitation. Mais il ne l'avait jamais atteint. Jusqu'ici, le meilleur pourcentage annuel avait été réalisé en 2005 à 8,3%.

Le président d'EADS a toutefois souligné les "défis" liés aux retard de l'avion de transport militaire A400 M et de l'hélicoptère NH90. Le groupe a annoncé une provision de 1,4 milliard d'euros au titre d'un retard de 6 à 12 mois de l'A400 M en novembre 2007, et "nous n'avons pas de prévisions de retard supplémentaire", a ajouté M. Gallois. Le président d'EADS n'a pas donné d'indications sur les résultats du groupe qui étaient tombés à 99 millions d'euros de bénéfice net en 2006 en raison d'une perte de 572 millions d'euros d'Airbus.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.