J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

08/01/2008

Air France KLM seul en lice pour le rachat d’Alitalia

Alitalia repousse le choix d'un partenaire à vendredi

Air France KLM l’a emporté sur Air One. S’appuyant sur la solidité financière du groupe franco-néerlandais, le conseil d’administration d’Alitalia a choisi à l’unanimité d’entamer avec lui des négociations exclusives pour le rachat de la compagnie italienne le 21 décembre, ce à quoi le ministre de l’Economie et des Finances italien Tommaso Padoa-Schoppia a consenti la semaine suivante.

La proposition d’Air France KLM a en effet rassuré Alitalia. Jean-Cyril Spinetta, le président d’Air France, a affirmé que si le groupe rachetait les parts du gouvernement italien dans Alitalia, celle-ci ne deviendrait en aucun cas une compagnie régionale mais serait intégrée au même niveau qu’Air France et que KLM. Et la réussite de leur fusion, qui a créé le premier groupe aérien mondial en terme de capital, est une perspective très intéressante pour une compagnie empêtrée dans autant de difficultés qu’Alitalia.

Celle-ci a détecté plusieurs avantages dans la proposition non contraignante que le groupe a présentée le 6 décembre. Air France KLM désire en effet conserver sa marque et son identité italienne comme éléments-clefs. Elle souhaite renforcer sa position dans son pays d’origine en établissant un réseau rentable avec des perspectives de croissance sûres. Le hub de Rome Fiumicino serait consolidé et celui de hub de Milan maintenu : Milan Linate se focaliserait sur les liaisons d’affaires et Milan Malpensa resterait spécialisé dans la desserte des liaisons intercontinentales. Ceci éloigne la crainte qu’avait l’Italie qu’Alitalia n’ait pour but que de nourrir les hubs de Paris et Amsterdam.

Air France KLM a également décidé de donner un coup de jeune à la flotte de la compagnie, en faisant disparaître tous ses MD80 et Boeing 767 d’ici 2017. Mais elle devrait également assurer sa croissance constante à partir de 2011 avec un investissement de 6,5 milliards d’euros. Enfin, Volareweb, la filiale charter d’Alitalia, devrait profiter du savoir-faire qu’Air France KLM a acquis avec Transavia et Transavia France.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.