J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

12/12/2007

Vers des réacteurs plus écologiques : les programmes EFE et Claire

Vers des réacteurs plus écologiques, les programmes EFE et Claire
 

Une révolution de l’architecture des réacteurs n’est pas la seule piste qu’explorent les motoristes pour rendre leurs produits plus écologiques. Différents programmes se penchent sur le développement de technologies permettant de réduire les émissions, la consommation de carburant et le bruit produit par les avions. C’est par exemple le cas des programmes EFE, chapeauté par Rolls-Royce, et Claire, mené par l’allemand MTU.

Le programme Claire (Clean Air Engine) vise à réduire les émissions de CO2 de 15% en se basant sur la technologie du réacteur démultiplié, le geared turbofan (photo) si cher à Pratt & Whitney.
Si celui-ci n’est pas encore au point, tous ses composants-clefs le sont, c’est-à-dire la turbine basse pression à grande vitesse, le compresseur haute pression et la boîte de transmission. Dans une deuxième phase, MTU envisage d’introduire un fan contre rotatif qui devrait permettre d’atteindre 20% d’émissions de moins dès 2025. Enfin, vers 2035, une réduction de 30% devrait être réalisée grâce à l’ajout d’un récupérateur sur le fan contre rotatif.

L’ Environmentally Friendly Engine
EFE est l’un des six programmes de validation de technologie aérospatiale de l’association britannique SBAC (Society of British Aerospace Companies). Bombardier, Goodrich, HS Marston, Smiths Aerospace et plusieurs universités y participent. Il comporte deux grandes plateformes de validation, celle sur les turbines haute pression et celle sur le fuseau moteur / groupe motopropulseur.

Les axes de recherche se tournent principalement vers l’utilisation de matériaux résistant à de hautes températures, une combustion produisant peu d’émissions, des technologies de production de pointe et le développement de nouvelles technologies de commande et de contrôle des turbines.

Bombardier, par exemple, est chargé du travail sur le groupe motopropulseur, donc sur les nouveaux concepts de nacelle diminuant la masse, la traînée et le bruit. Il a ainsi étudié une nouvelle configuration des inverseurs de poussée, de nouvelles formes de nacelle et des traitements acoustiques de haute performance.

Le but d’EFE est de livrer une technologie dédiée aux réacteurs qui permette de réduire de 10% leurs émissions de CO2 et de 60% celles de NOx. La production a commencé sur tous les sites des partenaires du programme et les composants seront assemblés dans les installations de Rolls-Royce, qui supervise le tout. Les premiers prototypes devraient être prêts en 2008.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Motorisations | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.