J.R., le meilleur de l'aviation commerciale et civile !


> Index général < - Éditorial - Sources - Airbus - Boeing - Annuaire AeroRef - Forum

01/10/2007

Varig de retour à Paris

Varig de retour à Paris
 

Elle avait disparu du trafic aérien français en été 2006. Elle est revenue le 20 septembre, pleine de projets d’expansion à l’international. Varig offre depuis cette date un vol quotidien entre Sao Paulo et Paris CDG qui se poursuit ensuite vers Rome. Le service est assuré par l’un de ses quatre Boeing 767-300ER.

GOL, la nouvelle maison mère de Varig depuis le 9 avril, en a profité pour présenter les futurs développements de la compagnie brésilienne. Celle-ci a réduit ses coûts de 30% depuis la reprise grâce à une meilleure utilisation des appareils, au retrait de ses derniers MD-11, aux investissements dans Internet et aux synergies dans la direction. Selon Constantino de Oliveira Junior (photo), le Président de la low-cost, le but de Varig va être à présent de passer de 14 à entre 25 et 30% de parts de marché sur le secteur international d’ici les cinq prochaines années.

Cette expansion a déjà commencé avec le lancement d’une seconde fréquence vers Francfort ainsi que celle vers Paris et Rome. Mais Varig ne va pas s’arrêter là. Le mois d’octobre verra l’introduction de Mexico à son réseau. En novembre, il s’étoffera de deux nouvelles liaisons européennes : Londres et Madrid. New York et Miami se joindront au nombre des nouvelles destinations au premier trimestre 2008. La compagnie, qui avait cloué tous ses long-courriers au sol lorsqu’elle a frôlé le dépôt de bilan en juin 2006, exploite aujourd’hui quatre Boeing 767-300, tous aménagés en configuration biclasse.

Le secteur domestique va également être redéveloppé. GOL compte mener sa filiale à 12 ou 15% de parts de marché, au lieu des 3% qu’elle rassemble péniblement aujourd’hui. Pour diminuer les coûts, elle a commencé à renouveler la flotte de monocouloirs : tous les quatorze Boeing 737-300 que Varig exploite actuellement auront été remplacés par des B737-800 d’ici septembre 2008. Ils ont été acquis auprès d’Aircastle et de Gecas. L’atout de Varig par rapport aux deux grandes compagnies présentes sur le marché, GOL et TAM, est son service. Car si ses B737 ne sont aménagés qu’en configuration monoclasse, celle-ci est une Premium Economy : elle offre un espace et un service à bord (dont un repas chaud) susceptible de faire la différence auprès des passagers en quête d’un minimum de confort et des voyageurs d’affaires.

> Plus de publicité aéro

Publié dans Industrie & actualité aéronautique | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.